FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire

  René Pigeard, Paroles de poilus

 

Il y a 76 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

René Pigeard, Paroles de poilus

n°55725
vincent le​ calvez
Posté le 04-10-2008 à 14:16:19  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Le 4 octobre 1917, il y a 91 ans, René Pigeard trouvait la mort à Hésingue (Hösingue) en Alsace.  
 
http://193.108.167.105/SrvImg/SrvImg.php?_B=1&_I=YiiEXa5WUgOCcwYE1mJwEQ==&_C=-1587004674
 
Voici le résultat provisoire d'une petite enquête sur René Pigeard. C'est assez passionnant.  
 
L'année dernière, Jérôme Charraud poste un lien sur plusieurs soldats de la guerre de 14. Ce site m'apprend que l'une des lettres publiées par "Paroles de poilus" appartient à un soldat du 28e RI. Ravi, j'ouvre un nouveau dossier... Dans un premier temps, je découvre que ce jeune soldat de 24 ans fut électrocuté en octobre 1917 lors de son évasion.
 
http://vlecalvez.free.fr/Pigard_rene/Pigeard_livre.jpg
 
J'ai alors réuni plusieurs documents :
- sa fiche "Mort pour la France"
- sa fiche "Registre-matricule"
- le JMO du 28e RI
 
Premiers résultats :  
- la lettre de René Pigeard publiée par Paroles de poilus n'est pas datée du 27 août 1916, mais du 27 avril 1916. Si vous avez l'édition avec photos, regardez bien la date sur la lettre : c'est avril.
 
http://vlecalvez.free.fr/Pigard_rene/avril1916.jpg
 
- je pense qu'il n'a pas été fait prisonnier en 1917 mais plutôt début juin 1916 à Verdun. C'est indiqué sur sa fiche registre-matricule et dans la liste des pertes du JMO du 28e RI pour le 1er juin 1916 :  
 
http://vlecalvez.free.fr/Pigard_rene/Disparu_10ecie.jpg
 
- enfin, René Pigard n'a pas été nommé caporal en 1916 à Verdun mais en Artois le 5 octobre 1915 après avoir connu l'enfer du Bois de la Folie à Neuville-Saint-Vaast. Sa fiche "registre-matricule" l'indique.
 
Voilà pour ces quelques informations et je vous encourage à relire ou à lire la lettre de R. Pigeard car elle est dure et montre l'horreur de Verdun.
 
Bien à vous
 
Vincent.
 
Le résultat de mon enquête sur mon site :  http://vlecalvez.free.fr/Pigard_rene/Pigeard_rene.html
N'hésitez-pas à me faire part de vos remarques ou corrections.
 
PS : Enfin, signalons que René Pigeard était dans la même compagnie que le grand-père de Yann Thomas, tué le 16 avril 1916.    :hello:


Message édité par vincent le calvez le 04-10-2008 à 14:33:13

---------------
Site Internet : Adolphe Orange du 28e RI http://vlecalvez.free.fr
En ce moment : le 28e RI à Sissonne en octobre 1918 http://vlecalvez.free.fr/nouveaute.html
n°55728
charraud j​erome
Posté le 04-10-2008 à 16:19:33  profilanswer
 

Salut Vincent
Content d'avoir été l'amorce qui a généré ce (toujours excellent) travail.
Perso, je ne m'en souvenais plus, il a fallu que je passe par le moteur de recherche pour retrouver:
 http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] htm#t27055
 
Si tu as la version illustrée pourrais tu me dire ce qu'il  y a comme illustrations concernant le témoignage de Gervais Morillon du 90e.
Gervais Morillon est celui qui écrit de "Tranchées Palace", le 14 décembre 1914 afin de raconter à son frère Georges, les fraternisations franco-allemande.  
 
Amicalement
Jérôme Charraud


Message édité par charraud jerome le 04-10-2008 à 16:21:55

---------------
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la Grande Guerre le blog
n°55729
vincent le​ calvez
Posté le 04-10-2008 à 17:00:24  profilanswer
 

Bonjour Jérôme,
 
J'aurai l'exemplaire illustré lundi. Je te tiens au courant.
 
Bien à toi
 
Vincent


---------------
Site Internet : Adolphe Orange du 28e RI http://vlecalvez.free.fr
En ce moment : le 28e RI à Sissonne en octobre 1918 http://vlecalvez.free.fr/nouveaute.html
n°55774
breizh820
Posté le 05-10-2008 à 22:05:38  profilanswer
 

Bonsoir Jerôme, Bonsoir Vincent,
    Sans vouloir "couper l'herbe sous les pieds de Vincent" la photo en double page 74 et 75 représente le plateau d'un bureau sur lequel sont posés une pendulette indiquant 1h15, un vase de verre, un pied de lampe et un vieil album contenant quatre photos: un portrait de face d'un soldat du 90°, un âne attelé à une charette, une plage avec des baigneurs et deux voiliers à quai. Sur l'album sont posées deux pages d'une lettre écrite de " Tranchée Palace" en décembre 1914 et adressée aux "Chers Parents".  
Kénavo.
Louis

n°109880
metronome
Hodie mihi, cras tibi
Posté le 24-11-2014 à 15:45:39  profilanswer
 

Bonjour à tous
 
Je me permets de réactiver ce sujet concernant René Pigeard et sa mort
afin d'avoir votre avis éclairé:
 
Sur la fiche "Mémoire des hommes" il est mort le 04.10.1917 à Hösingen (Alsace). Il s'agit il me semble de Hésingue ou j'habite.
Sur la fiche Mémorial Genweb il est mort le 04.10.1917 à Hösingen (Luxembourg)
Dans les 2 cas il est mort electrocuté.
 
La question est qui dit vrai? Merci et bonne après-midi
 
Metronome


---------------
Metronome
n°109881
IM Louis J​ean
Posté le 24-11-2014 à 16:19:18  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 

metronome a écrit :

Sur la fiche "Mémoire des hommes" il est mort le 04.10.1917 à Hösingen (Alsace). Il s'agit il me semble de Hésingue ou j'habite.
Sur la fiche Mémorial Genweb il est mort le 04.10.1917 à Hösingen (Luxembourg)
Dans les 2 cas il est mort electrocuté.


 
Sur la fiche 9770 CICR il est mort à Landau-Pflaz
 
http://icrc1418images.blob.core.windows.net/small-resolution/C/G1/E/02/08/C_G1_E_02_08_0049/C_G1_E_02_08_0049_0178.JPG
 
Sur la fiche 9895 CICR il est question d'Hässingen (???):
 
http://icrc1418images.blob.core.windows.net/small-resolution/C/G1/E/02/08/C_G1_E_02_08_0050/C_G1_E_02_08_0050_0101.JPG
 
 
Cordialement
Étienne


Message édité par IM Louis Jean le 24-11-2014 à 16:21:34

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°109882
metronome
Hodie mihi, cras tibi
Posté le 24-11-2014 à 16:27:31  profilanswer
 

Merci Etienne: vous m'avez juste embrouillé un peu plus  :)


---------------
Metronome
n°109883
IM Louis J​ean
Posté le 24-11-2014 à 16:35:26  profilanswer
 

Re-bonjour,
 

metronome a écrit :

Merci Etienne: vous m'avez juste embrouillé un peu plus  :)


 
C'est pas moi c'est les Suisses!
 
Et p'têt les Allemands un peu aussi :pt1cable:  
 
Il est enterré à Hässingen (pas trouvé), peut-être mal orthographié.
 
Cordialement
Etienne


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°109884
metronome
Hodie mihi, cras tibi
Posté le 24-11-2014 à 16:41:26  profilanswer
 

re re bonjour
 
Un vrai caméleon ce René Pigeard. Je vais voir avec la maire de mon village Hésingue (68).
 
Salutations alsaciennes
 
Metronome


---------------
Metronome
n°109885
IM Louis J​ean
Posté le 24-11-2014 à 16:58:35  profilanswer
 

Re,
 
A tout hasard, il y a un village Essingen à quelques kilomètres au nord-est de Landau-in-der-Pfalz. Or, sauf erreur, Hässingen peut se prononcer Essingen. Si le camp était de ce côté-là, tout concorde.
 
Cordialement
Étienne


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°109886
metronome
Hodie mihi, cras tibi
Posté le 24-11-2014 à 17:04:03  profilanswer
 

Avez vous regardé sa fiche sur mémoire des hommes? c'est pour le moins étrange non?


---------------
Metronome
n°109887
IM Louis J​ean
Posté le 24-11-2014 à 17:36:54  profilanswer
 

Re,
 
http://gallica.bnf.fr/proxy?method=R&ark=bpt6k6494089n.f791&l=5&r=3474,1334,136,524
source Journal Officiel du 3 août 1923 sur Gallica
 
Il se serait donc évadé de Landau et serait bien mort à Hésingue!
 
Ou Hesingen, et l'on retrouve la prononciation "hässingen"
 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b102167024/f1.highres
 
Cordialement
Étienne


Message édité par IM Louis Jean le 24-11-2014 à 17:42:54

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire

  René Pigeard, Paroles de poilus