FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire

  identification d'une unité

 

Forum Pages d’Histoire: marine : NIALA Pages mémoire: nécropoles - MPLF-MDH : antoine4213000000 et 42 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

identification d'une unité

n°84031
roxa
Posté le 07-01-2011 à 15:00:29  profilanswer
 

bonjour  
qui pourrait m'aider à identifier l'appartenance de ce groupe de soldats ?
Mercihttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8445/Sylvain.jpg

n°84033
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 07-01-2011 à 18:08:23  profilanswer
 

Bonjour Roxa,
 
Avant toute chose, bienvenue sur le forum.
 
Cette image semble montrer des GVC, Gardes des Voies de Communication. Ils ne sont pas très jeunes et arborent un brassard où je crois deviner "GC" précédé d'un chiffre (le n° du poste). Ils étaient chargés, à l'arrière de la surveillance des voies ferrées, des ouvrages d'art, de certains sites...
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/784/GC.gif
Source : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k397538/f563
 
Connaissez-vous le parcours d'un de ces soldats ?
 
Cordialement,
Arnaud


---------------
Le parcours du combattant de 14-18 20/04/2017 : Louis Deligné, officier vendéen et catholique.
n°84109
roxa
Posté le 10-01-2011 à 10:22:26  profilanswer
 

merci de votre aide ; je peux maintenant mieux déchiffrer le brassard : A4 GC.....
Cette affectation de GVC correspondrait bien à ce que j'avais perçu à travers la correspondance de ce grand oncle ; il avait été réformé (exempté ? ajourné ?) à la mobilisation de 14 et n'aurait rejoint un corps militaire qu'assez tard dans la guerre.  
Je m'intéresse à son parcours car il m'apparait comme un OVNI dans cette période d'engagement ; dans l'exaltation ou la détestation de la guerre qui caractérise le reste de la correspondance familiale, marquée par les deuils et les séparations, lui est toujours désinvolte, ironique et détaché, voire cynique... Lucidité admirable ou individualisme détestable ?
En tous cas, merci à vous.
Robert Parlange

n°84110
charraud j​erome
Posté le 10-01-2011 à 10:29:03  profilanswer
 

Bonjour
L'explication me permet une réponse au B7 GC du 66e RIT
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 0776_1.htm
 
http://charraudlepin.pagesperso-orange.fr/RIT0660002_Extrait1.JPG
 
Cordialement
Jérôme Charraud


---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog
n°84111
roxa
Posté le 10-01-2011 à 11:03:55  profilanswer
 

bonjour
En lisant votre contribution à ma question sur les GVC, je m'aperçois que vous tenez également un blog consacré au 268e RI ; le grand-père de ma femme, originaire des Deux-Sèvres, Arthur Larignon, y a effectué l'ensemble de la guerre, de la mobilisation à la dissolution du régiment. Je possède plusieurs documents (transcription numérisée d'une grande partie du JMO + photos) que je vous communiquerai volontiers si cela vous intéresse.
Cordialement
robert parlange

n°84114
charraud j​erome
Posté le 10-01-2011 à 11:34:50  profilanswer
 

Bonjour
Une telle offre ne se refuse pas, je n'ai jamais eu le courage de transcrire le JMO. Ma boite à mails est ouverte (voir mon profil).
Pour l'anecdote, les territoriaux du 66e RIT ci-dessus étaient issus du la même garnison que ceux du 268e RI (Le Blanc). Ils étaient bien souvent issus de villages de Touraine ou du Poitou, même si la garnison était située dans l'Indre.
 
Petite question: Quels sont les numéros sur les col de vareuses? Cela indiquera leur unité de rattachement.
 
Petite remarque: Les tenues bleu-horizon (en opposition avec celles du 66e RIT) laissent présager une prise de photo postérieure à 1915
 
Cordialement
Jérôme Charraud


Message édité par charraud jerome le 10-01-2011 à 11:40:05

---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog
n°84119
roxa
Posté le 10-01-2011 à 15:59:49  profilanswer
 

numéros de col de vareuse : il me semble lire sur un côté 140 et sur l'autre 141
Pour ce qui concerne le 268e, je vous transmets les documents annoncés sur votre mel direct.
cordialement
robert parlange

n°84120
charraud j​erome
Posté le 10-01-2011 à 16:13:29  profilanswer
 

Bonsoir
je suis pris d'un gros doute:
les GVC (normalement) sont des territoriaux. Le collet devrait être "écriture blanche sur drap bleu horizon".
Or là, les numéros sont foncés (bleu) sur fond Bleu Horizon, les pattes de collets sont donc celles de regiment d'active ou de réserve (N° active +200). Bizarre!
 
Pour moi:
140e RI: Grenoble
141e RI: Marseille
140° RIT: Bordeaux  
141° RIT: Mont-de-Marsan  
 
A noter que les deux (chefs?) assis sur les extérieurs n'ont pas les mêmes pattes de collets.
 
Pour en savoir plus sur ce mystère: il faut la fiche de registre matricule de votre grand oncle Sylvain.
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 4840_1.htm
 
Merci pour l'envoi, les 3 mails sont bien arrivés. Excellent !!!
Après les avoir parcourus, je surenchéris, Formidable!!!!!! Je n'avais pas percuté au patronyme, et donc je ne pensais pas voir un dossier concernant le lieutenant Larrignon arrivé chez moi. Pensez donc, le porte-drapeau du 268e. Qui plus est un des cadres du 90e RI dans les années 20, si je ne me trompe pas.
 
Cordialement
Jérôme Charraud


Message édité par charraud jerome le 10-01-2011 à 16:43:59

---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog
n°84127
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 10-01-2011 à 20:26:02  profilanswer
 

Bonsoir Robert,
Bonsoir Jérôme,
 
Jérôme, désolé d'être passé à côté de ta question. Les GVC sont passionnants car très peu étudiés (c'est un euphémisme !).
 
Le doute ne me semble pas permis dans la mesure où ils ont bien ce brassard. Pour ce qui est des uniformes, je vais proposer quelques hypothèses.
- Les GVC sont au début de la guerre habillés en dernier, avec ce qui reste, de bric et de broc, vraiment. Uniformes usagers, bourgerons, voire uniquement le brassard. Ce qui ne veut pas dire d'ailleurs que l'équipement ne fut pas complet dans certains cas. Je n'ai rien trouvé pour l'instant qui sous-entende que la situation se soit améliorée ensuite.  
- La distribution des effets bleu horizons a peut-être obéi à la même logique qu'à la mobilisation : on prend ce qu'on trouve pour certains dépôts. Cela pourrait expliquer le port d'uniformes de l'active en lieu et place de ceux de territoriaux. D'autant plus que l'affectation au régiment territorial me semble être surtout administratif.
- A partir de 1915-1916, les territoriaux ou les hommes de certaines classes d'âges sont retirés du front. Peut-être certains ont-ils conservés leurs uniformes des RI de réserve dans lesquels ils étaient avant leur retour vers l'arrière (n'oublions pas que tous les hommes en âge d'être territoriaux n'étaient pas dans un RIT suite à la loi - ou le décret - du 5 août 1914 si mes souvenirs sont bons).
 
Robert, où habitait la personne dont vous connaissez un peu le parcours ? En général, les GVC étaient affectés à proximité de leur domicile. Cela aiderait probablement à y voir plus clair.
Je rejoins Jérôme : sa fiche matricule aidera normalement à y voir plus clair au niveau des affectations et de la chronologie.
 
Bonnes recherches,
Bien cordialement,
Arnaud


---------------
Le parcours du combattant de 14-18 20/04/2017 : Louis Deligné, officier vendéen et catholique.
n°84138
roxa
Posté le 10-01-2011 à 22:57:32  profilanswer
 

bonsoir
Je vais approfondir ma recherche pour mieux répondre à vos demandes de précisions, mais pour l'instant j'ai déjà trouvé quelques éléments :
- il habitait avec sa famille (1 enfant) à Marseille
- il devait approcher les 35/40 ans à la déclaration de guerre
- dans ses courriers (cartes postales uniquement), je ne trouve aucune allusion à des activités militaires avant 1917
- je retrouve un indice (que je n'avais pas rapproché avant votre information) : un tampon sur une carte en date du 9 juillet 1917 avec les mentions GVC du Doubs, Poste 1, Groupe 4, section A..... Tout s'éclaire !
- puis un passage à Besançon ("au dépôt, reconnu inapte" ) le 19 septembre 1918
- le 1er novembre 1918 : Secrétaire à l’Etat Major de la subdivision. Marseille
Je poursuis mon enquête...
Merci de votre aide.
robert parlange

n°84139
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 10-01-2011 à 23:05:45  profilanswer
 

Bonsoir Robert,
 
Ce qui fait souvent défaut dans ces recherches, ce sont d'autres documents qui, croisés, permettent d'avoir des idées un peu plus sûres. Or, vous avez d'autres documents. Ils confirment me semble-t-il l'appartenance aux GVC, surtout si c'est lui qui a écrit. De Marseille, les tenues du 140e ou 141e Ri trouvent une logique, même si on ne peut l'expliquer avec certitude pour l'instant.  
La fiche matricule vous expliquera le pourquoi de son absence possible sous l'uniforme avant 1917.
 
Bonnes recherches,
Bien cordialement,
Arnaud


---------------
Le parcours du combattant de 14-18 20/04/2017 : Louis Deligné, officier vendéen et catholique.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire

  identification d'une unité