FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  autre

  Programme d'instruction de la classe 16 : 9e Bataillons (Ie Armée)

 

1 utilisateur anonyme et 20 utilisateurs inconnus
 

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Programme d'instruction de la classe 16 : 9e Bataillons (Ie Armée)

n°121794
cathchap
Posté le 10-04-2017 à 09:35:02  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Pour compléter modestement le gros travail fait sur les 9e Bataillons par Arnaud (cf messages : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 9231_1.htm), j’ai décidé de partager sur le Forum quelques documents trouvés récemment. Je m’y intéresse car mon arrière-grand-père a quitté le front en mars 1915 pour devenir capitaine instructeur de la classe 16 au 157e RI, d’abord dans la région de St Paul-3-Chateaux puis il a emmené son bataillon près du front en décembre 1915. Par chance il existe aussi un JMO (accessible en ligne) de ce Bataillon du 157e : c’est donc le 9e bataillon « 2e époque » si j’ose dire, pour reprendre les explications d’Arnaud sur les 9e Bataillons à partir de décembre 1915.
 
Les documents que je transcris se trouvent au SHD : archives de la Ie  Armée – 3e Bureau. Opérations (cote 19N150). Il y a dans ce carton un dossier intitulé : Centre d’instruction de la classe 16 (7/12/15 - 9/4/16)
Le 2e Centre d’Instruction est composé des bataillons des 10e, 55e, 112e et 157e RI. Voici un plan des terrains affectés aux exercices des différents Bataillons (région de Maxey-sur-Vaise ; Pagny-la-Blanche-Cote etc…).
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4623/20161026092559.jpg
 
Je mets la suite dans un prochain post, que ce soit un peu plus digeste !
Catherine

n°121795
cathchap
Posté le 10-04-2017 à 09:40:19  profilanswer
 

Suite du post précédent…. Source : archives de la Ie  Armée – 3e Bureau. Opérations (cote 19N150). Dossier intitulé Centre d’instruction de la classe 16 (7/12/15 - 9/4/16). L’original se trouve sous forme de tableau, ce qui est plus clair, mais impossible pour moi de le reproduire sur le forum…
 
Programme d’instruction (signé Humbert, Chef de Bon Directeur du 2e Centre d’Instruction, le 18 décembre 1915, SP 159).
 
L’instruction à donner aux recrues doit avoir pour objet de faire de ces jeunes gens, des modèles d’énergie et de vigueur, de les mener à des succès futurs, qui ne peuvent être basés que sur un heureux esprit d’offensive et sur la discipline, base de l’éducation du soldat.
L’instruction sera poussée rapidement en admettant l’éventualité de l’emploi, au moins partiel, de cette classe à partir de janvier. Elle comprendra 3 parties :
1- Instruction générale donnée à tous les hommes sans exception
2- Instruction spéciale
3- Organisation d’exercices de combat avec le concours de diverses spécialités (à partir du 15 janvier)
 
Le programme comprendra 2 périodes :
 La 1e : du 5 décembre au 15 janvier
 La 2e : du 15 janvier au 1er mars
 
1- Période du 5 décembre au 15 janvier
A- Instruction Générale
 
Règlement de manœuvres
- Ecole du soldat : une séance de révision dans les exercices du matin
- Ecole de section : une séance aux exercices du matin en combinaison avec l’École du soldat
- Ecole de compagnie : une séance par semaine à un des exercices du matin
- Combat de la Cie :  Une séance par semaine à un des exercices du soir alternant avec le service en campagne
La révision des connaissances devra être terminée le 1er janvier. Les examens de maniement d’armes, d’école de section et de Cie auront surtout pour but le développement de la discipline, de la cohésion et l’éducation des réflexes d’obéissance instinctive. Ils devront être quotidiens, mais de courte durée, à condition d’exiger de tous, cadres d’instruction et exécutants, le maximum d’énergie et de correction. Quand on a fait une demi-heure d’exercice avec la tension nerveuse et musculaire nécessaire on ne peut en demander d’avantage, il faut passer à un autre genre de manœuvre. La variété est d’ailleurs à rechercher dans l’instruction. L’instruction de groupe sera donnée dans le cadre de la ½ section. Les mouvements dans l’attaque et la défense seront réglés avec précision et les soldats rompus à les exécuter d’une façon automatique.
 
Règlement d’éducation physique (21 janvier 90)
- Gymnastique éducative : un exercice chaque matin en combinaison avec l’école du soldat et de section
- Gymnastique d’application : idem
- Jeux-courses-sauts : idem
- Escrime à la baïonnette : un exercice le matin en combinaison avec l’école du soldat
- Exercice de combat
L’entrainement doit viser au développement de la force musculaire et de l’adresse. On obtiendra ce résultat par des exercices de gymnastique judicieusement choisis. Se servir du matériel Gaucher (?) et s’inspirer de l’étude sur l’attaque de Capitaine Laffargue (NB : il s’agit du Capitaine André Laffargue (1891-1994), Étude sur l'attaque dans la période actuelle de la guerre, impressions d'un commandant de compagnie)
Service en campagne
Marche-stationnement. Titre III ; Service de sécurité en station. Titre IV : Un exercice par quinzaine alternant avec le combat de la Cie
Les Bataillons profiteront des marches militaires et de leurs sorties journalières pour appliquer les prescriptions du Titre II, Chapitre II (sécurité en marche).Le Chapitre III du Titre IV (Sécurité en station) fera seul l’objet d’exercices spéciaux au cours desquels on devra s’appliquer au développement de l’instruction individuelle de l’homme tant comme sentinelle que comme patrouilleur. On devra l’habituer à ramper, observer, écouter et se défiler, rendre compte d’une mission, à transmettre un ordre
Marche
Une marche par semaine de 20 kilomètres avec chargement complet.
 
Les jeunes soldats ayant subi un entrainement progressif, les Bataillons exécuteront ces marches avec chargement complet et sous la direction des Chefs de Bataillon. Ces marches auront pour but non seulement d’entrainer ces jeunes soldats à une discipline de marche rigoureuse mais aussi à marcher en terrain variés, sous-bois, en une ou plusieurs colonnes. Il sera fait également application des prescriptions contenues dans le service en campagne.
 
Tir
- Exercice de tir journalier avec mise en joue rapide et dans différentes position.
- Tirs d’instruction et d’application. Une séance de tir par semaine
 
Les séances de tir seront organisées de telle façon qu’aucun homme ne soit envoyé sur le front sans avoir tiré au moins 50 cartouches. On cherchera à faire des tireurs de précision à petite distance et à habituer les soldats à tirer rapidement sur l’ouverture de créneaux et sur un objectif paraissant et disparaissant.
 
Organisations défensives Polygone
2 exercices par semaine en combinaison avec 2 exercices concernant la préparation directe avec la guerre des tranchées. 1 exercice de nuit tous les 15 jours :  
1- Construction de tranchées profondes avec banquettes de fer et flanquement.
Place d’armes
Abris contre le bombardement et pour guetteurs
Blockhaus, traverses, établissement de créneaux.
Réseaux de fils de fer
Clayonnages, fascines, gabions
2- Fortifications de campagne dans la guerre de mouvement. Différents types de tranchées.Se créer rapidement un abri (trou de tirailleur)
 
Les Chefs de Bataillons procéderont dès maintenant sur leur polygone au tracé de 2 lignes qui figureront la défense d’une position. Ils s’inspireront, à cet effet, des directives données par le Chef de Bataillon Directeur et c’est dans le cadre de cette organisation que devront s’exécuter les différents travaux (abris contre le bombardement, poste de guetteurs, blockaus etc) qui constitueront les exercices de détail. De cette manière chaque Bataillon devra, vers la fin de janvier, avoir terminé l’organisation d’une position qui servira alors aux exercices d’attaque et de défense. Deux lignes de tranchées figureront les positions adverses et seront établies face à celle-ci, si possible, et à 100 mètres d’intervalle.
Nota : la section du Génie pourra mettre à la disposition du 2e Centre d’Instruction quelques sapeurs, pour quelques jours, qui serviront de moniteurs aux jeunes soldats dans l’exécution de certains travaux. Les Chefs de Bataillons en feront la demande en temps utile
 
Préparation directe à la guerre de tranchées
2 exercices par semaine en combinaison avec 2 exercices sur les travaux de campagne. 1 exercice de nuit tous les 8 jours : Exercices d’assaut. S’inspirer de l’étude sur l’attaque du capitaine Laffargue. Habituer le soldat au bond individuel, au combat à la baïonnette et à la grenade. Organisation d’une tranchée conquise. Manière d’observer à travers un créneau et en se servant d’un périscope. Utilisation des sacs de terre (barrages). Exercices de nuit ayant pour but d’apprendre aux hommes les difficultés d’observation, le rôle de guetteur et l’établissement d’un réseau de fils de fer
Habituer le soldat à l’emploi de tous les moyens d’attaque et de défense.Les exercices de combat comprendront l’assaut, la progression sous le feu, c’est-à-dire le bond de tirailleur, l’attaque de lignes successives et l’occupation du terrain conquis. Il sera nécessaire d’insister sur la combinaison du feu et du mouvement.
 
Je mets la suite dans un prochain post, que ce soit un peu plus digeste !
Catherine

n°121796
cathchap
Posté le 10-04-2017 à 09:48:19  profilanswer
 

Suite du post précédent…. Source : archives de la Ie  Armée – 3e Bureau. Opérations (cote 19N150). Dossier intitulé Centre d’instruction de la classe 16 (7/12/15 - 9/4/16). L’original se trouve sous forme de tableau, ce qui est plus clair, mais impossible pour moi de le reproduire sur le forum…
 
B-Organisation spéciale
 
Grenadiers
 À partir du 20 décembre deux exercices par semaine, le matin. À partir du 1er janvier les grenadiers d’élite seront exercés tous les jours le matin : un programme détaillé sera établi par l’officier chargé de l’instruction des grenadiers qui sera soumis au Chef de Bon Directeur
Tous les hommes seront exercés au lancement des grenades. Les plus habiles constitueront une élite et seront encouragés et entrainés de manière à former dans chaque Cie une équipe de grenadiers.
Les Chefs de Bataillon s’inspireront de la méthode du Capitaine Lee, de l’Armée anglaise, ils auront à leur disposition des grenades citron, Feuillette et Guidetti, etc..
Les exercices auront lieu d’abord avec des grenades lestées d’exercice, plus tard avec des grenades chargées. Il faudra s’attacher à donner aux jeunes soldats la confiance la plus grande dans ces engins si utiles dans la guerre des tranchées.
Les Chefs de Bataillon feront aménager dans leur polygone un terrain d’exercices.
 
Mitrailleurs
Tous les jours à partir du 20 décembre : un programme détaillé sera établi par l’officier chargé de l’instruction des mitrailleurs qui sera soumis au Chef de Bon Directeur.
 
A tour de rôle les Cie assisteront à une théorie qui sera faite aux hommes par l’officier chargé des mitrailleuses, théorie qui aura pour objet d’apprendre aux hommes le fonctionnement de la mitrailleuse.
 
Signaleurs
Tous les matins à partir du 1er janvier : maniement des appareils, transmission de messages à l’aide de l’alphabet Morse, réparation et installation d’une ligne téléphonique
 
Le 2e Centre d’Instruction recevra
1°- 2 projecteurs de 24
2°- de 2 à 4 lanternes de signalisation
3°- 2 appareils téléphoniques avec câble
Les Chefs de Bataillon, dans leurs exercices, utiliserons les signaleurs, ils seront chargés de la liaison et particulièrement d’indiquer les progrès de l’attaque à l’artillerie.

Artificiers et sapeurs

Une fois par semaine, le samedi matin : un programme sera établi par l’Officier chargé de l’instruction, qui sera transmis au Chef de Bon Directeur
 
En outre de ces exercices les sapeurs seront chargés, dans les travaux du polygone, de ceux particulièrement difficiles (mines, postes de commandement, etc)

Pourvoyeurs

 Ravitaillement en munitions dans la tranchée et au combat
Seront exercés particulièrement dans les exercices de combat. S’inspirer des principes contenus dans le service en campagne (art. 178)
 
Bombardiers
 2 fois par semaine
Exercices dont le programme est subordonné à l’envoi de matériel
 
Eclaireurs
Seront instruits dans les Compagnies au cours des exercices de service en campagne
 
Clairons
École des clairons matin et soir
 
 Théorie
Éducation morale
Discipline
Esprit de sacrifice
Volonté
Ténacité
Origine de la guerre
Récits de combats
Résultats de la Victoire
L’armée allemande
 
Une séance de quelques minutes aux rassemblements quotidiens de la Cie où seront commentées les punitions et les communications du Rapport journalier.
En cas de mauvais temps, les Commandants de Cie devront préparer quelques causeries, conférences propres à frapper l’esprit du soldat sur les sujets indiqués ci-contre
 
L’instruction théorique ne devra pas prendre une place trop importante, la mauvaise saison devant empêcher souvent les sorties extérieures. Le gradé doit servir de modèle à ses hommes et la manière dont il comprend son devoir aura une influence très grande sur le moral de ses soldats. En outre, il est nécessaire au plus haut point de développer chez ces jeunes gens la haine de l’allemand, la passion de la vengeance et leur enthousiasme juvénile par des récits de guerre faits par des officiers et sous-officiers blessés, par la lecture du Bulletin des Armées, citations, etc, saisir toutes les occasions pour développer ces sentiments. On fera comprendre la noblesse des blessures reçues en combattant pour la Patrie, la beauté de la mort sur le Champ de bataille. Il faut (comme le dit l’instruction de l’infanterie dans les dépôts) que tous ces jeunes gens aient le désir ardent de partir sur le front.
 
Service intérieur
Entretien des armes et des effets
Tenues
Marques extérieures de respect
Ordinaire
Hygiène
Propreté corporelle
Punitions
Code Pénal
 
Bien faire comprendre aux jeunes soldats qu’ils sont en ce moment dans la zone des Armées et que certaines fautes, surtout celles contre la discipline et l’ivresse, les conduiraient sûrement au Conseil de Guerre

Service en campagne

- Théories : campement, devoirs aux cantonnements, hygiène, précautions à observer contre l’investigation aérienne
- Théories pratiques : bivouacs, dressage de tentes-abris
 
Tableau de Service
 
 Réveil………………………… 6h30
 Visite médicale………….. 8h
 Exercice…………………….. 7h30 à 9h45
 Soupe………………………… 10 heures
 Travaux de couture……. 16 heures à 17heures
 et nettoyage des armes
 Soupe………………………… 17 heures
 Repos………………………... 17 heures à 20 heures
 Appel…………………………. 20 heures
 Extinction des feux…….. 20h30
 
Nota – l’après-midi du samedi est laissée à la disposition des Commandants de Cie pour les revues
Dimanche – Repos. Séances récréatives. Jeux. Concert. Comédie.
 
NB : il n'y a rien concernant une 2e période d'instrcution du 15 janvier au 1er mars, comme prévu dans le plan présenté par l'auteur.
 
Bonne lecture,
Catherine


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire
  autre

  Programme d'instruction de la classe 16 : 9e Bataillons (Ie Armée)