FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  autre

  deportes resistants et inetrnés politiques

 

martinez renaud, 2 utilisateurs anonymes et 54 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

deportes resistants et inetrnés politiques

n°123705
mpierronne
Posté le 02-10-2017 à 17:17:24  profilanswer
 

Bonjour
 
quelqu un pourrait il me renseigner en me disant la différence entre déportés résistants et internés politiques
 
y a t il des textes?
 
Merci beaucoup
 
Martine

n°123707
CD9362
Posté le 02-10-2017 à 18:31:31  profilanswer
 

Pour la seconde guerre , les "internés politiques " sont des résistants détenus  pour des raisons politiques dans des camps en France ( pour les Français) alors que les "déportés" ont été  envoyé dans des camps de concentration  en Allemagne, en Pologne ...
C'est cela la différence. En tapant la question sur internet il doit y avoir pas mal de réponses.
Pour la première guerre,  je ne sais pas si on utilise ces termes, je ne pense pas, la situation est différente ...les soldats se battent et s'ils étaientt capturés ils étaient envoyé dans des camps de prisonniers en Allemagne pour les Français, en France pour les Allemands. Alors oui ils  étaient "déportés" mais utilisaient-on ces termes ...?
Cordialement
AD-Line


Message édité par CD9362 le 02-10-2017 à 21:20:20

---------------
http://1914-joseph-duchene.eklablog.com/
n°123711
b sonneck
Posté le 02-10-2017 à 20:10:31  profilanswer
 

Bonjour,
 
La différence est explicitement dans le vocabulaire : "interné" d'une part, "déporté" d'autre part. Ce n'est sémantiquement pas la même chose.
Après, pour le détail, il faut considérer le contexte. Mais posée ainsi, de façon très générale, la question ne peut recevoir qu'une réponse de même nature...
 
Cordialement
Bernard

n°123713
Yv'
Posté le 02-10-2017 à 21:37:47  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Il est vrai que ces termes font penser à la 2e GM.  
 
Pour ce qui est de 1914-1918, voici un exemple d'ouvrage où l'on parle de déportés (il s'agit semble-t-il de civils) :
 
Les déportations belges à la lumière des documents allemands (1917)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3723315/f1.image
 
Cordialement,
Yves

n°123719
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 03-10-2017 à 04:55:37  profilanswer
 

Bonjour,  
Il y a eu des internés ou otages civils envoyés en Allemagne et Lituanie ou dans le terrible bagne de Sedan. Des déportés civils pour le travail forcé, dans les zones occupées et en Allemagne. Mais aussi des internés politiques en fait des résistants, à l'époque on ne parlait pas de résistance mais d'espionnage... Ils étaient envoyés dans les camps ou dans des prisons ou forteresses comme les prisons de Siegburg, Strehlitz, etc....
Enfin il ne faut pas oublier les déportés c'est à dire des hommes, des femmes, des enfants que les allemands renvoyaient en France libre par la Suisse, les "bouches inutiles", celles et ceux qui ne pouvaient pas travailler...
CDLT
J. Claude


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°123721
CD9362
Posté le 03-10-2017 à 08:38:25  profilanswer
 
n°123723
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 03-10-2017 à 11:00:26  profilanswer
 

Bonjour,
   La distinction entre déporté et interné est une question de lieu, le déporté est censé être envoyé hors de son pays, c'est ce qui se passait pour tous ceux des territoires occupés dont le comportement (pour quelque raison que ce soit) déplaisait fortement à l'occupant. L'interné l’était "a proximité" pour un temps court (3 jours pour n'avoir pas salué un officier et refusé de payer une amende) ; au delà d'un mois, on l'exilait sans nécessairement sortir du territoire. On peut toutefois considérer qu'un Lillois envoyé à Sedan était déporté. Quant au terme de politique, au sens de déplaire au gouvernant, ce n'est pas applicable en T.O. puisque de toutes façons, rien ne plaisait à l'occupant qui opposait sa loi martiale.
On pourrait trouver des déportés politiques dans les Français (et étrangers ?) de zone libre déplacés par "lettre de cachet".
Si on en revient aux départements occupés (ou envahis, le résultat est le même) composé de civils ( et parfois de rares militaires cachés qui ont généralement eu un sort rapide et définitif) le terme générique est (serait?) "prisonnier civils", façon de distinguer au moins de ceux "de droit commun", avec des distinguos comme les otages, qu'ils soient détenus sur place ou déportés aux confins de la Lithuanie.
La médaille des "Victimes de l'invasion", ou celle des "Prisonniers civils, déportés et otages de la grande guerre" récompensera certains d'entre eux .
Cordialement
Alain
PS : Si comme le dit Jean-Claude le terme de déporté au sens propre peut concerner ceux qui ont eu l'opportunité de rejoindre la France libre depuis un territoire considéré comme allemand, ils rejoignaient cependant leur pays ! Et le sens qu'on lui a donné pour cause de 2nde guerre le rend impropre. Ils étaient d'ailleurs qualifiés de réfugiés, terme applicable d'abord à ceux qui avaient pu fuir devant l'invasion, puis d'évacués pour ceux qui transitaient par la Belgique, l'Allemagne et la Suisse, rejoints parfois par ceux que le recul du front obligeait à ...évacuer. Voir par exemple


Message édité par Alain Dubois-Choulik le 03-10-2017 à 11:13:31

---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°123726
CD9362
Posté le 03-10-2017 à 11:51:43  profilanswer
 

Bonjour  
Je persiste à penser  pensait que "déportés résistants" et "internés politiques" sont étaient plutôt liés à la seconde guerre.  
-------------------
Pour la première guerre en France aussi on a "internés " dans des camps des civils, d'origine allemande ou (Allemands, Austro-Hongrois, certains Alsaciens-Lorrains)- Mais ce n'est pas pour des raisons politiques...
Déportations et internements côté français
http://expositionvirtuelle.memoire [...] ncais.html
Déportations et internements côté allemand
http://expositionvirtuelle.memoire [...] emand.html
http://enenvor.fr/eeo_actu/samples [...] ongue.html
Cordialement  
AD-Line


Message édité par CD9362 le 04-10-2017 à 10:17:33

---------------
http://1914-joseph-duchene.eklablog.com/
n°123728
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 03-10-2017 à 13:59:07  profilanswer
 

Bonjour AD-Line,  
Non il y a eu une résistance et des déportés politiques en 14-18... Comme je vous l'ai écrit la résistance en 14-18, s'appelait espionnage... Des résistants (es) célèbres et j'en oublie: Edith Cavell, Louise de Bettignies, la Princesse de Croÿ, Léonie van Houtte,Henri Legrand, Léon Trulin, fusillé à 17 ans, l'abbé Delbecque, etc, etc...
Beaucoup de survivants obtinrent après la guerre la carte de "déporté politique" et ce au titre de la guerre 1914-1918.
A force de parler de la résistance, on en oublie la première !!!!
Il y a eu effectivement peu d'études sur ce thème, ainsi que sur celui des internés et otages civils dans les camps allemands, et pourtant outre celui d'Holzminden (seul camp de déportation), 53 autres camps allemands abritaient des civils avec les PG militaires. Les camps de représailles comme Holzminden, Milejgany et le terrible Bagne de Sedan ont concentré des prisonniers civils.
J. Claude  
 
 


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°123729
stcypre
retraité et Handicapé
Posté le 03-10-2017 à 14:01:09  profilanswer
 

un des mes livres traitant de ce sujet... sans idée de vente.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/782/0016.jpg


---------------
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
n°123741
mpierronne
Posté le 04-10-2017 à 09:09:54  profilanswer
 

bonjour à tous et toutes
un grand merci pour vos réponses qui m ont éclairées et comme je l avais oublié c est bien de 14/18 que je parlais
Martine


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  autre

  deportes resistants et inetrnés politiques