FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  Prisonniers

  Registre du CICR : mention d'une somme

 

ALVF Soldats de la Grande Guerre : gaspard QUESTIONS & SUGGESTIONS RELATIVES AU FORUM : henri-p Forum Pages d’Histoire: marine : Rutilius, 2 utilisateurs anonymes et 30 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Registre du CICR : mention d'une somme

n°120893
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 18-01-2017 à 18:34:34  profilanswer
 

Bonjour
      Sur les registres CICR du camp de Zossen ( Berlin) , du moins ceux commençant ici : http://grandeguerre.icrc.org/fr/List/2424574/735/1001/ , figurent nom de prisonnier, nom d'un proche ( j'ai pu vérifier pour un des miens, parmi les nombreux issus de la reddition de Maubeuge) et une somme en francs (notée frs) parfois en Marks ( et ce sur plus de 800 pages).
Savez-vous de quoi il s'agit ? Versée de qui à qui ???
Cordialement
Alain


Message édité par Alain Dubois-Choulik le 18-01-2017 à 18:40:36

---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°120896
michelstl
Posté le 18-01-2017 à 20:17:40  profilanswer
 

Bonjour Alain
 
sans certitude... vers les prisonniers j’imagine
On peut lire :… avec la collaboration de l'adjudant Richaud. Les distributions ont été faites…  / avril 1915
La liste est de novembre 1914
 
Une piste peut-être... s'intéresser à:
Oeuvres de secours au prisonniers de guerre
Adjudant A. Richaud en page 172 (distributeur donc... voir un exemple au bas de la page 166)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] .r=richaud
 
Salutations
Michel
 
Édition
 
voir aussi «Les Prisonniers de guerre»  
https://archive.org/details/lesprisonniersde00anth   ou    https://archive.org/stream/lespriso [...] h_djvu.txt
Baronne de Montenach... à Fribourg    en page 41
https://archive.org/stream/lespriso [...] 0/mode/2up
 
Simplement une petite ligne ici : Pasteur Albert Nicole en page 1
«Aumônier des prisonniers français pendant la guerre de 1914-1918, il reçut la médaille de la reconnaissance française et la Légion d’honneur»
https://doc.rero.ch/record/9516/fil [...] b-2003.pdf


Message édité par michelstl le 19-01-2017 à 01:01:52

---------------
Le 95e R.I. :  http://www.michelsl.com/95e_RI/Bou [...] 14-18.html
n°120909
air339
Posté le 19-01-2017 à 08:35:35  profilanswer
 

Bonjour,
 
 
Cela fait penser à un état de mandats postaux :  
 
- nom du prisonnier bénéficiaire de mandat,
- nom et adresse de l'expéditeur du mandat (ou expéditeur potentiel),  
- somme reçue par le prisonnier (de 5F à 300 F),  
- notes concernant des demandes des prisonniers ("besoin d'argent", "pas d'argent", "demande d'argent" ).  
 
 
Bien cordialement,
 
 
Régis


Message édité par air339 le 19-01-2017 à 08:36:37
n°120916
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 19-01-2017 à 10:34:54  profilanswer
 

Bonjour,
      Le versement à des prisonniers semble en effet le plus probable et dans le rôle de la croix-rouge ; si c'était un subside versé par elle, il serait certainement le même pour tous. Sauf que ça (me) pose le problème de l'émetteur de la somme en zone occupée. Si contacter la CR depuis la zone libre pouvait être facile (au vu déjà du nombre de courriers et demandes de recherche figurant dans leurs registres), il n'en était pas de même au nord du front, où les commandantures se chargeaient (ou pas !) des correspondances avec les prisonniers,  je me serais d'ailleurs plutôt attendu à ce que les sommes soient en marks (plus utiles d'ailleurs à l'arrivée), et je n'ai encore rien vu dans les témoignages concernant  des versements d'argent via la croix-rouge. Les comités locaux ne semblent avoir eu aucun contact avec le CICR.
Cordialement
Alain
 


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°120920
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 19-01-2017 à 13:42:07  profilanswer
 

Bonjour, i
Il semble que des familles aient adressé par l'intermédiaire de la Croix Rouge des sommes à leurs PG en Allemagne.
Quant à "je me serais d'ailleurs plutôt attendu à ce que les sommes soient en marks", les occupés, peut-être pas dans toutes les zones occupées, conservaient les francs. Les récits des amendes imposées par les occupants parlent toujours de francs. De plus les allemands avaient une préférence pour les francs arrivant dans les camps car le cours d'échange leur était plus que favorable...
J. Claude
J. Claudez


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°120923
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 19-01-2017 à 14:47:50  profilanswer
 

stcypre a écrit :

De plus les allemands avaient une préférence pour les francs arrivant dans les camps car le cours d'échange leur était plus que favorable...


Bonjour,
   Oui les allemands préféraient "pomper" les francs tant qu'il y en avait. Pour les camps cela suppose un bureau de change, ça ne m'étonne pas qu'il soit un peu ... déséquilibré.
Mais ça ne me dit pas comment la croix-rouge intervenait dans les envois d'argent, étant donné l'omni-main-mise de l'occupant sur les correspondances.
Cordialement
Alain


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°120934
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 20-01-2017 à 06:38:49  profilanswer
 

Bonjour,  
Tout simplement et comme pour certains courriers, les familles adressaient de l'argent à la Croix Rouge qui le transmettait aux bénéficiaires dans les camps.
Il s'agissait alors d'un envoi officiel (si je puis dire) et les allemands n'étaient pas aussi regardants que pour des courriers civils.
Les différents courriers retrouvés depuis l'Armistice prouvent bien que souvent des correspondances, des colis, surtout dans les camps d'officiers, passaient dans les mailles du filet.
J. Claude  


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°120936
air339
Posté le 20-01-2017 à 07:03:26  profilanswer
 

Bonjour,
 
 
L'envoi d'argent se faisait comme pour les envois de mandats aux armée : l'expéditeur verse la somme en espèce au bureau de Poste, indiquant le destinataire, le bureau de Poste destinataire (vaguemestre pour l'armée) porte la somme au bénéficiaire.  
Comme l'indique Jean-Claude, envoi du bureau de Poste au soldat xxx, camp de Zossen, via la Croix Rouge à Genève.
 
Ce système est toujours valable.
 
Cordialement,  
 
Régis

n°120941
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 20-01-2017 à 11:48:30  profilanswer
 

air339 a écrit :

L'envoi d'argent se faisait comme pour les envois de mandats aux armée


Bonjour,
   Régis, oui sans aucun doute depuis la zone libre ( non encore occupée disaient les Allemands à ceux de l'autre coté). Mais justement en territoire occupé, rien ne fonctionnait "comme avant", la pression de l'occupant s'exerçait à tous les niveaux, notamment le courrier, même entre localités voisines, tout était fait pour rendre la vie quasi-impossible ; c'est pour ça que - faute de renseignements- j'ai du mal à imaginer comment  il était possible d'envoyer de l'argent aux soldats prisonniers, même si les Allemands y voyaient un avantage à envoyer des francs en Allemagne, (ce qui était une forme de blanchiment) et je n'ai pas connaissance d'un procédé mis au point par eux. Encore fallait-il que l'on sache où ils étaient, ce qui ne pouvait se faire qu'à réception d'un courrier venant du prisonnier lui-même.

Citation :

Aux réunions du Conseil municipal [de Valenciennes], les conseillers se préoccupaient surtout de chercher un moyen d'organiser la correspondance pour les prisonniers.
Un de nos concitoyens, M. Coulon, nous expliqua comment on pouvait faire passer la correspondance par la Belgique: les lettres devant être mises à la poste à Quiévrain munies d'un timbre allemand, la réponse devait être adressée à un sujet
belge; service des prisonniers de guerre, par exemple :  
Monsieur X... Gefangenen-Lager,
Havelberg,
Kommandantur der Gefangenen lager
Salz Wedel
Mais la difficulté était de se rendre à Quiévrain,[15km de Valenciennes] et d'en rapporter la correspondance.


Ce qui fut "autorisé" ensuite ce sont des correspondance par carte postale, d'une 10aine de lignes maximum.  
Quand il a été question de paquets, l'envoi d'argent était évidemment interdit ( et les amendes conséquentes )
 
Comme ces sommes sont mentionnées dans les registres de la croix-rouge, c'est donc qu'elle est intervenue, et c'est encore moins évident à imaginer. L'information est peut-être disséminée dans leurs registres  ...
Cordialement
Alain


Message édité par Alain Dubois-Choulik le 20-01-2017 à 11:51:05

---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°120943
air339
Posté le 20-01-2017 à 17:50:31  profilanswer
 

Bonjour Alain,
 
 
Je n'ai aucune idée précise sur le fonctionnement en zone occupée, et je sais que tu maitrises le sujet  bien mieux que moi ! J'ai regardé dans ma bibliothèque, mais rien sur la vie des PTT en novembre 14. L'argent ayant été reçu par les bénéficiaires prisonniers indique la faisabilité d'un transfert, mais par quel biais ?...
 
Bien cordialement,
 
Régis
 

L'ajout de 19h24...

 
Côté gestion des prisonniers allemands, voici un extrait la Circulaire du ministre de la Guerre relative à la correspondance des prisonniers de guerre, en date du 14 octobre 1914 :  
 
 
II. — Mandats et articles d'argent.  
Les prisonniers peuvent recevoir et expédier par la poste des sommes d'argent. Celles qui leur sont destinées peuvent être adressées, soit avec la mention précise du nom du prisonnier et du dépôt où il est interné, soit sous le nom du commandant du dépôt, pour être remises à tel prisonnier, soit au nom du prisonnier sans indication de dépôt.  
Le comptable du dépôt prend en charge les sommes ainsi reçues suivant les prescriptions de l'article 79 de l'Instruction de 1893. Il ne devra en délivrer le montant au prisonnier destinataire que par acomptes successifs. Les sommes qu'il pourra ainsi lui remettre et dont le commandant du dépôt appréciera le montant, d'après le grade du prisonnier, devront être calculées d'après les dépenses courantes que le prisonnier pourra être appelé à faire au court de plusieurs semaines...  
Les billets de banque allemands possédés par les prisonniers, ou à eux envoyés, devront être changés en monnaie française dans la mesure du possible, soit directement par le vaguemestre, soit par l'entremise des Sociétés de secours dûment accréditées dans les conditions indiquées, si elles y consentent.

 
On peut penser à un premier accord entre belligérants, des textes allemands de fin 1914 font état de la nécessaire réciprocité dans le traitement des prisonniers pour éviter toute représailles. Maintenant, est-ce que ces pratiques sont identiques dans les régions envahies, autre question.


Message édité par air339 le 20-01-2017 à 19:27:31

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  Prisonniers

  Registre du CICR : mention d'une somme