Forum Pages d'Histoire : patrick billaud, 3 utilisateurs anonymes et 30 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9
Auteur Sujet :

Quizz

n°7648
Stephan @g​osto
Posté le 01-06-2005 à 15:01:01  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Bonjour à tous,
 
Désolé d'avoir un peu traîné la patte, mais comme dit précédemment,  pas trop le temps actuellement...
 
http://quelques-trucs.chez.tiscali [...] utobus.jpg  
 
Voici tout de même une question :
 
Qui peut me dire où se trouvait cet autobus que de nombreux combattants ont eu largement le temps de contempler depuis leurs tranchées ?
 
ANNEXE AU QUIZZ  :wink: - Une fois cette énigme - que je pense assez simple - résolue, qui pourrait m'apporter quelques infos, anecdotes ou autres photos sur ce "fameux" bus ?
 
Bon quizz et à plus tard.
 
Amicalement,
 
Stéphan

n°7657
Frederic A​venel
Posté le 01-06-2005 à 18:40:30  profilanswer
 

Bonjour Stéphan, bonjour à tous,
 
Cet autobus était situé dans le secteur dit... "de l'autobus"... dans la région de Berry-au-Bac (entre Berry et la ferme du choléra) et a donné son nom aux tranchées ... de l'autobus.
Il s'agit d'un autobus parisien de la CGO réquisitionné dès le début de la guerre, faisant partie d'une section de transport de personnel (section TP).
Il a été abandonné à son triste sort dans les premiers temps du conflit, suite à une avarie, c'est du moins ce que je crois me souvenir (?)... je pars en spéléo pour tenter de retrouver son histoire exacte !  :roll:  
Il me semble reconnaitre la structure d'un autobus de Dion Bouton, Dominique confirmera!
 
Vu la situation, j'imagine que le 74e RI a eu l'occasion de l'admirer, non???...  :wink:  
 
à bientôt,
 
Frédéric Avenel
 
 
... recherches moins longues que prévues!  :)  
 
L'évènement concernant cet autobus qui appartenait au groupe de transport TP Le Blant, s'est déroulé dans la nuit du 13 au 14 septembre 1914. Le groupe assurait alors les transports du 45e RI qu'il venait de débarquer à Ramecourt. Les autobus passent la nuit en alerte à Berry-au-Bac. L'avance allemande était pressante et le groupe de transport avait même eu à subir un bombardement la veille.  
L'autobus est tombé en panne sur ce qui constituait alors la route nationale entre Reims et Laon. Il n'a pu être dépanné ni dégagé, donnant pour la suite du conflit ce curieux point de repère...
Le lendemain, en sortant de Berry-au-Bac, des obus allemands tombent à quelques mètres des groupes TP qui sont obligés de faire demi-tour. Un autre autobus de la TP 101 est complètement détruit.

n°7661
Stephan @g​osto
Posté le 01-06-2005 à 19:20:09  profilanswer
 

Bonjour Frédéric,
 
Pile-poil !!!  
 
Bravo, tu as tout dit, et je suis heureux de t'annoncer que c'est à toi de poser la nouvelle colle !!! :lol:  :lol:  :lol:  
 
Mais que cela ne t'empêche pas de fouiner dans tes archives afin de voir si tu peux trouver quelques renseignements supplémentaires...  :wink:  
 
Et effectivement, le 74e (assez brièvement) mais également les troupes des 1er C.A., 3e C.A. et bien d'autres (18e C.A. ?)  l'ont eu en ligne de mire. Je serais curieux de savoir combien de temps cette carcasse resta en place...
 
Pour info, la photo provient d'un n° de la Guerre Documentée. Je suis certain d'en avoir vu d'autres, mais où ???? voilà quelques mois que je cherche et je ne trouve pas  :(  
 
Bonne soirée.
 
Amicalement,
 
Stéphan

n°7664
Gilles ROL​AND
Posté le 01-06-2005 à 19:55:36  profilanswer
 

Bonsoir à Tous,
 
Je suis handicapé, les photos que met stéphan sur le forum sont bloquées au bureau, même pendant mon heure de repas !
 
Cordialement
 
Gilles

n°7674
Frederic A​venel
Posté le 01-06-2005 à 22:54:18  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
 :oops:  :oops: Gloops! :oops: désolé, j'avais oublié l'amendement N°1... :oops:  
Pas ma faute!... dès qu'on parle camion... de toute façon je ne connais rien d'autre!...  :(  
 
Alors, pour tenter de me faire pardonner,  :twisted:  :lol: UN PETIT PROBLEME !   :lol: :twisted: ... eeeuuuuhh... finalement ...NON !!!   :lol:  :lol:  :lol:  
 
Ce sera encore une histoire de camions... ou plutôt une histoire de... poids lourd...  :wink:  
 
La lecture des carnets d'Abel, alors conducteur à la TM 388, m'avait intriguée. A la date du 19 août 1915, il indique:
à 18 heures, concert militaire pour la 1ère fois sur la place de Soudé-Sainte-Croix. La plupart des officiers y assistaient. Quand le Capitaine Stenbock est arrivé, la musique a joué l'hymne russe [...]
 
Le Capitaine Stenbock commandait alors le groupe automobile (réunion de 4 sections) auquel appartenait la TM 388. Il commanda bientôt un groupement automobile (réunion de 6 groupes) lorsque ceux-ci furent constitués, puis la 1ère réserve de transport (réunion de 3 groupements) qu'il commandait encore au grade de Commandant, au moment de l'armistice, le plaçant à un rang très élevé dans la hiérarchie des officiers du Service Automobile.
Je ne tardais pas à comprendre le pourquoi de l'hymne russe: le Capitaine Stenbock était un officier russe engagé volontaire dans l'armée française. Sa carte de visite était déjà bien fournie lors de son engagement:
- page de la Chambre de S.M. l'impératrice de Russie en 1899 (il porte le titre de Comte);
- Major de promotion 1900 du Corps des pages de Saint-Pétersbourg (équivalent de Saint-Cyr);
- Sous-lieutenant au régiment des hussards de la garde, passé sur sa demande, à la déclaration de la guerre russo-japonaise, comme lieutenant au régiment des Dragons de la province maritime (Vladivostock);
- campagne russo-japonaise: affaires de Bidsé-Sao, Serniout-Chen, Laoian, Moukden; missions spéciales.
- Passé capitaine en deuxième et capitaine; évacué malade après 13 mois de présence au front;  
- Commandeur de l'Ordre de Saint-Stanislas avec glaives;
- attaché à l'ambassade russe à Paris en 1913-14... c'était un admirateur de la France.
 
Sa nomination en tant qu'officier servant dans l'armée française se fit par décret ministériel.  
Quelle est donc l'action qui lui valut cette reconnaissance du gouvernement français ?
 
1er indice: il ne faut pas chercher une action militaire.
 
Bonnes recherches!!!
 
Frédéric Avenel

n°7676
Charraud J​erome
Posté le 01-06-2005 à 23:32:21  profilanswer
 

Bonsoir
 
Ce capitaine Stenbock aurait il un lien avec le comte Eric Stanislas Stenbock auteur de "Histoire vraie d'un vampire" (1894)?  
Donc trois ans avant le fameux Dracula de Bram Stocker.
(C'est mon côté Goth qui reprend le dessus)  :wink:  
Si mes souvenirs sont bons, le comte est mort avant 1900.
Le capitaine est peut être un membre de la famille, voire même son fils, puisque celui-ci prend le titre de comte en 1899.
 
Si j'ai peut être identifié le père, cela ne répond pas à la question, mais qu'a bien pu faire le fils?
 
Cordialement
Jérôme

n°7677
Frederic A​venel
Posté le 02-06-2005 à 00:45:25  profilanswer
 

Bonsoir Jérôme,
 
La famille Stenbock-Fermor était (est?) une grande famille de l'aristocratie russe. Il est très possible que Eric Stanislas Fermor soit un membre de cette famille mais j'ignore s'il y a un lien direct avec le capitaine qui nous intéresse. Aurait-il été un père très "recommandable"?  :?  
En tout cas, cette "puissance" familiale a pu jouer un certain rôle en ce qui concerne la question posée...
 
à bientôt,
 
Frédéric Avenel

n°7698
Charraud J​erome
Posté le 02-06-2005 à 10:24:53  profilanswer
 

Bonjour
Je viens de relire une petite bibliographie du "décadent" comte Stenbock, mort en 1895,  il y a peu de chance qu'il soit le père du capitaine.
Le capitaine hérita du titre en 1899.
Je note cependant que la famille est très francophile.
Bref, tout cela ne fait pas avancer le schmilblick.
 
au suivant ....
 
Cordialement
Jérôme

n°7699
dominique ​rhety
Posté le 02-06-2005 à 10:45:29  profilanswer
 

Bonjour,
n'était-ce pas lui qui offrit un squelette de mammouth au muséum d'Histoire Naturelle de Paris ?  
Cordialement .
Dominique Rhéty

n°7704
Frederic A​venel
Posté le 02-06-2005 à 11:58:00  profilanswer
 

Bonjour Dominique, bonjour à tous,
 
 :D BINGO !!!  :D  
 
Oui, ce comte Stenbock finança l'expédition qui permit de découvrir aux iles Lyakhov ce grand squelette de mammouth presque complet qu'il offrit à la France en 1912. Peu de temps après ce cadeau, la Russie interdit d'effectuer de telles exportations et c'est le seul exemplaire qui fut donc offert à un musée français.
Le squelette (connu sous le nom de mammouth de Lyakhov) attendit dans les réserves du Muséum d'histoire naturelle jusqu'en 1957 avant d'être reconstitué par le paléontologue Yves Coppens. Il a été présenté l'année dernière et jusqu'en janvier dans une grande mise en scène à la Grande Galerie de l'Evolution, montrant un "troupeau" de mammouths; il y jouait le rôle du patriarche: très impressionnant !
C'était donc bien une histoire de poids lourd... :wink:  
 
A vous la main Dominique !
 
Frédéric Avenel

n°7705
Charraud J​erome
Posté le 02-06-2005 à 11:59:46  profilanswer
 

Bonjour
 
Alors là Dominique, je crois bien que tu chauffes:
 
je cite:
1910 cadavre découvert aux îles Liakhov (Sibérie).
1912 offert à la France par le Cte Stenbock-Fermor.
 
sources: http://www.atlantisamerzoneetcie.c [...] amouth.php
 
Attendons la confirmation de Frédéric
Cordialement
Jérôme

n°7706
Frederic A​venel
Posté le 02-06-2005 à 12:03:03  profilanswer
 

Bonjour Jérôme,
 
Nos messages se sont croisés... tu as été devancé d'une courte trompe !  :wink:  
 
à bientôt
 
Frédéric Avenel

n°8305
Charraud J​erome
Posté le 23-06-2005 à 14:08:18  profilanswer
 

Bonjour
 
On pourrait peut être réactivé le Quizz.
 
Le tour était pour Dominique Rhéty.
 
Dominique si tu nous écoutes ....
 
Cordialement
Jérôme

n°8315
Gilles ROL​AND
Posté le 23-06-2005 à 19:45:19  profilanswer
 

Bonsoir Jérôme, Bonsoir à tous,
 
Et oui, j’ai ramené une photo de vacances, et si j’arrive à gagner, je la mettrai en ligne. :oops:  :oops:  :oops:  
 
Cordialement
 
Gilles

n°8316
Charraud J​erome
Posté le 23-06-2005 à 19:53:12  profilanswer
 

Bonsoir  
 
Moi aussi, j'ai préparé une petite enigme et ait des idées pour d'autres, mais j'attends l'énigme de Dominique en espérant être le plus rapide.
 
Que le meilleur gagne :wink:  
 
Cordialement
Jérôme

n°8327
dominique ​rhety
Posté le 24-06-2005 à 20:36:52  profilanswer
 

Bonsoir,
j'avais complètement oublié .
Une petite assez facile pour me faire pardonner .
Lieutenant à la 30e D.I. , à Salonique Sarrail me confie un poste à l'organisation du port . Mais c'est dans l'immédiate après guerre que ma profession me rendra célèbre . Qui suis-je et quel est donc cet évènement qui me vaudra de passer à la postérité ?
Avec mes excuses, bien cordialement .
Dominique Rhéty

n°8332
patrick me​stdag
Posté le 25-06-2005 à 13:41:00  profilanswer
 

http://webdeveloper.com/animations/bnifiles/fan.gifhttp://webdeveloper.com/animations/bnifiles/fan.gifhttp://webdeveloper.com/animations/bnifiles/fan.gifhttp://webdeveloper.com/animations/bnifiles/fan.gif
 
 :P  :P  :)  
 
@+
Patrick

n°8333
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 25-06-2005 à 16:08:41  profilanswer
 

Bonjour,
 Est-ce la réponse ?
http://gloubiweb.free.fr/gifs06/nature119.gifhttp://gloubiweb.free.fr/gifs06/nature119.gifhttp://gloubiweb.free.fr/gifs06/nature119.gifhttp://gloubiweb.free.fr/gifs06/nature119.gif
Cordialement
 Alain

n°8336
Vincent Ju​illet
Posté le 25-06-2005 à 17:39:48  profilanswer
 

Bonjour,
 
Est-ce Joseph Hackin, lieutenant au 58e RI ?
 
Célèbre archélologue,  il participe en 1931 et 1932, à la mission Citroën Centre-Asie (la "Croisière jaune" ) et dirige cette mission difficile dans le Turkestan chinois.
En 1934, il reçoit la direction de la Délégation archéologique française en Afghanistan.
En octobre 1940, il rejoint l'Angleterre où il s'engage dans les Forces Françaises Libres.
 
Un Indiana Jones Français !
 
http://www.ordredelaliberation.fr/ [...] n/448.html
 
Cordialement
 
Vincent

n°8344
dominique ​rhety
Posté le 26-06-2005 à 15:04:09  profilanswer
 

Bonjour,
non à tous, désolé .
Cependant la chaleur ... humaine, a un certain rapport avec la question .
Cordialement .
Dominique Rhéty

n°8384
Vincent Ju​illet
Posté le 28-06-2005 à 17:23:43  profilanswer
 

Bonjour,
 
C'était trop beau pour être la bonne personne.
 
Un peu de rêve, voici Salonique :
 
http://usera.imagecave.com/VincentJuillet/Saloniquequai.jpg
 
http://usera.imagecave.com/VincentJuillet/Saloniquerade.jpg
 
Première carte postale de Raymond Ménard :
 
16 Septembre 1916
    Mon cher Oncle
Nous sommes actuellement au repos c'est la belle vie. La santé est bonne le moral aussi, le temps est assez beau mais souvent des orages ce qui occasionne beaucoup de fièvre.
Je t'embrasse bien. Ton neveu R. Ménard
 
Deuxième carte postale :
 
12 Juin 1917
    Mon cher Roger
Me voici arrivé sur le front. Le pays n'a pas changé c'est toujours aussi moche. Autrement tout va bien, la santé est bonne. Je pense que toi aussi tu vas bien. J'espère avoir bientôt de tes nouvelles. Je t'embrasse bien. Ton cousin. R. Ménard
 
Cordialement
 
Vincent

n°8418
Posté le 30-06-2005 à 09:45:05  answer
 

Bonjour à tous,
 
J'arrive avec un peu de retard mais je voudrais demander à Dominique qui semble bien informé ce qu'est devenu ce squelette...j'ai lu, il me semble, un entrefilet, quelque part , disant que les caisses contenant les os avaient été perdues dans les réserves du Muséum... a t on des éclaircissements sur cette "chose" Merci.
 Cordialement à toutes et à tous. CC

n°8431
Frederic A​venel
Posté le 30-06-2005 à 22:45:08  profilanswer
 

Bonsoir Claude, bonsoir à tous,
 
Rassurez-vous, ce squelette se porte à merveille !
Comme j'avais pu le préciser dans un précédent message, il avait été exhumé des réserves du muséum d'histoire naturelle et avait été reconstitué dans les années 50 par le paléontologue Yves Coppens (qui était encore bien jeune à l'époque et n'avait pas encore la notoriété qu'on lui connait).
Il est depuis lors régulièrement exposé au Muséum d'histoire naturelle à Paris, et avait fait quelques pas l'an passé pour compléter le troupeau de mammouths reconstitué dans la grande galerie, en y tenant le rôle de patriarche.
On peut ainsi toujours l'admirer (pas en chair, mais...) tout en os !!! (...à faire pâlir d'envie tous les Milou et Bill de la terre  :wink: ).
 
SVP Dominique, pouvez-vous nous donner quelques indices sur votre énigme? car ça semble bien être la panne sèche ...  :?  
 
à bientôt,
 
Frédéric Avenel

n°8458
dominique ​rhety
Posté le 01-07-2005 à 21:03:16  profilanswer
 

Bonsoir,
je pensais la question facile en particulier pour les spécialistes de l'armée de Salonique et de la 30e D.I. réunis .
Petit indice donc : Ce n'était pas un fumiste, mais il a quand meme essayé d'aider un homme en mis en difficulté à cause de son poele .
Cordialement .  
 
Dominique Rhéty

n°8459
Anthony Ve​rove
Posté le 01-07-2005 à 21:55:24  profilanswer
 

Bonsoir Dominique, bonsoir à tous,
 
Je propose Xavier Etienne dit Vincent de Moro-Giafferi, avocat de Landru. L'événement dont vous parliez coule de source.
 
Cordialement,
 
Anthony

n°8460
Charraud J​erome
Posté le 01-07-2005 à 21:56:09  profilanswer
 

Bonsoir
 
Je connais pas son parcours militaire, mais s'agirait il de l'avocat DE MORO-GIAFFERI qui fut l'avocat de LANDRU?
 
Floriot, l'avocat de Petiot, est trop jeune pour avoir fait 14-18 (il est né en 1902)  
 
Cordialement
Jérôme

n°8461
Posté le 01-07-2005 à 22:32:12  answer
 

Bonsoir,
Si c'est lui, j'ai une petite anecdote, car il fut un temps officier au 40 ème RI. Attendons un peu?????? Cordialement à tous. CC

n°8464
Charraud J​erome
Posté le 02-07-2005 à 00:35:16  profilanswer
 

Bonsoir
 
En attendant la réponse de Dominique, n'hésitez pas à nous conter votre anecdote.
 
Cordialement
Jérôme (qui s'est fait gratter pour 1 minute pour la deuxième enigme de suite)

n°8467
dominique ​rhety
Posté le 02-07-2005 à 09:25:44  profilanswer
 

Bonsoir,
il s'agit, bien sur et vous l'avez trouvé de Moro-Giafferi, avocat de Landru .
Anthony a été le premier à donner la bonne réponse .
Cordialement .
Dominique Rhéty

n°8474
Anthony Ve​rove
Posté le 02-07-2005 à 13:45:41  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Difficile votre question, Dominique. Sans vos brûlants indices...
 
Je dois m'absenter pour le week end : dimanche soir, je poste une question.
 
Désolé Jérôme. Je t'imagine en Général Alcazar : "Caramba, encore râté !"  :wink: Les tintinophiles comprendront.  
 
Cordialement,
 
Anthony

n°8495
dominique ​rhety
Posté le 03-07-2005 à 09:42:26  profilanswer
 

Bonjour,
Au vu de l'érudition ambiante, la question me paraissait, au contraire, plutot facile .  
Bon nombre d'ouvrages consacrés à l'armée d'Orient relatent la nomination de Moro-Giafferi à l'organisation du port de Salonique, en particulier, Jérome, Constantin-Weyer dans "P.C. de compagnie" .
Cordialement .
Dominique Rhéty

n°8497
Charraud J​erome
Posté le 03-07-2005 à 11:38:12  profilanswer
 

Bonjour
 
Merci Dominique pour ces précisions.
Malheureusement dans la collection "Etincelles", Constantin-Weyer fait justement parti de mes recherches.
Je suis en attente de réception de "HOE", "La gloire" et "La bouee du Cliff"  et ai déjà "La prière des captifs" et obligatoirement "Un hiver à Souchez".
 
Cordialement
Jérôme

n°8508
Posté le 03-07-2005 à 19:05:31  answer
 

Bonjour à tous,
 
Il s'agit de deux lettres écrites par un soldat du 40 ème RI. Les voici. Cordialement à tous. CC
 
LETTRE  316
 
Ormes le 1 / 2 / 16
 
Mes Chers Parents
 
Je n'ai rien reçu aujourd'hui si ce n'est qu'une carte de Mitron qui comme moi commence à languir de venir en perm et l'arrivée de mon cher Richard qui est enchanté de son séjour à Marseille et Mazargues, il m'a rapporté de bonnes nouvelles de vous tous c'est le principal, avons bu l'apéro avant dîner.
Je vous envoie par la présente ma dernière trombine faite par un camarade des beaux-arts de Montpellier c'est également un téléphoniste, conservez la je veux y faire à mon retour un cadre en noyer. Notre lieutenant qui nous commandait est actuellement évacué pour maladie est remplacé par un illustre avocat que vous devez connaître sûrement. De Moureau Jafferie *... etc... enfin c'est un poilu il arrive de je ne sais où et est un peu là, d'après lui nous sommes tous des hommes et s'occupe de nous pour ce qui nous manque malheureusement pour nous téléphoniste ce couillon là a trop l'esprit combatif, vous comprenez que pour nous c'est pas ce qui nous faut, mais je crois qu'un poilu comme ça est ici en mission spéciale puis dans qq jours il nous quittera c'est ce que nous souhaitons.
 
Je vous quitte et vous embrasse tendrement
 
 LETTRE   321
 
 
Reims le 7 / 2 / 16
 
Mes Chers Parents
 
Nous voilà à nouveau installé, c'est à dire pas tout à fait mais enfin aux tranchées. Nous sommes de nouveau avenue de Cérès mais mon installation pour la cuisine n'est pas encore décidé, je ne sais pas encore si je dois la faire ou si c'est la roulante j'ai moins de souci même pas du tout et ai plus de liberté, enfin n'importe je n'irai sûrement pas aux tranchées et c'est le primordial ce qui est pour le moment le plus embêtant c'est que nous passons demain à la deuxième piqûre, c'est pas que cela me fait peur mais c'est toujours qq jours qui faut faire attention à son bras c'est plutôt gênant que mauvais.
Je n'ai rien reçu aujourd'hui de votre part mais j'espère que la présente vous trouvera toujours en bonne santé comme je suis. D'après ce que l'on dit les perms vont marcher à peu près maintenant, ce serait l'heure que notre colonel s'émoustille un peu on m'a dit qu'il y en avait au plus qu'une dizaine devant moi et qu'au premier départ il en partirait 5 si cela pouvait être vrai sûrement le mois prochain au plus tard je serais là, c'est un téléphoniste qui est encore après moi qui aurait vu la liste, je veux bien le croire.
Notre lieutenant que je vous causais s'appelle de Moro-Giafferi, nous avons fait ce matin le voyage tout le long côte à côte de Ormes à ici, c'est une fortune ce type là, quand nous avons commencé à entrer dans la ville quoique nous ayons l'arme sur l'épaule il m'a dégoisé tout le long des galéjades à tous les propos et alors pendant une heure, c'est dommage qu'il est un peu trop batailleur il ne rêve que fil de fer, couteau, cisaille etc... à part ce qui concerne le téléphone comme je lui disais ce matin s'il connaissait le dévouement des téléphonistes pour aller au fil de fer il ne causerait pas comme ça.
Maintenant les téléphonistes nous avons quitté les flingots nous avons un rider browning et on va nous donner un poignard mais je préfère mieux ça que la baïonnette et le petit browning ou revolver c'est chic quand aux poignards c'est sûr qu'on nous les donne.
Je ne vois plus grand chose à vous raconter de nouveau. Vais souper puis me mettre au pieu car suis un peu cannelle.
 
Vous embrasse bien tendrement
 
Noël
 
 
 
 
Noël
*Morro Giafferi

n°8521
Anthony Ve​rove
Posté le 03-07-2005 à 21:34:04  profilanswer
 

Bonsoir à tous, merci Claude pour ces documents,
 
Ça devrait être facile.
 
Voici une lettre qui se révélera être pleine d’ironie tragique quelques mois plus tard :
 
2 novembre 1914
 
« J’ai assisté à une triste cérémonie : la dégradation militaire de 5 soldats du 247e, C’était pas beau. Ils avaient quitté leurs tranchées devant l’ennemi. Je crois qu’ils ont eu 12 ans de détention. Ah la discipline militaire en temps de guerre, c’est terrible mais c’est nécessaire. »

 
Qui en est l’auteur ?  
 
Cordialement,
 
Anthony

n°8529
maupity
Posté le 03-07-2005 à 22:55:39  profilanswer
 

bonsoir,
d'apres ce que j'ai trouve,il s'agirait  de Theophile Maupas.
cordialement  
Martial Vanier

n°8537
Anthony Ve​rove
Posté le 04-07-2005 à 10:42:40  profilanswer
 

Bonjour à tous, bien vu Martial,
 
Eh oui, l’auteur de cette lettre est Théophile Maupas qui sera fusillé avec trois autres caporaux le 17 mars 1915 après une parodie d’instruction et de procès.  En l’occurrence, je ne sais si la discipline militaire était nécessaire ; elle était en tous cas injuste.
 
J’ai posé cette question  en lien avec celle de Dominique.  
 
C’est en effet en partie grâce à Moro-Giafferi que Maupas et bien d’autres furent réhabilités : le 3 avril 1927, il déposa un projet de loi permettant de la révision des procès tenus au front  pendant la première guerre mondiale. L’habituelle navette chambre des députés / Sénat traîna en longueur et la loi ne fut votée qu’en mars 1932. Le tribunal spécial ouvrit sa session en mai 1933. Les caporaux de Souain furent réhabilités le 3 mars 1934.
 
Martial, je vous passe le relais…
 
Cordialement,
 
Anthony

n°8817
Anthony Ve​rove
Posté le 15-07-2005 à 22:29:00  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Je remonte ce fil. Il a du mal à vivre le quizz !!!
 
Je n'ai guère eu le loisir de me connecter ces dernières semaines mais il m'a semblé que Martial avait posé une question. Peut-être ai-je raté un épisode ?
 
C'est un fil plutôt sympa, ça serait dommage de laisser tomber.
 
Cordialement,
 
Anthony

n°8848
maupity
Posté le 16-07-2005 à 20:58:18  profilanswer
 

bonsoir a tous,
voila je reprend le fil du quizz avec cette question.
Dans "La guerre du droit" Emile Hinzelin ecrit ces mots.
 Tu resistas,ville heroique
 Comme un rude et fier veteran
 Avec ta citadelle antique
 Et tes remparts a la Vauban
 
 Tu fus,dans ton poste oubliee,
 La sentinelle sans espoir,
 A son seul mot d'ordre liee,
 Esclave de son seul devoir,
 
 Et,vidant sans peur ta giberne
 Contre un canon qui prodiguait
 Le plus terrible obus moderne,
 Tu luttas avec un mousquet.
 
 (...)qui connus tant de pieges
 Nous t'avions offert,en airain
 Un monument pour les Trois Sieges
 Triple gloire au coeur lorrain
 
 Cité si vaillantes,si calme
 Si francaise immortellement,
 Voici la Quatrieme Palme
 Qui s'ajoute a ton monument.
 
Quel est le nom de cette ville que j'ai remplace par les points?
cordialement.
Martial Vanier

n°8849
Charraud J​erome
Posté le 16-07-2005 à 21:00:50  profilanswer
 

Bonsoir
Je vais oser: Verdun??
 
Cordialement
Jérôme

n°8851
maupity
Posté le 16-07-2005 à 21:07:48  profilanswer
 

bonsoir Jerome,
desole c'est pas Verdun.
amicalement
Martial Vanier

n°8852
Charraud J​erome
Posté le 16-07-2005 à 21:11:51  profilanswer
 

Bonsoir
 
Alors serait ce Belfort?
 
Cordialement
Jérôme

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9

Aller à :
Ajouter une réponse