FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  Prisonniers

  prisonniers droit commun et anarchistes

 

Il y a 54 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

prisonniers droit commun et anarchistes

n°121701
testou
Posté le 28-03-2017 à 10:04:24  profilanswer
 

bonjour ,
je recherche ce qu'est devenu le nommé David Bélonie ( parfois orthographié à tort Bellonie) , anarchiste  
 
cet homme est condamné à 4 ans de prison en 1913 (février)
 
donc libérable pendant la guerre , en 1917
 
questions :
 
1) les prisonniers étaient ils automatiquement envoyés sous les drapeaux ?
 
2) les anarchistes aussi ?
 
3) les anarchistes étaient ils exempté de service militaire ( ça m’étonnerait !!) et sinon les envoyaient t on exercer leur devoir dans des services "spéciaux" ??
 
3 )d'une manière générale comment essayer de retrouver ce qu'est devenu Belonie , ou existe il un registre de tous les soldats de la guerre 14 / 18 ??
 
merci de votre aide +++ :)

n°121702
Yv'
Posté le 28-03-2017 à 12:14:02  profilanswer
 

Bonjour,
 
Pour répondre à votre dernière question, il existe le site Grand mémorial, mais il ne recense pas tous les soldats. On n'y trouve qu'un Bélonie, né à la Réunion.
 
Il ne va pas être facile de retrouver votre homme (qui faisait partie de la bande à Bonnot, si j'en crois ce cliché : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6923719v) car il a utilisé plusieurs noms.
 
Dans un article paru en 1912, on apprend qu'il aurait fait son service militaire à Chaumont, en 1906 ou 1907, après avoir été arrêté en Belgique. Je pense que son dernier domicile connu était à Paris.  
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] ie%22.zoom
 
Cordialement,
Yves

n°121703
IM Louis J​ean
Posté le 28-03-2017 à 12:27:45  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
David Bélonie est né à Gignac le 7 juin 1885 mais il n'apparaît a priori pas sur les FM du Lot puisqu'il a fui en Suisse pour échapper à la conscription (édité : sur les FM de la classe 1915). Au moment de sa fuite il travaillait dans la pharmacie Thomas, 98 faubourg Saint-Denis. Il a été arrêté à Lille comme insoumis en 1908.
source Le petit Parisien du 15 mars 1912 sur Gallica
 
Cordialement
Étienne


Message édité par IM Louis Jean le 28-03-2017 à 13:00:37

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°121704
Yv'
Posté le 28-03-2017 à 13:14:52  profilanswer
 

Comme j'ai fait vite pour mon premier message, j'ai omis de préciser les références de l'article paru en 1912, donc merci Etienne.  :)  
Je n'ai pas précisé non plus que j'ai consulté les registres matricules du Lot, classe 1905 (+ 1904 et 1906), sans succès.
Je ne l'ai pas trouvé non plus dans les archives de Paris (classe 1905 uniquement).
 
Ajoutons que s'il a bien fait son service à Chaumont, alors il est possible que ce soit au sein du 109e RI :
https://www.delcampe.fr/fr/collecti [...] 83826.html
 
Je viens de regarder l'origine des soldats du 109e RI au début du conflit, pour la classe 1905 c'est très majoritairement la Seine, 3e bureau.
 
Cordialement,
Yves


Message édité par Yv' le 28-03-2017 à 13:27:00
n°121709
zephyr joy​eux
de gabes a tatahouine
Posté le 28-03-2017 à 23:00:48  profilanswer
 

Bonjour.La destinee des condamnes de droit commun,depuis la loi de 1889,est naturellment celle des BILA, a condition que la condamnation ne soit pas trop lourde.Les sections d exclus métropolitains et coloniaux reçoivent les autres.Les anarchistes affectes aux BILA sont recus au sein des 5emes compagnies,dites a fort numero,qui ont repris les traditions des 9 emes et 10emes compagnies des trois BILA historiques,transformees avec la reforme Randon de 1860,en corps disciplinaire colonial.La dissolution de 1902,causee par la publication des ecrits de l anarchiste Dubois Dessaule (Sous la casaque,Camisards et cocos) a entraine l affectation des sujets les plus difficiles au sein des Sections Spéciales de BILA.Cordialement.


---------------
zephyr joyeux
n°121712
charraud j​erome
Posté le 29-03-2017 à 11:56:05  profilanswer
 

Bonjour
Mon message n'est pas une réponse à la demande initiale mais juste un lien, histoire de partager une source que je n'ai jamais vu sur le Forum:
Le Metropolitan Museum of Art de New-York a mis en ligne une partie de sa collection. Parmi ces collections, on trouve une foultitude de portraits d'anarchistes pris par Bertillon (Préfecture de Police de Paris).
Belloni n'est pas dans les portraits, mais vous y trouverez notamment le fameux "Ravachol". Les clichés ont été pris avant 1900, mais certains furent nécessairement concernés par le conflit.
 
Bonne découverte: http://www.metmuseum.org/search-re [...] =Bertillon
 
Cordialement
Jérôme Charraud

Message cité 1 fois
Message édité par charraud jerome le 29-03-2017 à 11:58:01

---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog
n°121713
monte-au-c​reneau
Maudite soit la guerre
Posté le 29-03-2017 à 17:37:09  profilanswer
 

charraud jerome a écrit :

... le fameux "Ravachol"...


Bonjour,
 
Pas de réponse non plus sur les questions posées, mais le nom de Ravachol me revient : Mes Grands-Parents, G.P tous deux ex-poilus, prononçaient l'expression "la baraque à Ravachol" pour signifier une maison en grand désordre. Je n'avais plus entendu ce nom depuis des lustres. Et le revoilà ! Tout comme l'expression "vieille baderne" qui a aussi été abordée ici, et qu'ils utilisaient aussi pour parler d'un "vieux schnock" ou d'un vieux gateux !
 
Cordialement.


---------------
- "Honte à la gloire militaire, honte aux armées, honte au métier de soldat, qui change les hommes tour à tour en stupides victimes et en ignobles bourreaux."  (Henri Barbusse)

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  Prisonniers

  prisonniers droit commun et anarchistes