gizmo02 et 33 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Capitaine DELANNEY

n°24725
Lassaque
Posté le 05-10-2017 à 08:18:07  profilanswer
 

Bonjour à tous,
J'ai eu l'occasion de me pencher sur le parcours de Franck Delanney, aviateur d'avant 1914.
Ce parcours me semble inhabituellement cahotique avec des passages très brefs dans ses différents postes aéronautiques. En particulier, une réintégration "à sa demande" dans l'infanterie en Orient.
Je n'ai pas retrouvé sa matricule. Si quelqu'un a une idée..
Jugez plutôt :
 
Franck DELANNEY
Né le 26-1-1879.  
Engagé volontaire le 1-10-1900 au titre de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr.
Sorti sous-lieutenant le 1-10-1902 et affecté au 129è rég. d'infanterie au Havre ; promu lieutenant le 1-10-1904.
En 6-1912, il passe au 144è rég. d'infanterie et il est détaché au service aéronautique à Versailles le 8-7-1912. L'année suivante, il est élève-pilote sur monoplan Borel à Châteaufort. Breveté pilote le 15-6-1913 (brevet n° 288), il est affecté à l'escadrille Bl.9 à Epinal le 9-8-1913.
En stage au 4è rég. de chasseurs à cheval à la déclaration de guerre, il rejoint le 2-8-1914 l'escadrille Bl.9 mais n'y reste qu'un mois et demi (jusqu'au 20-9-1914)
Il passe alors au GQG/Direction de l'aéronautique puis il est nommé adjoint du chef du service aéronautique de la Vè armée le 25-12-1914.
Non seulement il est nommé chevalier de la légion d'honneur (le 3-12-1914 "pour services exceptionnels rendus à l'aviation militaire" ) mais il est promu capitaine le 25-12-1914.
Après une mission en Grande-Bretagne, il est plus que brièvement (quelques jours...) commandant de l'escadrille C.42 du 26-3 au 1-4-1915 puis il est nommé commandant de l'école d'aviation militaire du Crotoy qu'il quitte le 8-10-1915.
Le 11-10-1915, il est à Bron pour la formation de l'escadrille C.89 S qui part pour Salonique et l'armée d'Orient. Il effectue encore un passage-éclair au front, étant sur le terrain de Guevgueli du 1er au 15-11-1915.
Sur sa demande, il retourne alors dans l'infanterie, capitaine commandant la 11è compagnie du III/176è rég. d'infanterie. On le retrouve capitaine adjudant-major du I/176 lorsque, sur ordre supérieur, il est réintégré dans l'aviation le 21-1-1918.
Il est alors commandant du centre d'entraînement de Sédès pendant trois mois seulement puis il est rapatrié en France et se retrouve au GDE du 7 au 29-5-1918.
Il prend alors le commandement de l'escadrille Spa 20 (XIVè corps) qu'il ne va conserver que quatre mois, du 1-6 au 30-9-1918.
Ayant été promu le 24-7-1918 chef de bataillon, il est chef du service aéronautique du 2è corps d'armée colonial le 10-10-1918.
Après l'armistice, il commande la 1ère compagnie d'ouvriers d'aéronautique le 26-2-1919 puis, le 29-10-1919 il est nommé à l'inspection technique de l'aéronautique, avant d'être professeur à l'école supérieure de guerre en 6-1920 pour l'année 1920-21.
En 9-1921, il est affecté au 33è rég. d'aviation puis il est promu chef de bataillon, commandant de groupe au 35è rég. d'aviation en 5-1922 et passe au 21è rég. d'aviation.  
Le 9-7-1924, il est promu officier de la légion d'honneur.
le 25-6-1927, il est promu lieutenant-colonel et commandant en second du 21è rég. d'aviation.
En 1-1928, il est affecté à l'état-major du 11è corps et en 9-1931, au service historique de l'armée.
Promu colonel en 1932, il est grièvement blessé en service aérien commandé le 8-3-1933. A la suite d'une panne de moteur au décollage de Chartres, son appareil a heurté des câbles électriques alors qu'il tentait de se poser en campagne et a capoté. Il est promu commandeur de la légion d'honneur à la date de son accident et mis à la retraite, pensionné à 100 %, ayant perdu la vue.
Le 31-12-1949, il est grand officier de la légion d'honneur.
Il est décédé en 11-1959.
 
Cordialement
J. Lassaque


Aller à :
Ajouter une réponse