FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  Prisonniers

  prisonnier en Allemagne

 

2 utilisateurs anonymes et 46 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

prisonnier en Allemagne

n°121737
martinev
Posté le 02-04-2017 à 09:31:11  profilanswer
 

bonjour, sur un forum allemand, je vois ceci :
http://www.milex.de/forum/uniforme [...] ummer=1320
pas de nom sur la photo, il travaillait dans une ferme à une 30ne de km de Nuremberg.
les réponses déjà données : 12e bat. de chasseurs alpins. Confirmation ?
Et, bien sûr, la question à 10000 € : comment en savoir plus sur les prisonniers dans le secteur, éventuellement des noms, ou même le sien ?
à l'avance, merci de vos lumières, martine

n°121738
marcus
Posté le 02-04-2017 à 10:11:31  profilanswer
 

Bonjour,
 
Le port conjoint de la tarte et de la vareuse dolman indique effectivement un Chasseur. Je n'arrive pas à lire le numéro de l'unité. Si c'est bien 12, alors il appartient au 12e BCA.
 
Cordialement,
Marc

n°121740
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 02-04-2017 à 13:13:19  profilanswer
 

Bonjour,  
Les Kommando rattachés au camp de Nürnberg (les plus connus) furent ceux de Lechtenau et Mögeldorf.
Ce camp était composé de 2 annexes: Grossreuth-Kaserne et Kaserne Sweinau. Environ 3 000 PG dont 840 français, et 200 hommes en Kommando.
Nombreux débiles, aliénés et amputés, parmi les PG.  
Il existait dans ce camp un journal "Le Canard".
J. Claude .


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°121741
martinev
Posté le 02-04-2017 à 13:41:23  profilanswer
 

Un grand merci, Jean Claude ! je suppose qu'il n'existe pas de listes, qu'on ne peut retrouver les prisonniers que par les cartes de la Croix Rouge.
bien cordialement, martine

n°121743
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 03-04-2017 à 06:15:06  profilanswer
 

Bonjour Martine,  
Effectivement mais souvent c'est difficile.
Maintenant avec des cartes photo des camps quelquefois j'ai eu de bonnes surprises. En effet au dos de certaines l'auteur a noté les noms de ses copains...
D'autre part il existe dans le journal allemand "La gazette des Ardennes" des listes de prisonniers de certains camps... mais surtout pas les camps de représailles, ou ceux catalogués de très durs...  
Les allemands très fort au niveau de la propagande n'allaient pas jusque là.... Il ne faut pas oublier qu'ils ont imprimé ces listes pour améliorer les ventes du "journal des menteurs" ou des menteux, terme utilisé dans le Nord.
A votre disposition.
J. Claude


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°121747
martinev
Posté le 03-04-2017 à 09:59:01  profilanswer
 

merci, Jean-Claude, j'ai transmis - et ajouté ce lien : http://katalog.ub.uni-heidelberg.d [...] c_onl%5d=1
bien cordialement, martine

n°121750
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 03-04-2017 à 13:19:31  profilanswer
 

Bonjour Martine,  
Si jamais j'ai pas mal de n° de la gazette des Ardennes... et des n° d'un autre journal à obédience allemande, le bulletin de Lille.
Depuis plus de 40 ans je travaille le sujet des camps de PG en 14-18. Je possède une grosse collection sur ce thème, tiens des conférences et ai publié 2 livres...
A votre disposition.
J. Claude.


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°121751
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 03-04-2017 à 13:36:50  profilanswer
 

Voici ce que j'ai publié sur le camp de Cottbus:
 
COTTBUS
 
Dit camp des dunes. Deux annexes : Sielow et Merzdorf et un Reserve Lazarett. Les baraques étaient à moitié enterrées dans le sable du terrain. Environ 18 000 prisonniers (français, russes, polonais, belges, anglais, roumains). Plus de 5 000 décès.
Kommandant : général Kretschmer.
Lazarett : un typhus pétéchial a sévi dans ce camp. 4 000 hommes atteints avec une mortalité estimée à environ 3%.
Visite : le délégué note de très nombreux punis entassés dans la baraque n° 26, environ 500. En conclusion il précise : « Le traitement moral est bon mais pour les français et les russes la peine du fouet et du poteau a été maintenue ».
Anecdotes : Roger Salengro, futur ministre de l’intérieur de Léon Blum sera prisonnier dans ce camp. Il se suicidera après une campagne calomnieuse, « portant sur son travail volontaire pour les boches ! ». Les anciens prisonniers de guerre de Cottbus témoigneront de son honnêteté pendant sa détention.
Le peintre Desponts-Morales séjourna dans ce lieu. Il réalisa le portrait d’A. Arpin, infirmier et interprète, celui qui sera le principal témoin de la défense de Roger Salengro.
Livre :
Caubet G : Instituteur et sergent, 1991.


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°121752
pierreth1
Posté le 03-04-2017 à 16:23:43  profilanswer
 

Bonjour,
 
"Anecdotes : Roger Salengro, futur ministre de l’intérieur de Léon Blum sera prisonnier dans ce camp. Il se suicidera après une campagne calomnieuse, « portant sur son travail volontaire pour les boches ! ».
 
En fait la campagne est surtout menée contre Salengro pour sa "desertion supposée"  soldat au 233 il avait quitté sa tranchée pour aller récupérer (le 7 octobre 1915)le corps d'un soldat (le sergent Demailly) avec semble t'il l'autorisation de son supérieur, malheureusement fait prisonnier il avait été traduit en conseil de guerre, mais acquitté par 3 voix contre deux, (cas classique de poursuite par coutumace d'un supposé déserteur, mais acquitté dès cette époque!)!
 
La conduite de salengro prisonnier est plus qu'exemplaire, prisonnier à Arnberg il fait partie d'un groupe de 40 désignés pour travailler aux forges Maximilian Hütte de Rosenberg le 10 avril 16 il incite ses camarades a refuser de travailler l'entreprise faisant de sobus, apres de smenaces d'éxécution, ils sont traduits en conseil d eguerre à Nuremberg et condamnés, renvoyés à Arnberg ils attendent la décision qui les condamne et Salengro est envoyé à Cottbus le 4 décembre (là aussi tous le stémoignages concordent ce qui est plus que probant car il sproviennet de tous le smilieux aussi bien socialistes que de droite!) les conditions de détention dans ce camp etant déplorables il est évacué sur la suisse en avril 18 (à l'époque il n epèse plus que 42 Kg!) A noter que condamné par un conseil de guerre à deux ans si la guerre ne s'était pas terminée par la victoire des alliès il aurait du retourner en allemagne effectuer sa peine!
 
la campagne haineuse dont il a été l'objet alors qu'il était ministre du front populaire a entraine son suicide le 18 novembre 1936. toutefois et généralement comme bien souvent dans les cas de suicide il y a aussi des causes autres en effet salengro avait perdu son épouse 18 mois plus tôt (il se suicide au gaz assis dans le fauteuil dans lequel son épouse serait morte et ecrit qu'il va la rejoindre)
Mais il faut aussi tenir compte du fait que les campagnes contre Salengro remontent loin dès les années 20 les communistes dont Floremon,t Bonte, Marcel Deschamps (qui ecrit dans l'enchaine) font campagne contre lui à base de calomnies contre lui et contre sa femme lorsque l'affaire commence, lancée en 36 par la droite (becquart, Beraud, Maurras, Vallat, de Keridis, Odette pannetier) ceux ci ne font que reprendre à leur compte les accusations communistes (Thorez et Duclos y ont d'ailleurs une part de responsabilite)
autrement dit cet homme incorpore en 1912, classé B surveillé, prisonnier (dans des conditions de captivités très dures), en butte à l'hostilite de ses anciens compagnons passés communistes, est lors de son suicide en butte à la calomnie depuis plus de10 ans! aussi lorsque la campagne débute en 1936 elle atteint un homme fragilisé (sa mère souffre d'un cancer) qui se battra quelques mois  
 
Cordialement
 
Pierre
 
 


---------------
pierre
n°121753
martinev
Posté le 03-04-2017 à 21:58:43  profilanswer
 

merci, Jean-Claude et Pierre pour ces précisions en réponse à ma question posée ici : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 4918_1.htm

n°121755
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 04-04-2017 à 06:12:24  profilanswer
 

Bonjour Martine,  
Hélas à ma connaissance non... Les allemands tenaient rarement des listes de DCD.
Souvent d'ailleurs ils affirmaient que le PG décédé avait tenté une évasion... Il faut dire que pour leur propagande cela n'était pas formidable d'annoncer des morts par suite de maladie, eux qui affirmaient que tout était bien dans les camps: nourriture excellente, baraques saines et bien isolées, douches chaudes, etc...
J. Claude


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°121821
martinev
Posté le 12-04-2017 à 16:44:14  profilanswer
 

j'ai répondu sur le fil dédié à Cottbus : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 4918_1.htm


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  Prisonniers

  prisonnier en Allemagne