FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Au front

  Ostrogoths ou Wisigoths?

 

Il y a 42 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Ostrogoths ou Wisigoths?

n°1999
ALVF
Posté le 25-08-2011 à 16:53:28  profilanswer
 

Bonjour,
 
Ces assez peu sympathiques artilleurs à pied servant un "schwere Feldhaubitze" de 15-cm semblent tout juste sortis de leurs forêts de Germanie, ils caressent à l'avance leurs "gros noirs", justement redoutés des poilus.
Plaignons les femmes, les enfants et les vieillards assurant le gîte à ces représentants de la "race des seigneurs"...à moins qu'ils ne cachent un coeur d'or sous leur rude écorce, ce qui paraît néanmoins douteux?
Les caricaturistes de "L'Illustration" ou de la presse parisienne n'auraient pu mieux rêver semblables modèles!
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img054b.jpg
               Artilleurs à pied devant leur "schwere Feldhaubitze" de 15-cm.
 
Cordialement,
Guy François.


Message édité par ALVF le 25-08-2011 à 17:05:53
n°2000
Yv'
Posté le 25-08-2011 à 17:32:20  profilanswer
 

Bonjour Guy,
 
Excellent document !
Dans un genre un peu plus civilisé : http://www.flickr.com/photos/drakegoodman/4023656357/
 
Cordialement,
Yves

n°2001
Cyril Cary
Posté le 25-08-2011 à 18:38:12  profilanswer
 

Bonsoir
 
Ils me font penser à eux:
http://img32.imageshack.us/img32/4942/topet.jpg
 :D  
Cordialement
Cyril

n°2002
Daneck
Posté le 25-08-2011 à 20:06:26  profilanswer
 

Bonsoir à tous,  
 
c'est un très beau document, à nouveau.  
 
Certains des nôtres, actuellement, n'ont rien à leur envier :
 
http://www.francesoir.fr/sites/default/files/imagesweb/sipa_ap20933367_000001.jpg
 
Daneck


---------------
http://photos1418.blogspot.fr/
n°2021
rocole17
nous n avons qu une vie
Posté le 28-08-2011 à 08:10:20  profilanswer
 

bonjour a tous et toutes  
 
une question  comment mettre tous ca dans un masque anti gaz???
cordialement
didier


---------------
rocole17
n°2022
mounette_g​irl
"Toto français, Porte-Bonheur"
Posté le 28-08-2011 à 08:23:17  profilanswer
 

Bonjour à toutes et tous  :hello:  
 
 
Oh la !.. Ne tapez pas sur les BARBUS ! Il y en a de très bien en France ...et surtout sur notre Forum bien-aimé ! J'en sais quelque chose, moi !
 ;)  
 
Celui-là ...par exemple :  [:achache:1]  
 [:mounette_girl:3]  
 
 
Bien à vous
 :D  
 
 
Mounette, du "club-photographique des Tamalous réunis"
http://img407.imageshack.us/img407/7352/laie.jpg
 
 
Uploaded with ImageShack.us


---------------
"Tes yeux brillaient moins aujourd'hui /Dis-moi, dis-moi pourquoi chère âme /Dis-moi quel chagrin, quel ennui /Mettait un voile sur leur flamme." - Sergent Ducloux Désiré, dit Gaston - 146° RI
n°2026
ALVF
Posté le 28-08-2011 à 17:15:37  profilanswer
 

Bonjour,
 
Non, Mounette, je ne tape pas sur les barbus!Surtout sur les "nôtres"!
Reconnaissez tout de même que ces barbus français du 19e R.I, entourant le commandant Wolf dans son P.C de La Boisselle au début de 1915, et fussent-ils officiers, ont une meilleure mine que les deux "Barbaren" en tête du sujet!
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img072b.jpg
                Le commandant Wolf du 19e R.I dans son P.C de La Boisselle en 1915.
 
Cordialement,
Guy François.

n°2028
los
Posté le 28-08-2011 à 20:14:56  profilanswer
 

Bonsoir

Citation :

Reconnaissez tout de même que ces barbus français du 19e R.I, entourant le commandant Wolf dans son P.C de La Boisselle au début de 1915, et fussent-ils officiers, ont une meilleure mine que les deux "Barbaren" en tête du sujet!
 


C'est vrai que "mes barbus du 19e RI" ont l'air plus avenants que les artilleurs à pieds allemands.
 
Amicalement
Sophie  :hello:


---------------
Recherches sur le 19eme RI, le 219e RI et le 50eme RA.
Mes deux sites: http://19emeri.canalblog.com/ et http://219eri.e-monsite.com/
n°2040
ALVF
Posté le 29-08-2011 à 21:32:58  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Un ami possédant une très vaste collection de photographies me signale qu'il possède la même carte-photo de ces "barbus" avec la légende "Geschütz der 6.Batterie Art 45".Cet ami me fait aussi remarquer que ces deux "barbus" portent au niveau de l'épaule gauche une pochette pour masque primitif ce qui date la photographie de 1915 car ensuite, après l'adoption des masques à cartouches filtrantes, nos "barbus" auront à faire le sacrifice de leur système pileux!
Cordialement,
Guy François.

n°2060
Daneck
Posté le 31-08-2011 à 14:43:53  profilanswer
 

Bonjour à tous,  
 
nos braves poilus n'ont parfois rien à envier à leurs homologues allemands.  
 
La preuve avec ce beau spécimen de système pileux d'un soldat, appartenant, a priori, au 35ème RIT. A noter que le 2ème soldat assis, en partant de droite, est vêtu d'une belle veste d'uniforme, en velours de fortune.  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1839/poilus_35_RIT.jpg
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1839/poilus_35_RIT_gp.jpg
 
Daneck


Message édité par Daneck le 31-08-2011 à 14:44:49

---------------
http://photos1418.blogspot.fr/
n°2061
ALVF
Posté le 31-08-2011 à 16:47:44  profilanswer
 

Bonjour,
 
Je n'ai pas publié la photographie de nos deux "Barbaren" pour la comparer avec les "poilus et barbus" français, on en trouvera beaucoup mais comme le souligne Sophie les "nôtres" semblent plus "avenants".
Dans la série des "beaux" barbus allemands, on pourrait bien sûr placer en tête l'illustre Amiral Alfred von Tirpitz:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img074b.jpg
 
Mais le sujet est ailleurs en ce 97ème anniversaire d'août 1914, où je le rappelle pour ses laudateurs, la "belle" Armée du Kaiser se "distingua" par sa discipline et son humanisme à Dinant, Andenne, Ethe, Nomeny, Gerbéviller et autres lieux.Je sais bien que la tendance actuelle est de "mettre tout le monde dans le même sac" mais j'attends encore les justificatifs de ces massacres abjects de civils et de prisonniers par l'Armée allemande qui préfigurent d'autres événements plus proches dans les mémoires.
Cordialement,
Guy François.

n°2062
christian ​baroin
Posté le 31-08-2011 à 18:09:40  profilanswer
 

Bonjour Guy,
Bonjour à tous,
Un lien vers "Le Livre Rouge : Les atrocités allemandes",
Rapport officiel et in-extenso présenté à M. le Président du Conseil le 7 janvier 1915 par la Commission instituée en vue de constater les actes commis par l'ennemi en violation du droit des gens (Décret du 23 octobre 1914).
 
http://www.archive.org/details/livrerougelesatr00fran
 
Cordialement
Christian
 
 
 
Remarque modération : ce message est "hors sujet"
Joël H.


Message édité par - Joel Huret - le 01-09-2011 à 07:14:22

---------------
Christian Baroin
"Pourvu qu'ils me laissent le temps"
n°2083
11Gen
Posté le 06-09-2011 à 14:35:21  profilanswer
 

Bonjour,
Ah! La question de la pilosité, de la "barbologie" ! ça peut très vite nous entraîner vers le hors sujet, le conflictuel en raison des opinions, clichés, ...  Mais, c'est un sujet fort intéressant. Ainsi, je vous propose un pdf qui aborde le sujet sous différents éclairages et propose quelques lectures supplémentaires.
Bonne lecture
Geneviève
 
 
Organisations pileuses et positions politiques  
 
À propos de démêlés idéologico-capillaires

 
F r é d é r i c  B a i l l e t t e
 
 
Quasimodo, n° 7 (« Modifications corporelles »), printemps 2003, Montpellier, p. 121-160  
Texte disponible sur http://www.revue-quasimodo.org
 

Citation :

http://www.revue-quasimodo.org/Qua [...] ations.htm  
page 121  
 
l'histoire de la pilosité (de son émondage, de son arrangement,  
de sa fertilité) est éminemment sociale, sexuelle, magico-  
religieuse 1 et politique. Le poil, qu’il prolifère ou se dérobe,  
se charge de significations fort différentes selon ses zones d’implan-  
tation privilégiées et ses lieux de villégiature. « Dès qu’il pousse,  
il n’y a plus de poil en soi : tout duvet est culturel. » 2  
Associé à d’autres manifestations corporelles (attitudes, dégai-  
nes, gestuelles, etc.) et à des assortiments vestimentaires, il peut  
énoncer un engagement politique, ou accompagner un parti pris  
idéologique. Il est aussi la manifestation visible, et parfois carica-  
turale, d’un choix existentiel, d’une orientation ou d’une prise de  
position philosophique, esthétique ou sexuelle. Le poil se fait alors,  
signe de déférence, marque d’allégeance ou, tout au contraire,  
manifestation caractérisée d’une effronterie, d’un irrespect, l’af-  
firmation et la démonstration d’un refus. Rien d’étonnant dès lors,  
comme le constate Jerzy Jedlicki, qu’« à toutes les époques, dans  
toutes les cultures, le pouvoir [se soit] intéressé à la manière de se  
coiffer de ses citoyens. Il voyait dans leurs cheveux et leur barbe  
un symbole du soutien ou de l’opposition à son égard. Porter le  
poil long ou court, c’est effectivement marquer son appartenance  
au camp de la tradition ou au contraire de la révolution ». Aussi,  
ce philosophe polonais, qui s’intéresse à la « dialectique du poil  
et du pouvoir », propose-t-il d’appeler barbologie la discipline  
cherchant « à interpréter la relation entre la barbe, et plus géné-  
ralement la coiffure, et la politique, qu’elle soit gouvernementale  
ou révolutionnaire. » 3 De la même manière, les individus, en  
jouant de la mise en forme de leur système pileux se livrent à des  
modifications de l’apparence corporelle aussi signifiantes que pro-  
visoires. Ils peuvent ainsi coller à la norme corporelle – c’est-à-dire  
culturelle – en respectant les codes de la pilosité à l’honneur ou au  
contraire s’en affranchir et ainsi la transgresser.
 
 
 
1 – Cf. Edward R. Leach, « Cheveux, poils, magie », in L’Unité de l’homme et autres essais, Paris, Gallimard, 1980 ;  
Philippe Lançon, « Couper sa barbe, c’est épiler Dieu », L’Événement du Jeudi, 10-16 septembre 1992, p. 82-83.  
Dossier dirigé par Odile Grand : « Si le monde va mal, est-ce la faute aux barbus ? », p. 74-93.  
 
2 – Boris Cyrulnik, Les Nourritures affectives, Paris, Éditions Odile Jacob, 1993, p. 28.  
Voir également M. Lacombe, « Nature, cultures et pilosités », Sociétés. Revue des Sciences  
Humaines et Sociales, n° 49 (« L’imaginaire »), 1995, Dunod, p. 295-301.  
 
3 – Isabelle Lesniak (propos recueillis par), « Le poil gêne toujours le pouvoir », L’Événement  
du Jeudi, op. cit., p. 84.


 
 

n°8263
ununtel501
Posté le 09-02-2013 à 21:43:27  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Sauf erreur de ma part, une mauvaise information sans doute, je pense qu'au moins jusqu'à 1917, le port de la moustache était obligatoire dans l'Armée française (même si la règle était plus ou moins suivie durant la Grande Guerre).
Etait-ce là un signe de virilité ? La France n'étant pas, à l'époque, une exception.
Je joins un petit document, un petit papier qui était placé entre les pages d'un petit fascicule que je possède : "L'INSTRUCTION théorique du SOLDAT", 1900, 8e Edition, Etablissement Chenet Nancy ; extrait des divers Services et Réglements militaires par F. Chapuis capitaine au 69e RI.
Très cordialement
Adrienhttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8476/Barbe.jpg

n°8273
LABARBE Be​rnard
Posté le 10-02-2013 à 12:06:39  profilanswer
 

Bonjour,
 
Avec l'apparition des masques à gaz je suppose que le port de la barbe a du être interdit pour des raisons évidentes d'étanchéité...
 
Cordialement,
Bernard


---------------
Le blog  et   Le site Mémoire du 57
n°8274
ununtel501
Posté le 10-02-2013 à 13:28:09  profilanswer
 

Bonjour,
Oui, sans doute et certainement bien d'autres choses découlant des moyens d'attaque, de défense et de protection dont le tampon-masque et le masque à gaz faisaient partie mais je pense également au risque de feu. Mais ce qui est étrange c'est la barbe avec les poux et le manque d'hygiène inhérent à cette foutue guerre des tranchées, aux moments de "repos" dans des abris insalubres, immondes, etc., serait-ce alors, en plus du signe de virilité, pour la chaleur du visage et du cou ?
Merci
Cordialement
Adrien

n°8278
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 10-02-2013 à 15:27:05  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Le port de la moustache obligatoire ? Je doute. Il s'agit plus, à mon avis, des préconisations pour avoir une moustache réglementaire. Dans les documents consultés, je n'ai vu aucune mention de sanctions liées au non-port de la moustache. Si cela avait été une obligation, une sanction liée à un manquement aurait été prévu. Je peux être passé à côté...
La moustache, c'est tout simplement la mode de l'époque, il suffit de regarder des clichés pris avant guerre, avec des civils pour s'en rendre compte.
 
Pour ce qui est de la barbe, comme pour la moustache, il ne faut peut-être pas chercher trop loin des explications. Il pourrait tout simplement s'agit de choix personnels, non ?
 
Quant à l'interdiction de la barbe, il en est très souvent questions sur des sites qui parlent de la guerre des gaz, mais je n'ai encore pas vu la moindre référence précise au texte...
 
Cordialement,
Arnaud


---------------
Le parcours du combattant de 14-18 20/04/2017 : Louis Deligné, officier vendéen et catholique.
n°8279
Shark26048​6
Posté le 10-02-2013 à 15:53:23  profilanswer
 

Bonjour,
Non d'une barbe! ca c'est du sujet!
Oui en effet le port de la moustache est un signe de maturité et de virilité. On l'obtient dès l'adolescence au même stade que l'apprentissage à la fumette (cf photos de jeunes posant avec duvet de moustache et cigarette en main).
 
Cordialement,
Shark

n°8281
ununtel501
Posté le 10-02-2013 à 18:18:06  profilanswer
 

Bonjour Messieurs,
 
Comme vous je doute mais cette incertitude n'est pas du même sens chez moi ! Je me suis bien gardé d'être affirmatif sur le port de la moustache, barbe, favoris, etc. mais je reste très prudent en la matière car je ne pense pas avoir rêvé en lisant quelque part qu'un poilu avait pris le risque de couper sa moustache et qu'il avait été réprimandé par ses supérieurs... je n'ai pas le souvenir de sanction mais de ce que de nos jours on nomme des pressions ou de l'harcèlement. Le poilu n'avait pas cédé et cela en été resté là... mais pouvait-il raconter ou dire autrement ? Bien des pratiques et traditions de l'Armée ne sont pas mises noir sur blanc mais gare à celui qui ne veut pas se soumettre à ces dernières et d'ailleurs, plus le régiment est dit d'élite, plus on en trouve... a-t-on un jour vu un texte officiel sur le "bleu cerise" qui remplaçait le "rouge" chez les chasseurs ? Pourtant un tout jeune chasseur qui oubliait cela devait sans doute se faire "tirer les oreilles" afin qu'il retienne bien la leçon ! S'il maintenait "rouge" que risquait-il  ? Dans l'Armée, les sanctions ne faisaient pas toujours références à des textes, loin s'en fallait !
De plus,  je vous soumets un autre texte qui corrobore le petit document précédent et qui n'est pas, non plus, de mon invention. Même si ces écrits datent de cent ans et plus d'avant la Grande Guerre, sachant que l'Armée est très conservatrice...
 
...Durant le 1er Empire, le port des moustaches est presque exclusivement réservé aux militaires. Dès le 24 juin 1792, le règlement pour les chasseurs à cheval stipule que « les chasseurs porteront des moustaches, il est défendu de les cirer et d’y mettre aucune drogue ni matière graisseuse ». Ce recours aux matières grasses pour avoir l’air plus crâne dépliait aux officiers d’état major mais semble très répandu dans la troupe au point que plusieurs fois des interdictions d’en utiliser sont prises ; ainsi, le 7 avril 1804, dans le règlement intérieur du 3e Cuirassiers, le port de la moustache est strictement réglementé : « du 1er mars au 1er décembre, les cuirassiers doivent porter les moustaches : on les coupe pendant les trois autres mois, il est défendu de les cirer ». Dès lors la barbe est réservée aux seuls sapeurs qui se distinguent par cet attribut : « j’eus le bonheur d’être tiré sapeur ; j’avais un collier de barbe très long et je fus saisi par le colonel pour faire partie de ses sapeurs ». Le port de la moustache et des favoris est alors strictement surveillé : en 1809, le grenadier au 1er Régiment des Conscrits Grenadiers de la Garde, reçoit un coup de cravache au visage de son chef de bataillon pour ne lui avoir pas obéi à l’ordre de séparer sa moustache de ses favoris"...
 
Oui, le poil doit être un sujet sérieux car de nos jours nos mannequins masculins n'en ont plus, pourquoi ? En revanche, sont-ils toujours considérés comme étant viriles par les dames ? Mais cela est hors sujet 14-18...
 
Bien cordialement
Adrien
 

n°8284
ALVF
Posté le 10-02-2013 à 21:50:42  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Concernant les questions soulevées par Arnaud au sujet du port de la moustache et de la barbe:
 
Avant la guerre:
 
Le Service Intérieur fait référence au port de la moustache et de la barbe, voici la règle rappelée dans le livre de Ch.Lassalle "Manuel de l'Organisation de l'Armée"-Berger-Levrault-1899:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img567.jpg1..jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img569.jpg2..jpg
 
Pendant la guerre:
 
Le port du masque à gaz oblige à des contraintes mais les "sites" mentionnés par Arnaud devraient se référer aux sources.En effet, il n'y a pas d'interdiction du port de la barbe mais une prescription.En voici les termes, relevés dans le règlement le plus tardif qui reprend les prescriptions anciennes, il s'agit du Règlement concernant les gaz de combat-Imprimerie Nationale-8 novembre 1918:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img565.jpg2..jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img566.jpg2..jpg
 
Voilà pour la lettre des textes, tous ceux qui connaissent les méthodes d'instruction en honneur dans l'Armée française savent que si on veut faire raser une barbe bien broussailleuse, rien ne vaut un exercice en atmosphère infectée, tel que défini dans le Règlement précité, bien plus efficace que toutes les objurgations d'un adjudant de compagnie!
 
Cordialement,
Guy François.

n°8285
ununtel501
Posté le 10-02-2013 à 22:31:33  profilanswer
 

Bonjour,
Merci pour ces précieuses précisions.
C'est hors sujet mais la photo ci-jointe laisse à penser qu'au XIXe et début XXe siècle la barbe était une vraie préoccupation...
Cordialement
Adrienhttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8476/Coulon.jpg

n°8286
Yv'
Posté le 11-02-2013 à 10:57:02  profilanswer
 

Eh bien j'aurai découvert quelque chose aujourd'hui, le pendant de la moustache qu'est la mouche.  :)

n°8287
ununtel501
Posté le 11-02-2013 à 19:14:31  profilanswer
 

Bonjour,
La "mouche" est aussi appelée "timbre" tout comme les "favoris" sont également appelés "rouflaquettes" et "l'impériale" est une moustache de taille petite à moyenne à laquelle on associe une "mouche" mais parfois cette dernière est plus importante qu'un timbre, elle est alors taillée en pointe. Il y a aussi la moustache guidon, etc., tout un programme en somme ! Et des concours...
Cordialement
Adrien

n°8291
Yannickckc​k
Posté le 11-02-2013 à 22:58:08  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Deux GVC à longues barbes (issus de deux groupes différents) le règlement est distancé de quelques dizaines de centimètres !!! Et pour le premier même les cheveux sont loin d'être courts :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/GVC0030.png http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/GVC020026.png
 
Amicalement,
Yannick


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
06/12/2016 dernière mise à jour du site.
n°8874
Cuchlainn
Posté le 30-03-2013 à 19:46:33  profilanswer
 

En effet : on ne peut pas dire qu'on se barbe, alors que le sujet eût pu paraître rasoir.
 
#çacestfait
 
Bonne soirée  :jap:  
 
Cyrille


---------------
"Sur un banc étaient rangés quinze ou vingt bonshommes qui avaient bien une douzaine de jambes à eux tous." (Duhamel)
n°8875
fred S
Posté le 30-03-2013 à 20:17:38  profilanswer
 

Un barbu c'est un barbu, des barbus c'est des....


---------------
Cordialement,
Fred.
n°9197
IM Louis J​ean
Posté le 04-05-2013 à 13:25:08  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 

Arnaud Carobbi a écrit :

Le port de la moustache obligatoire ? Je doute.


 
http://gallica.bnf.fr/proxy?method=R&ark=bpt6k6240662z.f157&l=5&r=2314,200,246,865
 
Source Service intérieur des corps de troupe d'artillerie et du train des équipages militaires. Volume arrêté à la date du 25 août 1913 -H. Charles-Lavauzelle (Paris)-1913
 
Il semble bien que ce texte de 1913 soit comminatoire.  
 
Le général Bach, dans son ouvrage sur l'Armée de Dreyfus, évoque page 394 un arrêté du 17 mars1886, signé du général Boulanger, imposant le port de poils.
 
Edité pour ajouter cet extrait d'un décret de 1916 qui confirme l'obligation en l'abrogeant :
 
http://gallica.bnf.fr/proxy?method=R&ark=bpt6k2208926.f1574&l=4&r=1108,212,535,667
Source Gallica
 
Cordialement
IM Louis Jean
sesouvenir


Message édité par IM Louis Jean le 04-05-2013 à 14:41:52

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°9201
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 04-05-2013 à 21:16:59  profilanswer
 

Bonsoir Sesouvenir,
Bonsoir à tous,

 

Merci pour cet apport Sesouvenir. Comminatoire, certes, mais comment expliquer alors le grand nombre d'hommes photographiés et qui n'arborent pas la fameuse moustache. Là est la base de mon doute. Pas encore poussée ? Je doute. La menace était-elle suivie d'effets ? Là est la question.

 

Je ne dis pas que la majorité n'avait pas de moustache, mais on trouve régulièrement des hommes qui n'en avaient pas. Un exemple au 165e RI, vers 1913/1914 :

 

https://lh4.googleusercontent.com/-CBnNeU7R6o4/UVyp3Agb25I/AAAAAAAAD8k/NIxur1pwn-8/s800/R02ak01.jpg
https://lh5.googleusercontent.com/-7BFtLem4iWo/UVyp9ASwbVI/AAAAAAAAD9s/EzwctlN22so/s800/R02ak10.jpg
http://combattant.14-18.pagesperso [...] g02ak.html
Et ce n'est pas un homme qui n'a pas de moustaches.

 

Bien cordialement,
Arnaud

Message cité 1 fois
Message édité par Arnaud Carobbi le 05-05-2013 à 00:43:49

---------------
Le parcours du combattant de 14-18 20/04/2017 : Louis Deligné, officier vendéen et catholique.
n°9202
IM Louis J​ean
Posté le 04-05-2013 à 21:51:38  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir maître Carobbi,
 

Arnaud Carobbi a écrit :

Comminatoire, certes, mais comment expliquer alors le grand nombre d'hommes photographiés et qui n'arborent pas la fameuse moustache. Là est la base de mon doute. Pas encore poussée ? Je doute. La menace était-elle suivie d'effets ? Là est la question.


 
Le port de poil est obligatoire, mais le port de duvet est peut-être un motif d'exemption  :D  
 
Tolérance pour le glabre, certes provisoire!
 
Cordialement
IM Louis Jean
sesouvenir


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°10499
ALVF
Posté le 11-09-2013 à 16:12:48  profilanswer
 

Bonjour,
 
Une photographie d'un artilleur de la D.C.A en 1916.
A rendre jaloux l'ami "achache"!
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img583.jpg2..jpg
     Artilleur du 9e R.A.P en 1916.
Cordialement,
Guy François.

n°11753
Yannickckc​k
Posté le 05-01-2014 à 01:29:35  profilanswer
 

Bonjour,
 
Il s'en est fallu d'un cheveu que ce sujet à s'arracher les cheveux n'en reste là, avec un dernier message en septembre 2013 ! Eh bien NON ! en souhaitant à tous une bonne année 2014, pour l'entrée dans l'année du centenaire, je prouve que nos contributeurs ne se sont pas vu pousser un poil dans la main, qu'ils peuvent se couper les cheveux en quatre, et se mettre à nu (non pas à poil) pour compléter le sujet :
 
Donc le voilà ce fameux décret du 17 mars 1886 présenté par le général BOULANGER, Ministre de la guerre, et signé par le président de la République Jules GREVY :
 
"Art. 1er. _ Les articles ci-après des décrets du 28 décembre 1883, sur le service intérieur des troupes d'infanterie, d'artillerie et de cavalerie, sont modifiés ainsi qu'il suit :
[...]
Art. 280 (infanterie), 272 (cavalerie), 297 (artillerie)._ Les cheveux des officiers, des sous-officiers, des caporaux (ou brigadiers) et des soldats (ou cavaliers, ou canonniers) sont coupés court, surtout par derrière.
   Les officiers et les sous-officiers portent, à leur gré, les moustaches et la mouche, ou la barbe entière, celle-ci assez courte pour ne pas masquer les écussons de collet.
   Les caporaux (ou brigadiers) et les soldats (ou cavaliers, ou canonniers) portent toute la barbe.
   Le port des favoris, seul, est interdit.
   En cas de maladie, le médecin décide si la barbe des hommes de troupe doit être rasée."

 
Cette dernière précision confirme le caractère obligatoire de la barbe voulu par le texte pour les hommes de troupe !!
 
source en bas à droite de la page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] k/f4.image  
et page suivante en haut à gauche : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] k/f5.image
 
La blague a du en barber plus d'un puisque dès le 1er juillet 1887 un nouveau décret présenté par le nouveau Ministre de la guerre Théophile FERRON, modifie tout cela, sous la signature du même président Jules GREVY, on appréciera la qualité de l'exercice de diplomatie consistant à présenter la modification au Président :
"N°1 Rapport au président de la République au sujet du port de la barbe dans l'armée (Journal Officiel du 8 juillet 1887). Paris le 30 Juin 1887.
        Monsieur le Président,
   Le décret du 17 mars 1886 autorise les officiers et les sous-officiers à porter, à leur gré, la moustache et la mouche, ou la barbe entière, et prescrit que les caporaux (ou brigadiers) et les soldats (ou cavaliers, ou canonniers) portent toute la barbe.
   Cette mesure a été bien accueillie.
   Toutefois, son application, rigoureuse à des jeunes gens dont la barbe est généralement rare ou naissante, a donné lieu à des critiques dont il me semble utile de tenir compte.
   J'ai, en conséquence, l'honneur de soumettre à votre approbation, en vous priant de vouloir bien le revêtir de votre signature, le projet de décret ci-joint, par lequel la faculté réservée aux officiers et sous-officiers, de porter à leur gré la moustache et la mouche, ou la barbe entière, est étendue aux caporaux et soldats."
[...]
N°2 Décret modifiant certains articles des règlements sur le service intérieur des troupes au sujet du port de la barbe. (Journal Officiel du 8 juillet 1887) Paris le 1er juillet 1887.
[...]
Art. 280 (infanterie), 272 (cavalerie), 297 (artillerie)._ Les cheveux des officiers, des sous-officiers, des caporaux (ou brigadiers) et des soldats (ou cavaliers, ou canonniers) sont coupés court, surtout par derrière.
   Les officiers, les sous-officiers, les caporaux (ou brigadiers) et les soldats (ou cavaliers, ou canonniers) portent, à leur gré, les moustaches et la mouche, ou la barbe entière, celle-ci assez courte pour ne pas masquer les écussons de collet.
     Le port des favoris seuls est interdit."

 
source : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] eux.langFR
et page suivante : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] eux.langFR
 
Nous sommes en 1887 il nous reste encore au minimum la moustache ET la mouche
La mouche est encore là dans les règlements en vigueur en 1898 :
voir : "Décret du 20 octobre 1892 portant règlement sur le service intérieur des troupes d'infanterie. Edition mise à jour, des textes en vigueur jusqu'au 1er août 1898" lien : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] f208.image
 
Par contre au décret du 25 août 1913 la mouche n'est plus obligatoire : "la moustache avec ou sans la mouche, ou la barbe entière"
voir : "Ministère de la guerre. Décret du 25 août 1913, portant règlement sur le service intérieur des corps de troupe " lien voir art 331 bas de page http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] che.langFR
 
sesouvenir par son message du 4 mai 2013 nous a montré que l'autorisation d'être entièrement rasé date d'un décret du 21 septembre 1916 modifiant celui de 1913  
 
mais diable entre 1898 et 1913 je n'ai pas réussi à trouver quand la mouche a bien pu disparaître des règlements, n'y tenant plus j'en appelle au barbier, et sous bonne garde encore !!
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/BARBEauxPOILUS.png
 
Bien à vous tous
Amicalement
et Honneur à celui qui reprendra la mouche  !
 
Yannick LE GRATIET


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
06/12/2016 dernière mise à jour du site.
n°11754
Yannickckc​k
Posté le 05-01-2014 à 08:50:06  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Le règlement de 1892 évoqué ci-dessus est encore en vigueur en 1901 selon :
 Titre : Recueil administratif, à l'usage des corps de troupes de toutes armes, par E. Charbonneau
Éditeur : H. Charles-Lavauzelle (Paris et Limoges)
Date d'édition : 1901
voir : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] %20.langFR
 
La mouche a donc perdu son caractère obligatoire dans les règlements entre 1901 et 1913... l'écart se réduit !!!
 
Amicalement,
 
Yannick LE GRATIET


Message édité par Yannickckck le 05-01-2014 à 08:50:24

---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
06/12/2016 dernière mise à jour du site.
n°11837
Yannickckc​k
Posté le 11-01-2014 à 17:46:42  profilanswer
 

Bonjour,
 
La pêche à la mouche, suite...
 
1910  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/DSCN9869b.png
article 67 :
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/DSCN9870b.png
 
La mouche n'est plus obligatoire avec la moustache
 
En préambule du volume il est précisé que cette version du 25 mai 1910 est une refonte totale du règlement du 20 octobre 1892, qui, pour la question de la mouche était encore en vigueur dans sa forme de 1892 au moins en 1901 comme vu précédemment. La question reste de savoir si c'est cette refonte de 1910 qui a modifié l'article concernant moustache et mouche, ou si ce point avait fait déjà l'objet d'une rectification entre 1901 et 1910 par simple modification du texte de 1892 sans adoption d'un nouveau règlement complet comme c'est le cas ici en 1910, pour l'instant je n'ai pas trouvé trace d'une telle modification...
 
Amicalement,
Yannick LE GRATIET


Message édité par Yannickckck le 11-01-2014 à 17:48:40

---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
06/12/2016 dernière mise à jour du site.
n°12776
Yannickckc​k
Posté le 09-03-2014 à 22:15:08  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Sur ce même forum sur le lien suivant : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 1613_1.htm
 
Une analyse de photo qui dérive sur la question des moustaches dans la gendarmerie et se poursuit avec des éléments qui complètent ce débat :
 

  • un texte de 1867 à propos de la création de l'obligation du port de la moustache et la mouche pour tous les militaires
  • une précision de 1876 concernant l'application de ce texte dans la gendarmerie, avec au passage rappel de la taille règlementaire de la "mouche"
  • une confirmation de la règle dans l'armée en 1877
  • un exemple de 1895 laissant apparaître les difficultés d'interprétation et d'application de ces obligations


Amicalement,
Yannick LE GRATIET


Message édité par Yannickckck le 09-03-2014 à 22:18:04

---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
06/12/2016 dernière mise à jour du site.
n°13251
chanteloub​e
Posté le 11-04-2014 à 10:33:25  profilanswer
 

bonjour,
 
Sur un sujet qui n'est pas du tout rasant  une question:
 
 Il me semble  avoir lu quelque part que les "religieux" ne portaient ni barbe ni moustache et que les aumôniers étaient autorisés à garder un visage glabre.
 
J'ai comme un doute ????
 Un grand doute?  
A bientôt
cc

n°13252
Yv'
Posté le 11-04-2014 à 10:45:58  profilanswer
 

Bonjour,
 
Je n'ai pas bien compris la question. Dans le sujet sur les aumôniers militaires, on voit qu'il y en a avec et qu'il y en a sans.
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 6217_3.htm
 
Cordialement
Yves

n°14397
ALVF
Posté le 08-07-2014 à 18:54:59  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Cet artilleur barbu du 31e R.A.C du Mans est photographié en avril 1917 dans une tenue fort peu réglementaire à cette date. Il indique au dos de cette carte-photo qu'il est affecté au "P.H.R" du 31e R.A.C. Il doit être bien tranquillement employé au dépôt dans la Sarthe car on imagine difficilement un artilleur de campagne dans cette tenue sur le front.
En effet, à cette date, les allemands ont pris l'habitude "d'arroser" les batteries d'artillerie alliées avec des tirs massifs d'obus à gaz pour forcer ainsi leurs servants à porter le masque, ce qui ralentit considérablement le "rendement" et la cadence de tir des pièces d'artillerie. Cet artilleur n'a probablement pas eu l'honneur de manipuler depuis longtemps une douzaine de cartouches de 75 à la minute car cet exercice l'aurait forcé à faire le sacrifice de sa barbe!
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img8061.jpg
Cordialement,
Guy François.


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Au front

  Ostrogoths ou Wisigoths?