FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire

  Au détour d'un JMO (1) : "Noms de tranchées"

 

peyo Forum Pages d’Histoire: marine : biliki Pages 14-18 : Les arts et la guerre : Inouk44, 3 utilisateurs anonymes et 29 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Au détour d'un JMO (1) : "Noms de tranchées"

n°66993
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 23-07-2009 à 20:55:23  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Sur une carte datant de septembre 1915, dans le JMO du 327e RI, la mention de boyaux et de tranchées dont le nom est précédé de "soldat", "adjudant" ou "lieutenant" a attiré mon attention. Nous sommes au nord de Lihons, dans la Somme. Secteur tenu par la 51e DI d'octobre 1914 à août 1915 et plus particulièrement par les 75e et 140e RI. Très rapidement, il s'est avéré que tous ces noms sont ceux d'hommes du 75e RI tombés entre août 1914 et avril 1915.
 
JMO du 327e RI, septembre 1915, page 55.  
 
http://img212.imageshack.us/img212/9708/lihons.gif
 
- Soldat Grenier, 75e RI, décédé le 20/08/1914.
- Adjudant Chalançon, 75e RI, tué le 25/09/1914 à Lihons lors des premiers combats du 75e dans le secteur.
- Soldat Aubert, 75e RI, décédé  le 18/10/1914 à Lihons.
- Sergent Rochette, 75e RI, tué à Lihons le 22/10/1914.
- Adjudant Dannonay, 75e RI, décédé le 19/12/1914 suite à des blessures reçues à Lihons, probablement lors des combats pour la tranchée Pommier du 17/12/1914 (voir lieutenant Pion).
- Lieutenant Pion, 75e RI, 26/01/1915, commandant la 3e compagnie, blessé lors de l'attaque de la tranchée du Pommier le 17/12/1914, secteur de Lihons, décédé des suites de ses blessures le 26/01/1915.
"A conduit sa compagnie à l'attaque d'une tranchée en faisant preuve du plus grand courage. A été grièvement blessé d'un coup de baïonnette en entrant le premier dans l'élément de gauche de la tranchée."
Chevalier de la Légion d'honneur.
Citation à l'ordre de l'Armée attribuée à la 3e compagnie du 75e :
"Aux ordres du lieutenant PION, le 17 décembre 1914, s'est élancée à la pointe du jour sur une tranchée allemande près de Lihu, s'en est emparé, faisant 30 prisonniers.
S'est maintenue sur le terrain conquis, malgré les pertes, ous un bombardement violent, a repoussé toutes les contre-attaques de l'ennemi et montré les plus belles qualités de courage et de ténacité".
- Commandant Parison, 75e RI, chef de bataillon, décédé le 09/04/1915.
"A donné pendant huit mois de campagne l'exemple des plus belles vertus militaires : dédain du danger, ardeur au combat, maîtrise absolue de lui-même, inébranlable force morale. Très grièvement blessé en exécutant une reconnaissance de tranchée, a conservé jusqu'à la mort la superbe attitude qu'il avait au feu". Cité à l'ordre de l'armée.
 
Il semble donc que ce dernier hommage leur fut rendu lors de la dénomination des tranchées. Le peu de cartes trouvées pour cette période empêche de savoir quand elles furent dénommées ainsi. Après février 1915, c'est la seule certitude, vu l'état d'avancement du réseau sur une carte du secteur datée de février 1915, JMO de la compagnie 14/1, page 19.  
 
http://img24.imageshack.us/img24/9615/lihons3.jpg
 
Peut-être le nom de lieu leur a-t-il donné cette idée : le bois Auger ressemble au nom du lieutenant colonel Augerd, commandant le 75e RI... Je suis d'accord  :pt1cable:  : mon idée va un peu trop loin par rapport à ce qu'il est possible de déduire de tout cela.
La carrière Parison, tout comme le bois du même nom, existait avant la guerre. Leur dénomination n'est donc pas liée au commandant Parison, à l'inverse de ce que suggère la flèche sur la première image.
 
Le JMO du 327e RI n'est pas le seul à mentionner le nom de ces tranchées. Le JMO de la 53e brigade (à laquelle appartient le 75e RI, avec le 140e) le fait également. On peut même suivre l'évolution du tracé de ces tranchées sur plusieurs cartes grâce à celles que l'on trouve dans le JMO du 75e RI. Mais une seule indique les dénominations : la carte de la 53e brigade, page 60 du JMO.
 
Elle est placée en fin de JMO, sans date et plus étrange, avec des noms différents :
- Aubert est devenu Augerd... du nom du lieutenant-colonel qui a quitté le 7 mars 1915 le régiment ;
- Chalançon est devenu Chalaincon (probablement une erreur de copiste) ;
- Grenier est devenu Brenier... autre soldat du 75e RI tombé à Lihu, secteur de Lihons, le 18 mars 1915 ;
Les autres lieux sont absents, seul le soldat Aubert est resté lui-même. Il est probable qu'il s'agisse d'un premier état, des premiers noms donnés, avant les modifications toujours valables lors de la relève par le 327e RI quelques mois plus tard.
 
http://img187.imageshack.us/img187/8131/lihons1.jpg
 
Cela reflète bien la mémoire de ces hommes qui ne reste plus que sur une carte (en attendant les annexes ou d'autres découvertes), car suite à l'avancée française de 1916 puis des combats dans le secteurs jusqu'en 1918, ces noms n'apparaissent plus... tout comme le tracé de ces boyaux et tranchées. Jusqu'à l'effacement complet d'après-guerre.
JMO de la 43e brigade, octobre 1916, page 143.  
 
http://img91.imageshack.us/img91/5354/lihons2.jpg
 
Peut être avez-vous rencontré des noms de soldats donnés aux tranchées ou aux boyaux en d'autres lieux, dans d'autres unités. Si vous avez des exemples, n'hésitez pas.
 
Bonnes lectures,
Bonnes recherches,
Amicalement,
Arnaud
 
Sources :
JMO (voir références dans le texte)
Historique du 75e RI. Disponible sur le site de la BDIC.


Message édité par Arnaud Carobbi le 23-07-2009 à 20:57:22

---------------
Dernière mise à jour du Parcours du combattant 14-18 : 17/09/17 - Henri Pannard, transcription de sa biographie
n°66994
Stephan @g​osto
Posté le 23-07-2009 à 21:06:42  profilanswer
 

Bonsoir Arnaud,  
 
Beau travail.  ;)  
 
Lorsque l'on étudie certains secteurs dans le détails de leur organisation, il n'est pas rare, effectivement, de trouver quelques entrelas de tranchées et boyaux portant les noms de soldats ou officiers d'un régiment qui fut un temps dans ce secteur. Je crois que la pratique était généralisée car j'ai constaté le fait dans des secteurs en Champagne, aux Eparges, à Verdun, dans la Somme, etc.  
 
Pour le 74e, c'est notamment sur le champ de bataille de Verdun que cela fut fait, en mémoire de 6 officiers tombés en avril 1916. je l'avais d'ailleurs évoqué et détaillé sur le forum... il y a quelques années.
 
Quant à l'altération des toponymes, c'est assez compréhensible. Les cartes passaient de main en main, puis étaient décalquées pour être mises à jour sur de nouveaux croquis, puis on décalquait le calque... Le téléphone arabe, quoi !  ;)  
 
Bonne soirée.
 
Stéphan


---------------
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Les trois pipes du 74e !
n°66995
Xavier_76
Posté le 23-07-2009 à 21:24:51  profilanswer
 

Bonsoir à tous, bonsoir Arnaud
 
Au 119e RI, on retrouve exactement le même cas en 1914:
 
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-server/26_N_498_012/SHDGR__GR_26_N_498__012__0019__T.JPG?w=1500
 
Une des deux tranchées porte le nom de l'Adjudant "Vilcourt" (J'ai pu rencontrer plusieurs orthographe différentes)  
 
Voici l'histoire de cette tranchée :  
 
De la route 44, au point dit la Maison Blanche, nous sommes passés par Cauroy puis Hermonville en suivant le petit ruisseau qui rejoint la ferme du Luxembourg, par dessous la route 44 et qui se jette dans le canal de l'Aisne à la Marne à l'ouest de Loivre. La 1ère compagnie, à laquelle appartient Fernand, occupe le bois triangulaire le long du ruisseau jusqu'au canal; nous, la 2ème compagnie, nous nous installons sur l'éperon à gauche du bois et, aussitôt, nous commençons à faire des trous qui bientôt se rejoignent pour former "la tranchée Vilcourt". Nous n'avons plus d'officiers; l'adjudant Wilcourt, ancien de la coloniale qui est établi buraliste et tient un café à Juziers, à côté de Meulan, commande la 2ème compagnie. Il ne restera d'ailleurs pas longtemps car, perclus de douleurs et âgé, il retournera bientôt chez lui. Nous ne croyons pas encore à la guerre de position; alors que l'artillerie lourde allemande se manifeste durement sur nous du massif boisé de Brimont et des hauteurs, également boisées, de la ferme Sainte-Marie à tel point, que les allemands peuvent amener des renforts en hommes et en matériel jusqu'au canal et au village de Loivre sans être vus.
 
L'autre porte le nom du sous lieutenant Cadiot :  
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/SrvImg/SrvImg.php?_B=1&_I=riImU1RWkAMwfpYM7mOaEQ==&_C=2247484751
 
Le secteur ayant été perdu le 28 Octobre 1914 puis repris et dépassé en 1917, je ne sais pas si le nom de ces tranchées est resté.
 
Sinon, je  retrouve le même cas dans le secteur Ailles en Juin Juillet 17 au Chemin des Dames, avec les tranchée Cante ou Yaklo du nom d'un capitaine et d'un sous lieutenant du 119e RI. Je n'ai pas vérifié sur d'autres cartes les noms.
 
Bonnes recherches
 
Amicalement  
 
Xavier
 
Sources :  
JMO 12e Brigade - Octobre 1914
JMO ID6 - Juillet 1917
 
Le journal de Vincent Martin : http://pagesperso-orange.fr/119RI/journalmartin.html


---------------
Mes recherches : le 119e RI  
Le site du 119e RI  : http://pagesperso-orange.fr/119RI
n°66996
le begue
Essayons
Posté le 24-07-2009 à 07:20:28  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Bonjour Arnaud,
Chapeau pour la qualité du travail. Je ne sais si je m'égare, mais j'aime imaginer vos Post (ainsi que ceux de Tanker, par exemple) rassemblés en exposition temporaire...
En attendant, je me dois de vous avouer que ce dernier sujet est désormais sur mon disque dur...
Merci encore de nous faire partager vos travaux.
 
Amicalement,
Louis.
 

n°66998
Laurent59
Mémoire du 72e et 272e RI
Posté le 24-07-2009 à 08:37:49  profilanswer
 

Bonjour, beau travail que celui ci. J'ai fait la même étude sur certaines cartes dans la Somme pour le secteur occupé par le 72e RI, le PC de la 125e DI (en octobre 1916) portant sans nom avant le 8 octobre 1916 portera dès les jours suivant le nom de PC Quentin Bauchart suite à la mort du Capitaine à Bouchavesnes.
 
Laurent  :hello:


---------------
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .  
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
n°66999
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 24-07-2009 à 09:49:54  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Et avant toute chose, merci à tous.
 
Stéphan, un petit exemple en image pour illustrer tes propos ?  :whistle: Car le moteur de recherche et google ne donnent pas de résultats  :cry: .
 
Laurent, une petite carte pour visualiser... la version couleur  ;)  de celle postée aujourd'hui même dans une autre discussion et sur une page de ton site. On y voit la tranchée Quentin Bauchart. Les noms autour sont-ils aussi des noms de soldat du 72e RI ? Je n'ai pas trouvé d'informations sur les belles pages réalisées sur octobre 1916.
JMO du 7e BCP, novembre 1916, page 50.
http://img33.imageshack.us/img33/4079/qbauchart.jpg
 
Xavier, à nouveau une carte pour illustrer l'effacement, logique, de la toponymie française suite à l'avancée allemande dans le secteur de la ferme de Luxembourg. Je n'ai pas de carte postérieure à la reprise du secteur par les Français. Avoir une carte du secteur dès octobre avec des tranchées déjà nommées, ce n'est pas courant en tout cas.
JMO de la 41e DI, avril 1917, état avant l'attaque dans ce secteur. Page 27.
http://img199.imageshack.us/img199/9184/vilcourt.jpg
 
Merci pour ton commentaire Louis, mais je ne promets pas un tel approfondissement dans les projet sujets  ;) .
 
Amitiés,
Arnaud

Message cité 1 fois
Message édité par Arnaud Carobbi le 24-07-2009 à 09:53:03

---------------
Dernière mise à jour du Parcours du combattant 14-18 : 17/09/17 - Henri Pannard, transcription de sa biographie
n°67000
Laurent59
Mémoire du 72e et 272e RI
Posté le 24-07-2009 à 10:05:19  profilanswer
 

Arnaud Carobbi a écrit :

Bonjour à tous,
 
Et avant toute chose, merci à tous.
 
Laurent, une petite carte pour visualiser... la version couleur  ;)  de celle postée aujourd'hui même dans une autre discussion et sur une page de ton site. On y voit la tranchée Quentin Bauchart. Les noms autour sont-ils aussi des noms de soldat du 72e RI ? Je n'ai pas trouvé d'informations sur les belles pages réalisées sur octobre 1916.
 
http://img33.imageshack.us/img33/4079/qbauchart.jpg
 
Merci pour ton commentaire Louis, mais je ne promets pas un tel approfondissement dans les projet sujets  ;) .
 
Amitiés,
Arnaud


 
les autres noms figurant sur cette carte correspondent pour certaines tranchées à des soldats du 72e RI tués avant 1916 (Marne et Argonne); la tranchée Paul Martin (visible sur votre carte en couleur) correspond à ce soldat: http://pagesperso-orange.fr/72emeRI/crbst_50.html  
 
http://img31.imageshack.us/img31/7361/pcaiguillepqbaucharta.jpg
 
Laurent  :hello:


Message édité par Laurent59 le 24-07-2009 à 10:07:53

---------------
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .  
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
n°67024
mireille s​alvini
toujours se souvenir d'eux
Posté le 25-07-2009 à 19:35:10  profilanswer
 

bonjour à tous,bonjour Arnaud,
 
 
quel travail superbe....plaisir des yeux comme plaisir de découvrir,on a beau avoir l'habitude du "Label Carobbi",à chaque fois,on est encore surpris
bravo  :jap:  
 
 
ça m'a fait penser au roman de Sébastien Japrisot,le fameux "long dimanche de fiançailles" où la déformation d'un nom de lieu (boyau ou tranchée,je ne sais plus) est bien décrite (mais il faudrait que je le relise pour préciser )
 
 
merci pour tous ces travaux si intéressants  :love:  
 
amicalement,
Mireille

Message cité 1 fois
Message édité par mireille salvini le 25-07-2009 à 19:35:28
n°67025
Laurent59
Mémoire du 72e et 272e RI
Posté le 25-07-2009 à 19:43:36  profilanswer
 

mireille salvini a écrit :


ça m'a fait penser au roman de Sébastien Japrisot,le fameux "long dimanche de fiançailles" où la déformation d'un nom de lieu (boyau ou tranchée,je ne sais plus) est bien décrite (mais il faudrait que je le relise pour préciser )
amicalement,
Mireille


 
Dans le film, le secteur d'attaque est situé à Bouchavesnes !   tranchée "bingo crépuscule" :D
 
Laurent  :hello:


---------------
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .  
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
n°67026
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 25-07-2009 à 20:33:01  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Mireille, que vous répondre ? Mettre d'autres sujets dans la même veine  ;)  ?
Laurent, étonnante histoire que ce morceau de tranchée nommé à la mémoire d'un soldat tombé deux ans auparavant. Certes, non loin de là, mais deux ans, cela fait beaucoup. Faut-il y voir un "clin d'œil" d'un ancien camarade officialisé et définitivement imprimé sur les cartes officielles ? Les témoins ne sont plus là pour nous répondre, et s'ils n'ont pas laissé d'indice à ce sujet, la question risque de rester en suspend...
 
Amitiés,
Arnaud


---------------
Dernière mise à jour du Parcours du combattant 14-18 : 17/09/17 - Henri Pannard, transcription de sa biographie
n°67032
bernard be​rthion
Posté le 26-07-2009 à 08:50:19  profilanswer
 

Bonjour,
              je découvre ce magnifique travail de recherche et de mémoire, c 'est super .
              Merci à Arnaud d'avoir lancé le fil et aux autres de continuer .
              Cordialement   BB


---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire

  Au détour d'un JMO (1) : "Noms de tranchées"