FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire

  11 juillet 1916 : Assaut de l'Alpen Korps sur Fleury.

 

Forum Pages d'Histoire : BLEUNVEN Dominique Soldats de la Grande Guerre : denis33 Pages mémoire: nécropoles - MPLF-MDH : Piou-Piou, 2 utilisateurs anonymes et 28 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

11 juillet 1916 : Assaut de l'Alpen Korps sur Fleury.

n°24889
hannibal
La Division des Loups
Posté le 11-07-2006 à 19:32:41  profilanswer
 

Bonjour toutes et tous !!!
 
Une pensée aujourd'hui pour la 255e Brigade (167e et 168e RI) du Colonel Coquelin de Lisle (tué lors de l'assaut de la Garde Royale Bavaroise, devant son PC de la Poudrière).
Le 11 juillet 1916, les 167e et 168e RI ont enrayé la dernière grande offensive allemande sur le Fort de Souville, aux portes de Verdun.
L'assaut de l'Apen Korps fut terrible, les combats sauvages et meurtriers.
 
Extrait des Souvenirs du lieutenant Thimmermann, 1er Cie du 1er Bataillon de la Garde Royale Bavaroise :
"- 7h 45, la voix du sous-lieutenant éclate sur la crête du trou "- Pas de gymnastique ! Hurrah !" Et en avant ! au milieu du tourbillon de feu dans la tourmente de l'enfer ! [..] Des tas d'hommes en gris et en bleu étaient déchaînés, s'embrochant les uns les autres, se tirant dessus, luttant comme des démons au milieu des cris et des hurlements. En l'espace de quelques secondes, le sous-lieutenant voit au coin Sud-Est des ruines de Fleury encore occupées par les Français, de gigantesques nuages de fumée noire et les jets de flammes des lance-flammes. On voit aussitôt sortir des ruines des groupes fantastiques, des tas de Français hurlant, vacillant, brûlant sur pied. Ils tiraient en aveugles autour d'eux, pointaient et battaient de tous côtés. Beaucoup couraient en hurlant comme des torches vivantes qui s'abattaient. D'autres continuaient à courir en hurlant, tirant et pointant toujours."
Le lieutenant von Moy est tué, atteint au cou par une grenade; le vice-feldwebel Schmitt est également fauché. Le Lieutenant von Lossow est blessé : "Je m'élance avec le Gefreiter Ritte sur un nid de mitrailleuses et reçois à bout portant trois balles dans le haut de la cuisse. Le reste de la compagnie avance dans une âpre mélée. Des ruines de Fleury surgissent en courant des Français en flammes qui combattent, baïonnette au canon et qui ne paraissent pas s'apercevoir qu'ils sont aspergés par nos lance-flammes. Ils finissent toutefois par éprouver leur action et se roulent sur le sol sans que le feu ne s'éteigne".
 
La 255e Brigade est exangue mais les pertes allemandes sont si lourdes que le glas de la ruée teutonne sur Verdun est définitivement sonné.
 
Amicalement
 
Hannibal


---------------
Lefort Désiré. 167e RI .
Tué à l'ennemi le 18 septembre 1918 devant le Moulin de Laffaux.
n°24915
hannibal
La Division des Loups
Posté le 12-07-2006 à 11:50:58  profilanswer
 

Bonjour,
Merci Fred pour cette précision.
Cordialement
Hannibal


---------------
Lefort Désiré. 167e RI .
Tué à l'ennemi le 18 septembre 1918 devant le Moulin de Laffaux.
n°25002
HT62
Ché toudi l'même !
Posté le 15-07-2006 à 18:34:34  profilanswer
 

Bonjour,
 
J'étais à la poudrière jeudi matin, j'ai une photo de l'entrée, si vous la voulez, merci de me donner en privé votre mail perso.
Cordialement, Hervé.

n°52246
Chasseur
Hauts les coeurs
Posté le 27-05-2008 à 18:17:18  profilanswer
 

Bonsoir,
Cete famille compte encore aujourd'hui des leurs dans l'


---------------
L'alpin
n°52247
Chasseur
Hauts les coeurs
Posté le 27-05-2008 à 18:18:15  profilanswer
 

Bonsoir,
Erreur de manip ! pardonnez moi.
Je disais donc que cette famille compte encore de ses membres dans l'armée aujourd'hui. Ou en comptait encore récemment.
Cor dialement


---------------
L'alpin
n°52256
Gerard GEH​IN
Posté le 27-05-2008 à 21:06:16  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
Ci-dessous un extrait du livre du général Michel "Fleury devant Douaumont - Juillet 1916"
"Le corps du colonel Coquelin de Lisle fut retrouvé le 25 septembre 1916 au cours du creusement d'un boyau par nos soldats, à proximité du chemin d'accès de l'entrée SO de la Poudrière de Fleury. Selon toute vraisemblance son fossoyeur fut un obus, car outre sa blessure mortelle par balle, il avait le pied et la jambe gauche fracassés. Il a été enterré, le 11 juillet 1927, au cimetière de Douaumont.
Le colonel avait laissé à sa famille un testament émouvant dans lequel on reconnait la grande noblesse d'âme de cet admirable chef :
"...Dieu l'a ainsi décidé, cette lettre est la dernière que vous lirez de moi.
...J'offre volontiers ma vie à la France, en vue de la grandeur de laquelle j'ai toujours travaillé et vécu.
...Je partirai en chrétien, après avoir accompli mes devoirs religieux".
Le général Guillaumat, commandant de la IIème armée, lui a décerné la citation suivante à l'ordre de l'Armée :
"Coquelin de Lisle (Paul, Alexandre, colonel commandant la 255ème brigade. Le 11 juillet 1916, en pleine bataille de Verdun, chargé de la défense du secteur de Fleury et apprenant que l'ennemi venait de crever sa première ligne et menaçait d'encercler son poste de commandement, en est sorti un fusil à la main, après avoir détruit tous ses papiers, a combattu en simple soldat pour se frayer un passage et est tombé un brave préférant la mort glorieuse à la captivité."
Promotion DE MADAGASCAR - Saint Cyr 1883/1885
 
Si quelqu'un est intéressé, je peux vous transmettre l'ordre de bataille  
de la 128ème DI composée de la 255ème brigade et de la 256ème brigade ainsi que du régiment d'infanterie de la garde bavaroise ou Leib Regiment
Bien cordialement
Gérard  
 
 
 

n°52257
Gerard GEH​IN
Posté le 27-05-2008 à 21:17:47  profilanswer
 

re,
Une petite précision sur L'Alpenkorps
Composition
1ère brigade de chasseurs bavarois composée du 1er régiment de chasseurs bavarois, régiment d'infanterie de la garde bavaroise, officier d'EM des troupes de mitrailleuses
2ème brigade de chasseurs bavarois composée du 2ème régiment de chasseurs bavarois, 3ème régiment de chasseurs bavarois, régiment de cavalerie 3/4
 
1er groupe du 204ème RA - 2ème groupe du 204ème RA - 3ème groupe du 204ème RA -2ème détachement de canons bavarois
 
Plus les pionniers
Bien cordialement
Gérard

n°52258
Gerard GEH​IN
Posté le 27-05-2008 à 22:19:06  profilanswer
 

Re,
Suite et in
Page 170 du livre de JC LAPARRA "La machine à vaincre"
Une grande unité spécialisée dans le combat en montagne, autonome et à
l'effectif d'une division renforcée, est même organisée : le corps Alpin - Alpenkorps. La décision, prise au début du mois de mai 1915, est effecive le 21.
Bonne nuit
Gérard
 

n°69009
POUDRIERE
Posté le 11-10-2009 à 11:54:20  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Il y a déjà pas mal de temps, j'ai téléphoné à Stéphane Petit pour lui dire mon émotion à la lecture du récit de son père découvrant le corps de mon GP, le colonel de Lisle, deux mois et demi après qu'il ait été tué devant la poudrière de Fleury. Je m'étonnai de ce que son père dit avoir repéré cinq galons "panachés", alors que mon GP était "colonel plein" depuis 14 mois (promu colonel le 5 mai 1915) il commandait alors le 232ème RI.
Il m'a simplement répondu :"mon père ne se trompait jamais". Dont acte.
Cela pose quand même une interrogation. N'aurait-il jamais fait coudre les galons de son grade en 14 mois ? Aurait-il, le jour de sa mort, enfiléne vieille vareuse datant de Mort-Mare ? Mais alors, pourquoi l'aurait-il trimballée à Fleury ? Merci d'avance pour les suggestions que tel ou tel d'entre vous pourrait m'apporter
Patrick
 


---------------
Patrick Fournié
n°69208
Cyril Cary
Posté le 15-10-2009 à 11:45:13  profilanswer
 

Bonjour à tous, bonjour Patrick
Votre GP n'aurait il pas porter cette "vieille" vareuse sachant qu'il allait partir à l'assaut et garder, peut être, la seule bien galonnée, pour l'arrière en attendant de refaire galonner les autres effets?
Cordialement
Cyril

n°69215
Gilles ROL​AND
Posté le 15-10-2009 à 12:32:03  profilanswer
 

Bonjour,

Citation :

Mais un doute subsiste.


Non, non !
 
http://images.imagehotel.net/wlcg9rrm28.jpg
 
Cordialement
 
Gilles [:gilles roland]  


---------------
-Ca sent le macchab, dit Le Moal. -J’te crois, y en a plein par ici. Jean Berthaud « 1915 sur les Hauts-de Meuse en Champagne »  
VESTIGES.1914.1918 MAJ le 10 novembre 2015
n°69279
jef52
Posté le 16-10-2009 à 13:11:52  profilanswer
 

Bonjour tout l' monde,
Suivant l' affaire de près avec Patrick comme chacun sait, je recadre un peu le débat . Le doute n' est pas sur le grade du Cnel De Lisle puisqu'il est promu à ce grade alors qu' il commande encore mon cher 232. La question que nous nous posons, porte sur le fait qu' alors Cnel depuis plus d' un an, il aurait pu tomber à la poudrière avec une vareuse de Lt Cnel. Personnellement, et Patrick le sait je pense le témoignage de GP de Stéphane plutôt plausible, rien ne dit en effet que la tenue portée dans cet enfer était particulièrement soignée et que le Cnel n' avait pas endossé une ancienne vareuse du 232, alors qu' il était encore Lt Cnel parce qu' il n' avait que ça à portée de la main ( simple hypothèse de ma part, personnellement, j' en sais rien ! ) De plus et là certains pourront peut être me donner leur avis, sachant depuis plusieurs jours qu' ils allaient être lourdement attaqués et qu' ils allaient au mieux être prisonniers, n' était il pas préférable au yeux des allemands d' endosser à la fois un grade inférieur et avec en plus un autre numéro d' unité, histoire de les ballader un peu?
Ce qui me conforte un peu plus encore dans cette hypothèse, c' est l' inscription du Cnel sur MDH, sur pas mal de papiers officiels et même sur sa 1ère sépulture comme étant du 232. Dans l' agitation du moment, on le retrouve avec des pattes de col du 232, on le catalogue au 232 et les documents suivent le mouvement au 232 !!!!
Voilà mon avis, j' attends les vôtres avec impatience.
Amicalement,
Jef :hello:


Message édité par jef52 le 16-10-2009 à 13:13:11

---------------
"Désormais je sais enfin que tous ces morts, ces Français et ces Allemands, étaient des frères, que je suis leur frère" Ernst Toller
Le blog du 232e RI http://232emeri.canalblog.com/
n°69292
POUDRIERE
Posté le 16-10-2009 à 19:19:58  profilanswer
 

Bonsoir tout l'monde, comme dit Jef. Je le remercie de son analyse pertinente, ainsi que tous ceux qui sont intervenus ci-dessus. Mon GP a été tué (balle de mitrailleuse ?) alors qu'il épaulait un fusil pour tirer, devant l'entrée ouest de la poudrière. La question des galons est un peu anecdotique (j'espère que Stéphane ne m'en veut pas d'avoir soulevé ce détail). Ce qui soulage un peu ma tristesse c'est qu'il a été tué "proprement" et vite. Les Allemands étaient sûrs que la poudrière (enterrée dans la colline qui monte à Fleury) était remplie de troupes de réserve. Dès qu'ils eurent forcé la porte metallique ils ont arrosé tout le monde aux lance-flammes. Aucune troupe de réserve ne s'y trouvait. Uniquement des mourants, des blessés, médecins, infirmiers, aumoniers. Grillés. Comme tant d'hommes du 167ème qui se trouvaient en haut, dans ce qui fut le village de Fleury-devant-Douaumont. Un officier de l'état-major de la 255ème brigade demanda poliment à l'officier allemand responsable sur le site (probablement de la Garde Bavaroise) la permission d'enterrer le corps. Réponse : "Nein ! Un chef mort ne compte plus".
Pour Stéphane : Je suis en possession du portefeuille de mon GP et de la lettre qu'il contenait (lettre de ma mère -8 ou 9 ans- qui citait à son père tous les prix qu'elle avait obtenus à l'école). Eternelle reconnaissance à votre père.
Patrick Fournié


---------------
Patrick Fournié
n°69312
jef52
Posté le 17-10-2009 à 13:16:21  profilanswer
 

Bonjour tout l' monde,
Une nouvelle pièce à verser au dossier de l' erreur de Régiment concernant le Cnel De Lisle, sur ce document issu du Ministère de la Guerre et daté de mars 1917, le Cnel dont on a retrouvé le corps en septembre 1916 est toujours inscrit en tant que chef de corps du 232 qu' il a pourtant quitté le 17 juin 1915 pour prendre le commandement de la 255e Brigade :pt1cable: ( source : dossier individuel SHD)
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1778/doc%20ministere%20de%20la%20guerre%20mars%201917.jpg
 
Amicalement,
Jef :hello:


---------------
"Désormais je sais enfin que tous ces morts, ces Français et ces Allemands, étaient des frères, que je suis leur frère" Ernst Toller
Le blog du 232e RI http://232emeri.canalblog.com/
n°69413
Gilles ROL​AND
Posté le 19-10-2009 à 19:17:53  profilanswer
 

Bonsoir Stéphane,
 
Egalement pour moi, aucun problème.
 

Citation :

si je dis un doute subsiste ce n'est pas sur la véracité du grade de Colonel


 
Là, je comprends mieux. :whistle:  
 
Cordialement
 
Gilles


---------------
-Ca sent le macchab, dit Le Moal. -J’te crois, y en a plein par ici. Jean Berthaud « 1915 sur les Hauts-de Meuse en Champagne »  
VESTIGES.1914.1918 MAJ le 10 novembre 2015
n°121781
Uschen
Posté le 07-04-2017 à 16:41:54  profilanswer
 

bonsoir à tous
 
Je remonte cet ancien sujet car je travaille la traduction française d'un récit allemand du JB10.  
Comme il se doit, je contrôle les correspondances des lieux français avec ceux en allemand.
Ainsi avant l'assaut du 11/06/16, ce rgt fut au repos à Villers et monta au point de départ d'assaut en passant par la Küchenschlucht = ravin des cuisines???  et le Fosse Wald que je repère par le Bois des Fosses.
J'ai beau chercher, je ne trouve pas l’équivalence de ce "ravin des cuisines".
 
Un membre du forum pourrait-il m'aider?
Merci d'avance
 


---------------
Uschen67
n°121782
Alain 57
Posté le 07-04-2017 à 18:24:12  profilanswer
 

Bonjour Eugène,  
Bonjour à toutes et à tous,
 
Voir carte et légende page 2
http://sundgaufront.j-ehret.com/pd [...] enholz.pdf
 
Voir à la date du 23/08/1916
« Schlacht bei Verdun (über Nouillon-Pont, Muzeray, Romagne-sous-les-Côtes, Azannes, Thilwaldlager, Küchenschlucht, Fosses-Wald) »
http://wiki-de.genealogy.net/IR_145
 
Autres sites :
http://www.bildarchivaustria.at/Pa [...] D=15499224
http://www.europeana1914-1918.eu/d [...] 0073505169
https://www.wintersonnenwende.com/s [...] rw277.html
http://www.morthomme.com/caures-wa [...] lacht.html
 
Cordialement
Alain


Message édité par Alain 57 le 07-04-2017 à 19:52:44
n°121787
Uschen
Posté le 08-04-2017 à 09:22:22  profilanswer
 

bonjour à tous
 
Merci Alain: je retrouve la Küchenschlucht en texte allemand mais moi je cherche la dénomination française du lieu pour la clarté du texte et pour qu'il colle avec une carte EM.
Peut être RLCS pourrait m'en dire plus s'il me lit? Donc appel aux "Verdunois" du forum.
 
cordialement


---------------
Uschen67
n°121788
PC118
Posté le 08-04-2017 à 15:32:59  profilanswer
 

Bonjour,
Küchensschlucht=Ravin du pré sud.
Carte IGN;parcelles 334 et 340.
Cdt.Philippe

n°121838
Uschen
Posté le 15-04-2017 à 16:00:24  profilanswer
 

bonjour à tous
De retour après une absence, je remercie PC118 pour son repérage sur carte IGN. Je vais pouvoir reprendre mon travail et transposer le lieu sur la carte allemande (ou inverse). Avec l'indication des rgts français en face une comparaison sera profitable.
cordialement


---------------
Uschen67

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire

  11 juillet 1916 : Assaut de l'Alpen Korps sur Fleury.