FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: aviation 

  Le palmarès des as du bombardement

 

Il y a 55 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Le palmarès des as du bombardement

n°23969
amboise37
Posté le 19-02-2017 à 01:20:21  profilanswer
 

Bonjour,
pour la chasse, le classement des as est connu.
Mais existe-t-il également un classement des as du bombardement lors de la Grande Guerre ?  
Et sait-on quels sont les pilotes qui se sont partagés la prime Michelin.
D'avance merci
Didier


---------------
www.aeroplanedetouraine.fr
 
n°23970
CTP
Posté le 19-02-2017 à 10:52:46  profilanswer
 

Bonjour Didier
 
A ma connaissance pas de classement des As du bombardement.
Pour une raison simple : la notion d'As du bombardement est extrêmement floue.
On trouve parfois la mention de 100 bombardements pour être un As...
 
Quant à la prime Michelin j'espère aussi en trouver la liste.
 
Le dossier des rémunérations, des primes, etc... bref de l'argent qui circulait reste à ouvrir.
 
Cordialement
Claude


---------------
Claude Thollon-Pommerol
  http://www.asoublies1418.fr accueille volontiers tout document personnel ou familial que vous souhaitez partager.
n°23971
amboise37
Posté le 19-02-2017 à 12:12:11  profilanswer
 

Bonjour Claude
effectivement la notion d'as est à prendre au sens large. Il me semble avoir vu un "classement" avec Mézergues en n°1 mais je ne sais plus trop où. Je fais des recherches actuellement sur le lieutenant Henri Faivre (F25), qui serait troisième dans cet hypothétique classement. Mais même dans les docs le concernant (citations notamment) les infos sont fluctuantes. Cela tourne autour de 171 bombardements, essentiellement de nuit.
Encore merci
Didier


---------------
www.aeroplanedetouraine.fr
 
n°23974
CTP
Posté le 19-02-2017 à 20:50:14  profilanswer
 

En complément.
Encore de primes dont on ne connaît pas les destinataires...
 
L'Aérophile, 1er-15 décembre 1915
POUR L'AVIATION DE BOMBARDEMENT
La Ligue Aéronautique de France crée
des prix pour les aviateurs bombardiers
Le Comité exécutif de la Ligue Aéronautique
de France, persuadé que les nécessités de
la guerre aérienne exigent dès maintenant et
exigeront de plus en plus à bord des avions,
des tireurs et pointeurs bombardiers d'une habileté
consommée,
Et considérant :
Qu'on doit prévoir dans un avenir prochain
des escadres aériennes de bombardement ayant
mission de détruire et de désorganiser, magasins
d'approvisionnements, dépôts de munitions, hangars
d'aéroplanes, etc ;
Que l'intervention desdites escadres peut entraîner
des résultats décisifs ;
Que l'effet utile de ces escadres sera acquis sûrement
grâce à un entraînement préparatoire
assidu, seul moyen pour les aviateurs lanceurs
de bombes, d'acquérir l'habileté pratique et le
coup d'oeil indispensables,
Décide de consacrer une somme de 30.000 francs
à l'attribution de prix d'honneur aux pointeurs
bombardiers dont l'adresse aura été établie par
des témoignages concordants.
Le Comité ex écutif, en ses réunions mensuelles,
décidera des prix à décerner. Il fait appel au
patriotisme de tous pour l'envoi de fonds destinés
à cette affectation.
L'appel de la Ligue a été immédiatement entendu;
une amie dévouée de nossoldats, dont les
nombreux envois ne sont indiqués que par cette
mention discrète et touchante: « Une Française
de coeur» a fait remettre un chèque de 10.000fr.
au président intérimaire de la Ligue, l'Inspecteur
général A. Kleine, directeur de l'Ecole nationale
des Ponts et Chaussées.
 
 
Cordialement
Claude


Message édité par CTP le 19-02-2017 à 20:51:08

---------------
Claude Thollon-Pommerol
  http://www.asoublies1418.fr accueille volontiers tout document personnel ou familial que vous souhaitez partager.
n°23975
Vieux Char​les
Posté le 19-02-2017 à 22:14:35  profilanswer
 

Bonsoir,
 
D'après mes souvenirs, il me semble qu'un ou plusieurs numéros de "la guerre aérienne illustrée" mentionnent quelques as du bombardement. Mais je ne pense pas à ma connaissance qu'il y ait eu un classement officiel. Il se pourrait que la notion "d'as du bombardement" ne soit qu'une expression de journaliste.
 
Bien cordialement,
 
Eric

n°23998
garance.
Posté le 03-03-2017 à 15:11:57  profilanswer
 

Bonjour
ne pas oublier Henri de Kérillis, aviateur (Il mène sur Karlsruhe, le 21 juin 1916, un raid de représailles demeuré célèbre dans l'histoire des ailes : sur les neuf avions de l’escadrille des " Éperviers " qu’il commande, trois sont abattus mais ce raid fait cesser pour un temps les bombardements des villes françaises.)  
cdt  Garance


---------------
"Il pleuvait en cette nuit de Noël 1914, où les Rois Mages portaient des Minenwerfer."
n°23999
amboise37
Posté le 03-03-2017 à 18:11:34  profilanswer
 

Bonsoir,
Happe, Laurens, Mahieu, Baron, Lemaître, Bizard, Léon Coupet ont également marqué le bombardement lors de la guerre. Mais je cherche un classement.
Quant à Henri Calloc'h de Kérillis, sa renommé a largement dépassé le bombardement puisqu'on le retrouvera lors des accords de Munich et pendant la deux guerre où il a perdu son fils.
Encore merci
Didier


---------------
www.aeroplanedetouraine.fr
 
n°24000
Eric Mansu​y
Posté le 03-03-2017 à 18:55:25  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Désolé d'interférer, je rebondis sur : "Il [de Kérillis] mène sur Karlsruhe, le 21 juin 1916, un raid de représailles demeuré célèbre dans l'histoire des ailes : sur les neuf avions de l’escadrille des " Éperviers " qu’il commande, trois sont abattus mais ce raid fait cesser pour un temps les bombardements des villes françaises". Ayant récemment travaillé sur le sujet à propos des bombardements de villes allemandes en 1917, et afin de prendre connaissance de ceux qui les avaient précédés, j'ai trouvé cette même formulation (cf. ci-dessus en gras) sur je ne sais quel site internet. C'est totalement faux ("Garance" n'y est pour rien, je le précise) : à titre d'exemple, le 6 juillet 1916, Lure est bombardée et accuse 13 victimes (dont 12 femmes et enfants) ; Montbéliard est survolée chaque jour du 5 au 9 août ; Besançon est bombardée le 15 août ; quant à Belfort, fréquemment visée, elle est frappée cinq fois entre les 21 et 27 juillet, deux fois en août, trois fois en septembre, et subit même trois raids dans la seule soirée du 6 octobre 1916.  
 
Je referme la parenthèse. Intéressant débat, cependant, qui nous renvoie à la justification des représailles, diversement formulée chez les Britanniques (entre autres à la Chambre des Communes, le 24 avril 1917, à la suite du raid sur Fribourg) et chez les Français (voyez le « Rapport fait à la commission de l’armée sur la défense contre aéronefs, avions et zeppelins », du sénateur Gaston Menier, adopté le 10 octobre 1916).
 
Bien cordialement,
Eric Mansuy  


---------------
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.
n°24001
Lucien Mor​areau
Posté le 04-03-2017 à 19:20:43  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Dans son fascicule n° 1, Moreau-Bérillon donne la liste des "As" de la chasse (5 victoires et plus) mais il donne également des listes de "As" du bombardement, du renseignement et des missions spéciales. C'est ainsi qu'il cite 44 noms pour les premiers (100 missions et plus), 18 pour les seconds et 10 pour les troisièmes (pour ces derniers on retrouve certains noms dans les chasseurs comme Pinsard, Guynemer, Navarre etc.) Les noms, sans prénoms, sont précédés du grade et suivis de l'escadrille.
 
J'ignore à partir de quelles bases MB a constitué ces listes mais elles ont au moins le mérite d'exister.
 
Cordiales salutations.

n°24002
amboise37
Posté le 05-03-2017 à 12:43:32  profilanswer
 

Bonjour Lucien,
merci, je n'y avais pas pensé. C'est une bonne base. A partir des noms, je chercherai individuellement leur nombre de bombardements.
Bien cordialement
Didier


---------------
www.aeroplanedetouraine.fr
 
n°24003
Lucien Mor​areau
Posté le 05-03-2017 à 14:14:27  profilanswer
 

Didier,
 
Tu as le MB ? sinon je peux te numériser la page concernée.
 
LM

n°24004
amboise37
Posté le 05-03-2017 à 18:08:27  profilanswer
 

Merci Lucien, mais je l'ai effectivement.
Didier


---------------
www.aeroplanedetouraine.fr
 
n°24019
garance.
Posté le 08-03-2017 à 16:34:11  profilanswer
 

Bonjour,
Merci à Eric Mansuy de son intéressante précision
cdt  Garance

n°24023
tattu
Posté le 09-03-2017 à 16:49:27  profilanswer
 

bonjour à tous
Je pense que ce serait sympa si Lucien pouvait mettre en ligne les listes de Moreau Bérillon sur les "as" autres que la chasse......
merci d'avance si cela est possible.
cdlt Olivier

n°24024
Lucien Mor​areau
Posté le 09-03-2017 à 18:51:35  profilanswer
 

Didier, pourrais-tu t'en charger ? Mes connaissances interneto/informatiques étant ce qu'elles sont, je ne suis pas certain d'être assez mariolle pour faire ça... Je pourrais par contre, ponctuellement fournir des infos d'état-civil, de n° de brevet si pilote, de grades, etc.

n°24025
amboise37
Posté le 09-03-2017 à 20:43:58  profilanswer
 

Voilà, voilà
le pdf fait 570 Mo, j'ai donc photographié la partie qui nous intéresse. Les pilotes et les navigateurs-mitrailleurs-bombardiers y sont mêlés : Emrich-Baronna, Faivre-Jousse, Lemaître-Guignard, etc. Quelques noms sont à corriger : Daucourt, de Montais notamment.
Cordialement
Didierhttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4282/MBas.jpg


Message édité par amboise37 le 09-03-2017 à 20:46:50

---------------
www.aeroplanedetouraine.fr
 
n°24414
jpbte63
Posté le 27-07-2017 à 15:34:05  profilanswer
 

Bonjour,
Une piste à suivre pour la prime Michelin sur le site de Bibliothèque Clermont université.
 
Ainsi, le Prix de l’Aéro-Cible Michelin, créé le 7 décembre 1911, suscite-t-il immédiatement la controverse. Il s’agit d’une épreuve de lancement de projectiles qui a lieu quatre fois dans l’année. Le challenge est organisé au camp de Châlons et comporte deux volets. Le premier, récompensé de 50 000F, consiste à placer dans une cible de 20m de diamètre, en un seul tir de 15 coups, effectué à une hauteur minimale de 200m d’altitude et en un seul vol, le maximum de projectiles (obus de 150mm, lourds de 7kg chacun). Dans la seconde partie de l’épreuve, récompensée de 25 000F ; les conditions restent les mêmes, à l’exception de l’altitude de vol minimale fixée à 800m et de la taille de la cible, élargie à 120m sur 40m (en forme de hangar à zeppelins). Le premier prix est remporté en août 1912 par le pilote Louis Gaubert et son viseur, le lieutenant artilleur américain Riley Scott qui placent 12 projectiles sur 15 dans la cible de 20m, et 8 projectiles sur 15 dans la cible de 120m sur 40 m . Fort de ces résultats que d’aucun jugeait impossibles à obtenir, les frères Michelin se font les chantres de l’aviation militaire et du bombardement de précision.
 
Sources : https://buclermont.hypotheses.org/2666 (1/2) et https://buclermont.hypotheses.org/2676 (2/2)
 
Cordialement
Jean-Pierre


---------------
Quand on ne fait pas tout pour être le premier, le devenir ou le rester, on ne demeure pas le deuxième. On tombe fatalement le dernier.  
Louis Hubert Lyautey

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: aviation 

  Le palmarès des as du bombardement