Forum Pages d'Histoire : zephyr joyeux, 1 utilisateur anonyme et 35 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4
Page Suivante
Auteur Sujet :

Prisonniers de guerre et camps de prisonniers en Allemagne

n°122498
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 04-07-2017 à 23:08:49  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Alain 57 a écrit :


Camp de Stettin, voir ici :  prisonniers-de-guerre-1914-1918.chez-alice.fr/campss.htm Szczuezyn (Stettin) : Camp de représailles en Lituanie,

Bonsoir A tous  
   Halt !  Cтой!   Sustabdyti!  et autres .... Le net, c'est le net, voire ...............c'est pas net.  
Avant d'accorder votre confiance, regardez ICI !!! tout en bas ( mais le reste aussi si vous voulez)
De la difficulté .....  ou si vous préférez, "Comment peut-on être persan" ...  ou lituanien ??
Stettin  .... en Lituanie .... , Vivivivivivi . :non:  нет!
Cordialement
Alain.


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°122646
alain de s​aumur
Posté le 24-07-2017 à 07:27:19  profilanswer
 

Alain 57 a écrit :

Bonsoir Alain,                                                                                                                                        
Bonsoir à toutes et à tous,
 
Camp de Stettin, voir ici :
 http://prisonniers-de-guerre-1914- [...] campss.htm
 
Szczuezyn (Stettin) : Camp de représailles en Lithuanie, pour officiers Français (37, internés du 16 Juin au 4 Octobre 1916 : dont, 1 colonel, 3 lieutenants-colonels, 3 chefs de bataillon, 8 capitaines et 22 lieutenants et sous-lieutenants) et Russes (une centaine). Ce camp ne comporte qu'une seule baraque de deux étages, et une cour d'environ 30 mètres carrés. Dans le voisinage immédiat de ce camp se trouve la villa d'une princesse Russe. Le logement des officiers français se trouve à l'étage, à l'intérieur, quelques tables et bancs fabriqués par les officiers, et, en guise de lit, quelques planches munies d'une paillasse et d'un traversin de copeaux de bois, et deux minces couvertures, la pièce est éclairée par des lanternes d'écurie, et la toiture, en mauvais état, laisse filtrer la pluie. La soupe est distribuée dans des seaux de toilette et servie dans des écuelles en fer.  
 
Cordialement
Alain


 
 
Bonjour Alain
Bonjour à Tous
 
D'abord merci pour votre  réponse .  
Toutefois elle me pose une nouvelle question (outre celle relative à la carte  citée par  Boisseau) En effet  je m'interroge sur une possibilité de quasi homonymie entre deux villes et donc sans doute deux camps de prisonniers.  
SZCZECIN, située en Pologne très près à l'est de la frontière avec l'Allemagne, et qui semble correspondre à la ville nommé Altdamm lorsque  ce territoire se situait en Allemagne. Ne serait-ce pas plutôt cette ville dont l'ancien nom était Stettin ?
SZCZUEZYN, située aussi en Pologne, mais très à l'est , et proche de la frontière actuelle avec la Lithuanie.
Ce dernier camp est mentionné dans le lien que vous indiquez comme destiné à des officiers français et à des  russes.  Dans le document du CICR de sa libération du camp en 1918, il est fait pour mon grand-père, référence  à la ville d'Altdamm, et il n'était pas officier, mais sergent.
 
La question reste donc à creuser
Encore merci pour ces informations et cette nouvelle piste
 
Alain de Saumur
 
 


---------------
Alain de SAUMUR
n°122831
eschois
Posté le 13-08-2017 à 16:43:32  profilanswer
 

Bonjour
 
J’ai lors de mes recherches trouvé :
1. La liste des 380 camps et formations de prisonniers de guerre français en Allemagne (à l’exclusion des formations sanitaires).
2. La liste des 26 camps de concentration en Belgique.
3. La liste (non exhaustive) de 14 camps de concentration en France (et oui il y en eut, mais plus camps de travail pour l’ennemi. Ces camps recevaient également des civils français âgés de 16 à 60 ans originaires des territoires envahis.) :
Stenay (55) ; Arrancy (ferme de Constantin) (54) ; Spincourt (55) ; Longwy (54) ; Sedan (08) ; Givet (08), Carignan (08) ; Hussigny (54) ; Longuyon (54), Mézières (08) ; Charleville (08) ; Damvilliers (55) ; Fumay (08) ; Vonflans en Jarnisy (54).
4. Ainsi que divers écrits des prisonniers de guerre français racontant leurs captivités, et validant des réceptions de colis.  
Si quelqu’un à besoin de renseignements sur ces camps, je tacherai de répondre aux questions.
Patrick


---------------
Eschois
n°122832
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 14-08-2017 à 06:48:18  profilanswer
 

Bonjour,  
"et formations de prisonniers de guerre français en Allemagne"
Je pense que vous voulez parler des Kommando ou chantiers de travail.
En 3 il s'agit de Kommando ou de ZAB (Zivil Arbeiter Bataillon...)  
Précisions: A Sedan ce fut un camp d'extermination puisque environ 80 % des détenus civils (du Nord et Belges) périrent. Ils étaient envoyés travailler à Bazeilles (ancienne vermicellerie) et non pas à Longwy même mais au Mont St-Martin.
Par contre j'aimerais bien avoir connaissance des écrits des prisonniers de guerre.
Je travaille le sujet depuis plus de 40 ans et j'ai publié 2 livres sur ce thème, trop longtemps oublié depuis l'Armistice.
A votre disposition.
J. Claude


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°122835
eschois
Posté le 14-08-2017 à 15:30:23  profilanswer
 

Bonjour J Claude,
Le tableau dont je parle a été édité  en décembre 1915, par l’office d’information des œuvres de secours aux prisonniers de guerre français de la Croix rouge française.
Il recense les camps et formations de prisonniers de guerre français en Allemagne (certains en Alsace Lorraine : Rhein platz et Rhein provinz) avec pour certains leurs liens  entre eux :
Il indique les informations suivantes par camp :
• Gef. lag. = Gefangenenlager (camp de prisonniers)  
• Mann. Lag = Mannschaftalager (camp principal ou camp de troupe – soldats et sous officiers)
• Off. Lag. = Officiers lager (camp d’officiers)  
• Zweig lager = camp secondaire, dépendant  d’un ou plusieurs camps principaux.
• Arb. Lag =  arbeits lagers (camp de travail)
• Arb. Komm = Arbeits kommandos (chantiers de travail)
• Det. = Détachement, fourni par un ou plusieurs camps, régi par eux ou par une Kommandantur régionale.
• Bez = Regierungsbezirk (district départemental)
• Kr. = Kreis (cercle – arrondissement)
Je pense que vous connaissez ce document. Je crois qu’en le travaillant un peu on devrait trouver l’organisation de ces camps au début de la guerre. Je ne le ferai pas, c’est top éloigné de mes recherches.
Quant aux camps de prisonniers en territoires envahis, je n’ai que la liste des camps sans précision.  
J'ai des ancêtres ardennais qui étaient originaires de Bazeilles, ils l'ont quitté avant 1870, et sa destruction et l'extermination de sa population par les prussiens après l'épisode des dernières cartouches, bien leur en à pris. Sur ce que vous me dites Bazeilles était un village maudit.  
Cordialement
Patrick


---------------
Eschois
n°122836
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 14-08-2017 à 17:21:01  profilanswer
 

eschois a écrit :

Le tableau dont je parle a été édité  en décembre 1915, par l’office d’information des œuvres de secours aux prisonniers de guerre français de la Croix rouge française.


Bonjour,
     Patrick, n'oubliez pas que vos êtes sur un forum, et qu'à part quelques-uns des lecteurs fortement motivés, le reste ne demande qu'à apprendre, documents à l'appui quand c'est possible, mais documents que tous n'ont pas  le  temps -ou autre- de chercher, alors que le sujet les intéresse.  Je pense que vous faites allusion à cette liste que l'on trouve heureusement numérisée sur Gallica  dans  le n° du 03/01/1916 du bulletin de l'office cité. C'est d'ailleurs l'état en décembre 1915, il reste quasiment deux ans de guerre et plein d'évolution à venir de ces camps - et d'autres.
N'hésitez pas à nous faire partager vos informations, et outre l'écriture d'un livre que vous dites ne pas envisager, il y a les sites web et les blogs ; que tous ceux qui en ont un (même un bout) cliquent en chœur.
Cordialement
Alain
message édité par Alian


Message édité par Alain Dubois-Choulik le 17-08-2017 à 15:27:57

---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
 Page :   1  2  3  4
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse