FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: aviation 

  Grenville Temple Keogh

 

Il y a 63 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Grenville Temple Keogh

n°21055
bruno10
Posté le 18-02-2015 à 10:03:28  profilanswer
 

Bonjour
 
Cet américain ,Grenville Temple Keogh (Keogh c'est son nom) a fait partie du corps des ambulanciers en France  (american field service)
en 1916 et 1917-Il a été blessé 2 fois et aurait rejoint en Octobre 1917 l'aviation d'Orient
J'aurais voulu savoir s'il avait obtenu son brevet de pilote
Peut-être Lucien pourrait répondre  ?  
 
ici sa photo
 
http://www.theaerodrome.com/forum/attachment.php?attachmentid=29429&d=1424068802
 
et le texte d'une de ses citations
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] ogh.langFR
 
"Grenville Temple Keogh, de New Rochelle (État de New-York). Conducteur à la 8e section automobile américaine, engagé volontaire. Pendant la nuit du 11 mars 1917, il fit volontairement deux voyages à un dangereux poste d'évacuation, sur une route bombardée intensément par des obus lacrymogènes. A la nuit tombante, l'ennemi ayant découvert la distance à laquelle se trouvait son autoambulance, celle-ci fut atteinte par des obus explosifs, dont l'un blessa le conducteur à la tête. Sûr de lui et audacieux, il avait été blessé en juin 1916, reprenant son service aussitôt qu'il avait été rétabli."
 
Cordialement
Bruno


Message édité par bruno10 le 18-02-2015 à 10:03:48
n°21056
JPL 85_08
Posté le 18-02-2015 à 14:46:57  profilanswer
 

Bonjour Bruno,
 
Il semblerait bien qu'il ait été sous-lieutenant dans l'aviation française. Ci-dessous deux photos trouvées sur un site US à l'adresse suivante:
 
https://centennialbook.afs.org/Cele [...] ivers/2464
 
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14628/P3.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14628/P4.jpg
 
Les mentions en fin de fiche pourraient peut-être signifier qu'il a mis un terme le 6 novembre 1917 à son service en tant qu'ambulancier de l'US Army et aurait alors été pris comme sous-lieutenant dans l'aviation française.
 
Cordialement
 
Jean-Pierre

n°21057
bruno10
Posté le 18-02-2015 à 15:37:32  profilanswer
 

Bonjour
Merci jean Pierre
Certes il y a ce document,et certains autres qui laisserait penser qu'il  
aurait pu servir dans l'aviation en Macédoine, mais je ne trouve pas  
trace de lui dans les archives de l'aviation. Pas sur qu'il ait obtenu son brevet
 
Cordialement
Bruno
 
Cordialement
 

n°21058
JPL 85_08
Posté le 18-02-2015 à 23:22:04  profilanswer
 

Bonsoir Bruno,
 
Voilà un article du "New York Times" en date du ...15 juin 1918!!!! Cinq mois avant la fin de la guerre, on lui rend un hommage pour ce qu'il a fait sur le front de Macédoine en tant que Lieutenant au titre de l'aviation française!
 
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14628/P5.jpg
 
A-t-il été pilote? Observateur? Personnel navigant d'un avion sanitaire? .... Aujourd'hui, toutes les suppositions sont permises et, à mon avis, aucune hypothèse ne peut être écartée. Le fait qu'on lui rende un hommage "national" 5 mois avant la fin de la guerre sous-entend-t-il qu'il est  Mort pour la France avant le 15 juin 18?
 
Dans mes archives, un jour j'avais noté - mais je ne sais plus où j'avais trouvé l'info (Albin Denis peut-être) - que l'aviation française en Orient avait été représentée par les Escadrilles 501 à 510. Si je trouve un peu de temps je vais essayer de regarder les carnets de comptabilité en campagne dernier trimestre 1917 et 1er semestre 1918.
 
G.T. KEOGH, à ma connaissance, écrivait ses souvenirs au jour le jour. Il y a des souvenirs écrits de sa main en ligne sur internet; j'en ai trouvé jusqu'en juillet 17 alors qu'il était encore dans le service de santé de l'US Army. Pour son séjour en Macédoine, je n'ai rien trouvé en ligne sur internet.... Bizarre pour quelqu'un qui avait l'habitude de tenir son carnet de route au jour le jour....
 
Donc, beaucoup de questions en suspend....  :??:  
 
Bonnes réflexions et... bonne nuit.
 
Cordialement
 
Jean-Pierre

n°21059
Lucien Mor​areau
Posté le 19-02-2015 à 03:19:28  profilanswer
 

Pas de brevet de pilote à ce nom.
 
LM

n°21060
bruno10
Posté le 19-02-2015 à 10:16:53  profilanswer
 

Bonjour
 
Effectivement le mystère reste entier -Vu qu'on ne lui connait pas de brevet de pilote, il a pu servir un moment dans l'aviation en tant qu'observateur ou autre ? A suivre ...
Pour la petite histoire,  Keogh, peut-être  profondément affecté par son expérience de la guerre  est malheureusement  devenu  alcoolique aprés la guerre. Une de ses filles a écrit un livre sur sa vie et ne l'a pas dépeint sous un bon jour...
Merci de votre participation
 
Cordialement
Bruno


Message édité par bruno10 le 19-02-2015 à 10:17:18
n°21064
pierreth1
Posté le 19-02-2015 à 15:32:47  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Le New York Times du 22 mai 1917 affirme qu'il a été transféré en Grèce (il s'agit d'un article sur les 3 fils du juge) donc antérieurement à cette date
 
Par ailleur le "Daily Argus" dans sa rubrique "suburban news" en date du jeudi 12 septembre 1918 affirme:
" Lieutenant Grenville Temple keogh, son of Supreme Court justice  and Mrs Martin J Keogh, of Pelhalm road , New Rochelle, and well know, is on his way home, an invalid. He lost the use of one of his forearms as the result of an aeroplane accident last month. He is member of the French aviation corps.
The Daily Argus, suburban news jeudi 12 septembre 1918"
 
Autrement dit ce lieutenant est en train de rentrer, il est invalide suite à un accident d'avion survenu un mois plus tôt, a perdu l'usage d'un avant bras. il est lieutenant dans le corps de l'aviation française.
 
Cordialement
Pierre


---------------
pierre
n°21065
bruno10
Posté le 19-02-2015 à 17:33:44  profilanswer
 

pierreth1 a écrit :

Bonjour,  
 
Le New York Times du 22 mai 1917 affirme qu'il a été transféré en Grèce (il s'agit d'un article sur les 3 fils du juge) donc antérieurement à cette date
 
Par ailleur le "Daily Argus" dans sa rubrique "suburban news" en date du jeudi 12 septembre 1918 affirme:
" Lieutenant Grenville Temple keogh, son of Supreme Court justice  and Mrs Martin J Keogh, of Pelhalm road , New Rochelle, and well know, is on his way home, an invalid. He lost the use of one of his forearms as the result of an aeroplane accident last month. He is member of the French aviation corps.
The Daily Argus, suburban news jeudi 12 septembre 1918"
 
Autrement dit ce lieutenant est en train de rentrer, il est invalide suite à un accident d'avion survenu un mois plus tôt, a perdu l'usage d'un avant bras. il est lieutenant dans le corps de l'aviation française.
 
Cordialement
Pierre


 
Bonjour
Merci de cette précision
Certes il semble bien qu'il appartenait dans un corps de l'aviation ,en tous cas plusieurs sources américaines l'indiquent, et probablement en Orient.Mon propos  est de connaitre ses fonctions
 ( il n' était pas pilote)  et l'escadrille à laquelle il aurait appartenu-
Cordialement
Bruno


Message édité par bruno10 le 19-02-2015 à 17:35:03
n°21070
pierreth1
Posté le 20-02-2015 à 16:06:24  profilanswer
 

Bonjour,  
Une possibilité si on admet qu'il est en orient à l'époque (c'est tout au moins ce qu'affirme le NY Time de mai 17) et si (ce qui doit correspondre à la réalité) cet américain a bien été victime d'un accident où il a perdu l'usage d'un de ses avants bras, on devrait retrouver (pour les spécialiste d el'aviation) trace d'un accident d'aéroplane en aout 1918 sur ce front et peut être voir le nom de ce militaire y figurer. On parle d'accident d'aeroplane, pas d'avion abattu cela pourrait être une piste
Cordialement
Pierre


---------------
pierre
n°21074
Lassaque
Posté le 22-02-2015 à 20:38:43  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
Dans le Sunday morning star de Wilmington, Delaware du 2-8-1942
http://news.google.com/newspapers? [...] 730,405657
on lit entre autres détails que Grenville T. Keogh aurait été volontaire pour l'aviation française dès 1915 (!) et qu'il a obtenu 9 citations et 2 palmes (à sa croix de guerre), enfin qu'il a été rapatrié comme blessé deux mois avant la conclusion de l'armistice.
Par ailleurs, attention à ne pas inverser la chronologie, les volontaires de l'American field service étaient des civils et en septembre 1917, ils ont été incorporés d'office dans l'armée des Etats-Unis.
Je suis toujours à la recherche du parcours d'un de ces volontaires nommé Henry B. Marsh qui après l'AFS a opté en 9-1917 pour l'aviation américaine. Il a effectué de 9-1917 à 1-1918 le parcours Issoudun (breveté pilote 10-1917)-Pau-Cazaux et a été nommé 2ème lieutenant en 1-1918).
Il est annoncé par Frank Bailey comme détaché à la Spa 124 en 8-1918 et j'aimerais en savoir un peu plus. Le bureau des élèves de l'université Cornell à New York est persuadé qu'il a servi à l'escadrille Lafayette !  
Cordialement
J. Lassaque


Message édité par Lassaque le 22-02-2015 à 20:39:32
n°21075
Lassaque
Posté le 23-02-2015 à 08:26:49  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Quelques observations :
Sur la fiche individuelle, on lit (quoique difficilement)  
Sent sec 3 Salonique 4/5/17
Returned to Paris and liberated 6/11/17

Si la SSU-3 est à l'armée française d'Orient depuis 10-1916, tout le personnel américain est en 10-1917 sur le point d'être incorporé dans l'armée américaine. Il est ramené d'office en France car les USA n'étant pas en guerre contre l'empire ottoman, la Bulgarie, etc, des réguliers américains ne peuvent pas être engagés sur le front d'Orient.
Pour que Keogh soit retourné en Orient après 11-1917, il faudrait qu'il se soit engagé dans la légion étrangère avant d'être incorporé dans l'armée américaine. Aucun indice de ce côté...
Dans l'historique de l'AFS, on trouve mention d'un cas de cette nature :
 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4531/AFS.png
On le trouve au GDE puis à la Br. 227 (avec une faute d'orthographe) donc ce n'est pas le parcours de Keogh. L'accident d'avion dont ce dernier a été victime en 8-1918 est donc plutôt à rechercher dans l'US Air Service et -pourquoi pas- aux USA puisqu'il est en permission chez lui le 15-6.
Cordialement
J. Lassaque


Message édité par Lassaque le 23-02-2015 à 08:27:40
n°21076
bruno10
Posté le 23-02-2015 à 12:43:06  profilanswer
 

Bonjour
Le Caporal Arthur Bluethental a été tué le 5 Juin 1918 alors qu'il dirigeait un tir d'artillerie sur Maignelay dans la région d'Amiens, avec son observateur Le Lt Charles de Coopmann ,tué également-D'abord inhumé à Esquennoy dans l'oise,ces cendres ont été transférées en 1921 aux USA au cimetière de Oakdale à Wilmington ,sa ville de naissance,en Caroline du Nord.L'aéroport de Wilmington a pris le nom de Bluethental Field en 1928 . Il fait partie du Lafayette Flying Corps.
http://www.findagrave.com/cgi-bin/ [...] 70&df=all&
 
Cordialement
Bruno

n°21111
Lassaque
Posté le 01-03-2015 à 18:50:05  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
La météo de ce dimanche aidant, j'ai fouillé les archives de l'American field service et notamment son bulletin 1917-19 disponibles sur internet.
On peut sommairement reconstituer le parcours de l'intéressé :
Grenville T Keogh, né en 1897 à New Rochelle (New York), fils d'un juge à la cour suprême de l'état de New York. Il est étudiant à All Hallows high school à New York en 1916.
Le 1-4-1916, il est volontaire pour une campagne (6 mois) comme conducteur ambulancier de l'American ambulance field service (L'[i]American ambulance est un hôpital créé à Neuilly sur Seine en 9-1914 grâce à des donations) organisé en sections de 20 voitures sanitaires chacune. Il s'agit d'organismes civils travaillant au profit des armées françaises.
(Noter que son frère John Michael Keogh a aussi fait partie de l'American ambulance field service pendant 4 mois en 1917 puis a été incorporé dans l'US Army Air Service)
Grenville Keogh arrive en France et il est affecté comme conducteur à la SSU-8, la 8è section sanitaire américaine ("U" ), qui part pour Verdun le 24-5-1916. Elle est affectée au service de santé du 6è corps d'armée et plus particulièrement, de la 12e div. d'infanterie.
Keogh reçoit le baptême du feu le 27-5 au poste de secours de Saint-Souplet.
Dans la nuit du 25 au 26-6-1916, la voiture sanitaire conduite par Keogh est manquée de peu par un obus près de Dugny. Sévèrement blessé au bras par un éclat, il tente vainement de continuer à conduire d'une main mais finit par rentrer à pieds au poste de secours du Cabaret Rouge. Il est évacué sur l'hôpital américain de Neuilly.
Le 11-7-1916, il quitte l'hôpital pour rejoindre la SSU-8 alors au repos à Saint-Dizier.
En fin d'engagement, il part pour les USA le 1-10-1916.
Le voici à cette période (datation fin 1916 grâce à l'affiche de film) :
 
 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4531/Keogh.jpg
 
Ayant souscrit un nouvel engagement le 8-1-1917, il repart pour la France et rejoint la SSU-8 devant Verdun.  
De nouveau blessé dans la nuit du 11 au 12-3-1917, il est cité à l'ordre du service de santé du 15e corps d'armée et décoré (4-1917) de la croix de guerre :
Grenville Temple Keogh, de New Rochelle (État de New-York). --- Conducteur à la 8° section automobile américaine, engagé volontaire. Pendant la nuit du 11 mars 1917, il fit volontairement deux voyages à un dangereux poste d'évacuation, sur une route bombardée intensément par des obus lacrymogènes. A la nuit tombante, l'ennemi ayant découvert la distance à laquelle se trouvait son auto-ambulance, celle-ci fut atteinte par des obus explosifs, dont l'un blessa le conducteur à la tête. Sûr de lui et audacieux, il avait été blessé en juin 1916, reprenant son service aussitôt qu'il avait été rétabli,
Une fois remis, Keogh est affecté à la SSU-3 à l'armée française d'Orient et part le 4-5-1917 pour Salonique où la section est affectée à la 20e div. d'infanterie.
Le personnel de la SSU-3 est rappelé en France début 10-1917 pour son intégration dans l'armée américaine et arrive le 4-11-1917. Les voitures sanitaires sont laissée à l'AFO et la section est dissoute.  
Libéré par l'AFS le 6-11-1917, Keogh devrait avoir alors été à ce moment incorporé dans l'armée américaine comme 2nd lieutenant, càd sous-lieutenant, compte tenu de ses états de service. Or :

  • Keogh est resté en Orient après le départ des membres de la SSU-3, étant affecté au grand parc aéronautique de l'armée française d'Orient à Salonique ;  
  • En 5-1918, il est à plusieurs reprises mentionné comme "sous-lieutenant (en français dans le texte) dans l'aviation française d'Orient".  

Ce grade soulève une question mais il semble y avoir promotion similaire : le conducteur John A Shismanian nommé directement sous-lieutenant dans la légion étrangère en 2-1918 pour une mission spéciale avec la "légion d'Orient". Avec son nom et s'agissant d'une unité formée d'Arméniens, on comprend bien pourquoi on avait besoin de lui mais pour Keogh, c'est moins évident.
Ce dernier est passé à Paris fin 4-1918 -en convalescence après avoir contracté le paludisme- ayant servi 5 mois dans l'aviation française d'Orient, ce qui correspond à la période de mi-11-1917 à mi-4-1918 au cours de laquelle il aurait de nouveau été cité, avec une deuxième étoile à sa croix de guerre.
Après son passage à Paris en 4/5-1918, il part en permission aux USA et se trouve mi-6-1918 à New Rochelle. Il retourne ensuite en Europe puis il est sérieusement blessé dans un accident d'avion (8-1918) qui s'est produit on ne sait où.
D'après des journaux américains de l'époque, un oiseau aurait été pris dans l'hélice qui aurait éclaté mais Keogh aurait réussi à poser l'avion (il aurait été pilote ?), à s'en extraire indemne (or il est rapatrié comme blessé) et à regagner les lignes françaises alors que l'observateur, lui, aurait été tué (aucune correspondance dans FASWC mais qui semble mal -ou pas du tout- couvrir l'aviation de l'AFO).
Keogh est donc rapatrié sanitaire aux USA en 9-1918.
Il se marie à New Rochelle en 9-1919 et il y est conducteur de tracteurs en 1920 puis disparaît jusqu'en 1942 où on le retrouve à Wilmington (Delaware), ouvrier aux chantiers navals de la Bethlehem steel corp.
Espérant que cela présente un intérêt,Cordialement
J. Lassaque
 

n°21112
bruno10
Posté le 01-03-2015 à 19:18:43  profilanswer
 

Bonsoir
 
Un grand merci J lassaque pour toutes ses précisions et votre travail de recherche et d'enquete (dater la photo grâce àl'affiche sur le mur par ex !)
 
Etonnant  qu'il ait été  conducteur de tracteurs et ouvrier aux chantiers navals vu ses origines sociales-mais ..
 
Effectivement on peut reconstituer grosso modo reconstituer son cursus  
pendant la 1ére G.M. Par contre aucune traces dans les archives de son passage comme pilote (ou autre)dans l'aviation française ni de son accident.    
Cordialement
Bruno
 
 
 
 

n°25140
Lassaque
Posté le 24-11-2017 à 15:23:29  profilanswer
 

Bonjour à tous
J'exhume ce fil après avoir trouvé une nouvelle trace de Grenville Keogh dans les archives du quotidien américain The New Rochelle pioneer du 25 mai 1918 :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4531/CitationKeogh.jpg
Aucune idée de l'autorité ayant émis cette citation. Rien pour le 3 et le 20-3-1918 dans FASWC, ni dans la Casualties allemand. En tous cas, il se confirme qu'il était bien pilote et, a priori, dans l'aviation française en Orient.
On ne peut pas dire que le mystère s'éclaircit...
Cordialement
J. Lassaque


Message édité par Lassaque le 24-11-2017 à 17:56:46

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: aviation 

  Grenville Temple Keogh