FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  Prisonniers

  Prisonnier fusillé en décembre 1918

 

Sites et vestiges de la Grande Guerre : alaindu512010 Forum Pages d’Histoire: marine : Rutilius, 2 utilisateurs anonymes et 34 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Prisonnier fusillé en décembre 1918

n°120206
jcp66
Posté le 28-11-2016 à 21:39:50  profilanswer
 

Bonjour
Ci dessous une fiche MdH qui m'interpelle.
Il s'agit d'un soldat du 133RI fait prisonnier dans le secteur de Verdun Bezonvaux le 9 novembre 1917.
Il a selon sa fiche MdH été fusillé en captivité le 7 décembre 1918 soit 1 mois après l'armistice pour être allé chercher (probablement voler) des pommes de terre !!!!
Serait il possible de consulter un jugement ?
Si quelqu'un a une idée, par avance merci.
Cordialement
Jean-Claude

n°120207
Ph Crozet
Posté le 28-11-2016 à 22:05:40  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
Bonsoir Jean Claude
 
Henri Laurens est né é le 12 mai 1897 à Roquevidal, petite commune du Tarn. Fils de Louis et Auriol Paulonnie, il occupe un emploi de cultivateur. Inscrit sous le n° 23 de la liste de  Cuq Toulza, le conseil de région le classe dans la première partie de la liste de 1915. Bon pour le service armé, il est incorporé le 10 janvier 1916 comme soldat de 2e classe au 153e de ligne. Henri Laurens change de régiment, et passe au 81e de ligne le 6 novembre 1916, pour ensuite être affecté au 133e de ligne le 29 avril 1917. Porté  disparu au bois le Chaume le 9 novembre 1917 (AM n° 4243 K du 4 janvier 1918), il est en réalité fait prisonnier au camp de Dyrots, et déclaré décédé par ce camp à la date du 9 décembre 1918.
 
Sa fiche CICR
 
Laurens Henri soldat du 133e RI, fait prisonnier le 9 novembre 1917 et dirigé vers Montmédy le 13 décembre 1917 et ensuite vers le camp de Dyrotz
 
Une hypothèse...Je pense que le mot fusillé ne correspond pas à la situation. J'aurais tendance à penser à abattu, suite à ce vol, c'est à dire pour un délit de droit commun. Mais dans tous les cas une bien triste histoire. De nos jour le soldat Laurens repose à la nécropole nationale des prisonniers de Sarrebourg.
 
Bonne soirée
Philippe
 


---------------
Amicalement,
 
n°120208
zephyr joy​eux
de gabes a tatahouine
Posté le 28-11-2016 à 23:13:59  profilanswer
 

Bonsoir.Le vol militaire n est pas un delit de droit commun surtout lorsqu il vise a maintenir la sante du troupier,alteree par les mauvaises conditions de captivite de l ennemi.Cordialement.


---------------
zephyr joyeux
n°120212
Ph Crozet
Posté le 29-11-2016 à 08:40:53  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Je me suis mal exprimé, et je m’en excuse. Mais je ne pense pas, que le soldat Laurens, ai pu être après un vol de patates, traduit devant un  
tribunal militaire et passé par les armes, et ceci en décembre 1918. A mon sens, nous sommes présence  d’un triste concours de circonstance.
 
Bonne journée à tous,
Philippe
 


---------------
Amicalement,
 
n°120218
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 29-11-2016 à 14:59:57  profilanswer
 

Bonjour,  
Effectivement après l'Armistice les allemands étaient sensibles...
On a pu noter de nombreux incidents de ce genre (vol de denrées, comme des pommes de terre) qui se traduisait par la blessure ou la mort de l'ancien PG.  
Dans certains camps la fin de la guerre a été l'occasion de tentative de révolte, ou supposées comme telles, et pour lesquelles les fusillades ont éclaté...
J. Claude


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°120220
badon54
Lorrain je le suis et le reste
Posté le 29-11-2016 à 16:51:37  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/7658/LAURENS1sarrebg.jpg


---------------
Salutations
Bernard
n°121944
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 25-04-2017 à 17:01:56  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
   Compléments :
 
 
   — LAURENS Henri Héli, né le 12 mai 1897 à Roquevidal (Tarn), mort le 7 décembre 1918 « au camps de Dyrotz (Allemagne), fusillé en captivité lorsqu’il était allé à la recherche de pommes de terre étant privé de nourriture », Soldat de 2e classe, 133e Régiment d’infanterie, matricule n° 16.567 au corps, classe 1917, n° 1.000 au recrutement d’Albi [Acte transcrit à Rocquevidal, le 1er oct. 1921]. Était cultivateur.
 
   Fils de Louis Jean LAURENS, né vers 1871, cultivateur, et de Paulonnie Isabelle AURIOL, née vers 1870, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Roquevidal, Année 1897, acte n° 5).
 
   Fait prisonnier le 9 novembre 1917 au Bois de Chaume (Meuse).
 
   —> http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] s_rech.php
 
   —> http://archivesenligne.tarn.fr/ind [...] noms=HENRI  
 
 
   Nota. : A rapprocher du sujet : « Massacre au camp de Langensalza. »
 
   —> http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] _988_1.htm


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  Prisonniers

  Prisonnier fusillé en décembre 1918