Yv' La Grande Guerre en photos : Uschen et 41 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

HANGARS U

n°122647
cle492
Posté le 24-07-2017 à 09:20:41  profilanswer
 

BONJOUR
Je possede une carte 1915 avec le cachet auxiliaires du 37 eme d artillerie  HANGARS U
 JE RECHERCHE DES INFORMATION SUR CES HANGARS
MERCI
 
JACQUES CLERE

n°122650
mikado
Posté le 24-07-2017 à 12:01:30  profilanswer
 

Bonjour
 
Dans hangars U, il ne faut voir en cette lettre que l'emplacement du hangar dans le quartier. Quand il y avait plusieurs bâtiments, ceux-ci étaient répertoriés par adjonction d'un chiffre. Ex. U1, U2, U3, etc.
 
Je parle en connaissance de cause. Ayant fait mon service dans cette caserne qui englobait le 1er et le 37e régiment d'artillerie, les bâtiments étaient encore désignés par une lettre de l'alphabet. A mon époque, ce n'était plus de l'artillerie mais l'École supérieure d'Application du Matériel qui finissait de se construire avec arasement des anciens bâtiments [Bourges 1964].
 
Cordialement
 


Message édité par mikado le 24-07-2017 à 13:59:28
n°122652
Jean RIOTT​E
Posté le 24-07-2017 à 16:36:44  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
Effectivement je ne pense pas qu'il y ait une règle bien établie pour la dénomination des bâtiments dans une enceinte militaire sauf peut-être pour le le Génie lorsqu'il en a la responsabilité au plan entretien.
Personnellement j'ai surtout vu des lettres majuscules suivies d'un chiffre arabe.
Parfois un bâtiment peut porter le nom d'un soldat pris dans son sens large. J'ai ainsi fin des années 1955 alors que j'étais en pension Caserne NIEL, à Verdun, logé "collectivement" dans le bâtiment Général PASSAGA.
Cordialement,
Jean RIOTTE

n°122657
joe
Posté le 25-07-2017 à 13:14:40  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous.
Le service du Génie, devenu le SID, en tant que notaire de l’Armée de terre, tient soigneusement à jour l’inventaire du patrimoine immobilier de l’Armée. Tout est répertorié, depuis très longtemps. Chaque bâtiment, chaque local, reçoit une appellation. On comprendra que dans cette immensité (de l’ordre de 50 millions de M2), il faut bien baptiser un endroit pour le localiser; que ce soit pour l’attributaire du local, ou bien pour l’entrepreneur à qui on va confier quelques travaux. Les bâtiments sont effectivement baptisés par des lettres, les locaux reçoivent un numéro. Les noms de baptême de certain bâtiments ou de certaines installations rappelant des hommes célèbres où des lieux ou des faits prestigieux sont le fait généralement des occupants. Les terrains gardent l’appellation de leur lieu-dit.


---------------
Joe
n°122660
Jean RIOTT​E
Posté le 25-07-2017 à 19:50:37  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir Joe,
Merci à l'ancien sapeur de dire clairement et simplement ce que j'avais cru comprendre suite à une longue pratique de notre Armée de terre.
Cordialement,
Jean RIOTTE


Aller à :
Ajouter une réponse