FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Divers

  Les B7 GC (??) du 66e RIT

 

Il y a 60 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Les B7 GC (??) du 66e RIT

n°2460
Charraud J​erome
Posté le 31-10-2010 à 17:28:34  profilanswer
 

Bonjour
Voici une photo non datée de soldats du 66e RIT. Le 90e RI effectue l'encadrement du dit groupe.
Jusqu'à présent, je connaissais les GVC (Gardes Voies et Communications), mais quel peut être la signification du brassard B7 GC ?  
 
http://pagesperso-orange.fr/charraudlepin/RIT0660002_Extrait1.JPG
 
S'agirait-il de Gardiens de Camp de prisonniers? Quelle est la signification du B7? Avez vous des cas identiques? La soldat le plus à gauche du premier rang semble avoir un 3 après le GC.
Nous aurions alors: B7 GC 3...
Késako
 
A noter, le 66e RIT dépend du Blanc, comme le 68e RI, or l'encadrement du groupe est effectué par un sous-officier du 90e RI. Deux régiments dans un même département, comment voulez vous que j'y retrouve mes petits?  :D  
 
Merci d'avance
Cordialement
Jérôme Charraud


Message édité par Charraud Jerome le 01-10-2011 à 19:16:50

---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog
n°2461
Yannickckc​k
Posté le 14-10-2011 à 23:28:37  profilanswer
 

Il s'agit bien de GVC (Gardes des Voies de Communication), le brassard officiel en vigueur de 1914 à 1918 est bleu avec les lettres GC en blanc, mais des variantes existent (lettres GVC, brassards tricolores etc...).
Les autres lettres et chiffres marqués sur les brassards ici B7 sont des éléments d'identification de "l'unité de base" des gardes : ces éléments peuvent être au moins une référence du poste de garde (des numéros pour les exemples que je connais) ou de groupe, et une référence de section (de voie ferrée par exemple) ou de secteur, souvent désigné plutôt par une lettre.
Je dispose d'une photo avec un panneau précisant les références d'une "unité" ainsi : " Secteur A  Section C  Groupe 1 Poste 2 "
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/SGVCpanneau.JPG3..jpg
 
le sigle SGVC sur le panneau signifie "Service des Gardes Voies de Communications"
 
Ensuite la difficulté consiste à identifier quel lieu correspond à quel poste dans la région probable de prise de vue, et la seconde difficulté consiste à décrypter quelle partie de l'identification a été inscrite sur les brassards (lettre de secteur ou de section ?? numéro de groupe ou de poste ??)
 
Cordialement,


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°2462
Yannickckc​k
Posté le 14-10-2011 à 23:49:46  profilanswer
 

La photographie complète malheureusement très abîmée, le cachet en bas à gauche précise "GOUVERNEMENT MILITAIRE DE ?????  S.G.V.C. Secteur A Section C Groupe I " ici les hommes portent soit des brassards avec uniquement les lettres GC, soit des brassards tricolores http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/GVC0025FORUM.jpg


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°2735
michelstl
Posté le 11-11-2011 à 01:38:00  profilanswer
 

Bonjour à vous tous
 
Pour celles et ceux qui s'intéressent aux GVC, un développement intéressant à lire sur Parcours Pas à pas
http://combattant.14-18.pagesperso [...] 15GVC.html


---------------
Le 95e R.I. :  http://www.michelsl.com/95e_RI/Bou [...] 14-18.html
n°3699
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 23-01-2012 à 00:36:07  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Merci Michel d'avoir mis un lien vers ma page sur les GVC. Elle était fort incomplète et j'ai procédé à une grosse mise à jour. Et il y a encore beaucoup à écrire sur le sujet des GVC !
J'ai travaillé sur l'organisation spatiale des GVC dans le département d'Eure-et-Loir, ce qui donne une image de ce qu'était ce service. J'ai aussi pu faire un petit topo sur l'organisation et le brassard.
Afin d'aider à la lecture du brassard de la photographie, voici la grille de lecture proposée par l'instruction de 1910 (pour un poste à Amilly en Eure-et-Loir) :
 
http://img855.imageshack.us/img855/6533/gvc04.png
 
Jérôme, pour en savoir plus, une piste à proximité : les préfets disposaient théoriquement d'un dossier GVC qui est déposé aux AD. J'en ai trouvé un (plus ou moins complet) dans tous les départements où j'ai pu chercher. Par contre, un seul donnait la liste des postes, sésame indispensable pour déterminer la localisation d'un poste à défaut d'une indication sur la photographie et, probablement, à défaut de pouvoir se rendre au SHD qui a peut-être de la matière sur cette thématique.
 
Amicalement,
Arnaud


---------------
Dernière mise à jour du Parcours du combattant 14-18 : 17/09/17 - Henri Pannard, transcription de sa biographie
n°3710
Charraud J​erome
Posté le 23-01-2012 à 18:00:28  profilanswer
 

Bonsoir
 
Merci Arnaud pour ce travail de déchiffrage.
Alors que j'avais prévu d'aller passer quelques temps aux AD36 pour simplement éplucher le cadastre 1830 de mon village, il va falloir que je monte une expédition pour aller visiter ces mêmes AD  entre les GVC, la presse locale, les journaux d'unités, ...
Il faudrait que je change de métier :D  
 
PS: Si tu as besoin pour agrémenter tes fiches, la photo est à ta disposition.
 
Cordialement
Jérôme Charraud


Message édité par Charraud Jerome le 23-01-2012 à 18:01:52

---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog
n°4408
Yannickckc​k
Posté le 27-03-2012 à 00:06:03  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Pour compléter le magnifique travail d'Arnaud, voici une récapitulation de différents brassards portés par les GVC pendant la guerre, identifiés d'après des photos d'époque (liste non exhaustive, d'autres variantes existent peut-être).
 
En plus du modèle conforme à l'instruction de 1910 décrit plus haut, il apparaît de nombreux modèles plus simples ou variants utilisés, les stocks de brassards tricolores de l'instruction de 1887 ont aussi largement été sortis des placards (enrichis ou non des mêmes mentions que sur les brassards bleu introduits en 1890).
 
Il n'est pas rare au sein d'un même poste de voir différents modèles de brassards (des bleus et des tricolores par exemple, ou avec différents types de mentions).
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/Brassards%20RECAP%20bis1.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/Brassards%20RECAP%20bis2.jpg
 
Amicalement,
Yannick LE GRATIET


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°4416
jacques di​dier
Posté le 27-03-2012 à 14:20:52  profilanswer
 

Bonjour à Tous,
 
Voici deux photos de mon grand père GVC (43e R.I.T.) Poste 5  Gare de Harol (Vosges), ligne Epinal-Darney. Elles ont été prises à des dates différentes au mois d'août 1914.
La première, on voit des Vosgiens habillés avec des vieux uniformes, fusil Chassepot, bref avec les moyens du début de guerre.
La deuxième, où tous on la même capote, certains équipés pour le service de garde, brassard marqué B1... Le front n'est pas si loin.
 
Cordialement.
J.Didier
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1193/GVC%201.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1193/GVC%202.jpg

n°4437
cathoul
Posté le 28-03-2012 à 20:07:27  profilanswer
 

Puisque le sujet est complètement d'actualité, alors que je me posais  la question du GC, et que je découvre le fil dans le forum, voici une photo d'un oncle de ma grand mère, pour lequel j'ai la fiche de matricule. Il porte un brassard GC. Sur le col de la capote, on voit très bien le 25 (donc 25 RIT).  
Il est né en 1869, et sa fiche de matricule explique le reste.. Il est noté qu'il est frère de militaire, et donc envoyé, selon l'article 21 de la loi du 15 juillet 1889, envoyé dans la réserve directement à l'issue de ses 2 ans de régiment, en 1892, par décision de l'autorité militaire.  Il a 4 enfants et est cultivateur en Mayenne au moment de la guerre.
PS: j'ai récupéré la fiche matricule de mon grand père et vais la mettre sur le forum demain.
Catherine
 
 
 
 

jacques didier a écrit :

Bonjour à Tous,
 
Voici deux photos de mon grand père GVC (43e R.I.T.) Poste 5  Gare de Harol (Vosges), ligne Epinal-Darney. Elles ont été prises à des dates différentes au mois d'août 1914.
La première, on voit des Vosgiens habillés avec des vieux uniformes, fusil Chassepot, bref avec les moyens du début de guerre.
La deuxième, où tous on la même capote, certains équipés pour le service de garde, brassard marqué B1... Le front n'est pas si loin.
 
Cordialement.
J.Didier
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] /GVC 1.jpg
http://images.mesdiscussions.net/p [...] /GVC 2.jpg


http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/10574/incorporation-militaire-vitalb.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/10574/1915-vital-riviere.jpg


---------------
Cath, pour Raoul 364ème Régiment d'Infanterie, puis 1er Régiment du Génie Compagnie EL3
n°4450
Yannickckc​k
Posté le 30-03-2012 à 23:00:22  profilanswer
 

Bonsoir à tous
 
Cathoul je ne sais pas si vous connaissez cette autre photographie mais il me semble bien que c'est la même cabane, et que l'homme debout devant l'entrée ressemble beaucoup à l'oncle de votre grand mère de votre photo. Bien que ce n'est pas très facile à lire les N° de cols semble aussi êtres ceux du 25e RIT donc le régiment territorial de Laval.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/gvcCoyolles.jpg
 
Précision très intéressante l'annotation comme quoi il s'agirait du poste de Coyolles dans l'Aisne en 1915, Coyolles est un petit hameau juste au sud ouest de Villers-Cotterêts, au sud du hameau passe la ligne de chemin de fer Paris-Soissons, ce qui expliquerait la présence d'un poste de GVC dans le secteur.
 
Plus étonnant est la présence de soldats Mayennais pour constituer des postes de GVC dans l'Aisne, alors que les instructions prévoyaient l'organisation des postes avec des mobilisés habitant à proximité de ceux ci. Je ne connais pas la raison exacte de cela mais il y a peut être deux facteurs qui peuvent l'expliquer :
 
1/ nous sommes en 1915 à cette époque les effectifs des GVC ont bien fondu -revoir à ce sujet sur ce forum le résumé du témoignage d'Auguste Besset commandant une section de GVC qui explique qu'avant fin 1914 ses effectifs ont fondu de moitié et qu'il a dû réduire d'un tiers le nombre de postes sur sa section : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] w=0&nojs=0
 
2/ nous sommes ici près du front, il a peut être paru judicieux dans le secteur de maintenir les effectifs et le nombre de postes de GVC et donc de recourir à des renforts d'autres régions pour compenser les départs évoqués en 1/.
 
Amicalement,
Yannick LE GRATIET
 


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°4453
cathoul
Posté le 31-03-2012 à 09:06:17  profilanswer
 

Bonjour Xavier
 
Je vous remercie de cette photo, qui effectivement doit être de la même série que celle que j'ai trouvé dans les photos de ma grand mère. Les dossiers de recensement de 1906 le situent à la ferme de la Blancherie, à Nuillé/ Vicoin (mars 1902 d'après la fiche matricule), où il est encore en 1910, d'après le courrier familial. Il s'installera ensuite à Louverné, au 2 février 1914, d'après la fiche matricule, y reste probablement pendant la guerre, puis sera à la ferme de la Juberdière à Changé-lès-Laval.  
D'après sa fiche matricule, on peut dater la photo de postérieure au 25 avril 1915, puisqu’il n'a été été incorporé que le 25 avril 1915. Il est détaché aux travaux agricoles à partir du 4 mars 1917.
 
Merci de l'avoir transmise. Je me suis permis de la télécharger. Si vous l'avez en plus grande taille, et si vous l'acceptez, merci de me l'envoyer en message privé! Je souhaiterais la montrer à mon père.  
 
Cordialement,  
Catherine
 

Yannickckck a écrit :

Bonsoir à tous
 
Cathoul je ne sais pas si vous connaissez cette autre photographie mais il me semble bien que c'est la même cabane, et que l'homme debout devant l'entrée ressemble beaucoup à l'oncle de votre grand mère de votre photo. Bien que ce n'est pas très facile à lire les N° de cols semble aussi êtres ceux du 25e RIT donc le régiment territorial de Laval.
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] yolles.jpg
 
Précision très intéressante l'annotation comme quoi il s'agirait du poste de Coyolles dans l'Aisne en 1915, Coyolles est un petit hameau juste au sud ouest de Villers-Cotterêts, au sud du hameau passe la ligne de chemin de fer Paris-Soissons, ce qui expliquerait la présence d'un poste de GVC dans le secteur.
 
Plus étonnant est la présence de soldats Mayennais pour constituer des postes de GVC dans l'Aisne, alors que les instructions prévoyaient l'organisation des postes avec des mobilisés habitant à proximité de ceux ci. Je ne connais pas la raison exacte de cela mais il y a peut être deux facteurs qui peuvent l'expliquer :
 
1/ nous sommes en 1915 à cette époque les effectifs des GVC ont bien fondu -revoir à ce sujet sur ce forum le résumé du témoignage d'Auguste Besset commandant une section de GVC qui explique qu'avant fin 1914 ses effectifs ont fondu de moitié et qu'il a dû réduire d'un tiers le nombre de postes sur sa section : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] w=0&nojs=0
 
2/ nous sommes ici près du front, il a peut être paru judicieux dans le secteur de maintenir les effectifs et le nombre de postes de GVC et donc de recourir à des renforts d'autres régions pour compenser les départs évoqués en 1/.
 
Amicalement,
Yannick LE GRATIET
 



---------------
Cath, pour Raoul 364ème Régiment d'Infanterie, puis 1er Régiment du Génie Compagnie EL3
n°4489
Yannickckc​k
Posté le 02-04-2012 à 19:27:41  profilanswer
 

Bonsoir Cathoul
 
Une version un peu meilleure de la photo est partie sur votre messagerie privée du forum.
 
Amicalement,


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°5322
Yannickckc​k
Posté le 20-06-2012 à 00:22:57  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Voici transcription d'une lettre conservée dans la cote SHD 16 N 2810 (nota P.I.L. = gardes des Points Importants du Littoral) :
 
« Grand Quartier Général 1er bureau le 3 mars 1915
LE GENERAL COMMANDANT EN CHEF à Monsieur le Général Commandant la Région du NORD à BOULOGNE.
 
En réponse à votre lettre 1355 du 31 janvier, je vous informe que le Ministre a prescrit, en vue d’achever la relève des G.V.C. et des P.I.L. de la région du Nord et d’assurer la garde de certaines voies ferrées dans cette région, l’envoi des détachements figurant dans le tableau ci-dessous :
 
Région d’origine - Effectif de composition du détachement - Destination  - Tenu prêt à partir le :
 

  • 9 ème -    5  Adjudts  22  S/Offi. 36  caporaux 306  soldats 369 (total) - Dunkerque dépôt du 8° Territorial, Garde des voies économiques de Bray Dunes à Hazebrouck et des canaux de Bergues et de la Basse Colme 10 Mars
  • 10 ème -    2  Offi.  2  Adjudts  1 sergt. M.  8 sergents 16  caporaux 365  soldats  392 - Abbeville dépôt du 14° Territorial 10 Mars
  • 11 ème  -   1  Offi.  3  Adjudts  1 sergt. M.  9 sergents 17  caporaux 365  soldats  395 - Abbeville dépôt du 14° Territorial 15 Mars
  • 12 ème  -   1  Offi.  3  Adjudts  1 sergt. M.  9 sergents 18  caporaux 366  soldats  397 -   Abbeville dépôt du 14° Territorial 20 Mars
  • 13 ème  -   1  Offi.  2  Adjudts  1 sergt. M.  9 sergents 19  caporaux 366  soldats  397 - Abbeville dépôt du 14° Régt. Territorial 25 Mars
  • 14 ème  -   2  Adjudts  4 sergt. M.  9 sergents  13  caporaux 473  soldats   501         - Amiens dépôt du 12ème Territorial 10 Mars
  • 15 ème  -   1  Offi.   1  Adjudts  3 sergt. M. 10 sergents 12  caporaux 474  soldats  501 - Amiens dépôt du 12ème Territorial 15 Mars
  • 16 ème -    1  Offi.   1  Adjudts  3 sergt. M. 10 sergents 13  caporaux 473  soldats  397 - Amiens dépôt du 12ème Territorial 20 Mars
  • 17 ème  -   1 sergt. M.  11 sergents   12  caporaux 140  soldats        164 - Dunkerque dépôt du 8° Territorial, (Garde des P.I.L.) 10 Mars
  • 17 ème  -   7 sergents  7  caporaux   108 soldats                            122 -           Boulogne dépôt des G.V.C. (garde des P.I.L.) 10 Mars
  • 17 ème  -   7 sergents  7  caporaux )   72  soldats                            86 - Abbeville dépôt du 14° Territorial (garde des P.I.L.) 10 Mars
  • 17 ème  -   4  Adjudts  3 sergt. M.  36 sergents  15  caporaux  335  soldats    393 -  Béthune dépôt des isolés du 73° Régt. (G.V.C.) 10 Mars
  • 18 ème  -   5 Adjudts 2 sergt. M. 35 sergents 15 caporaux 335  soldats  392 - Béthune dépôt des isolés du 73° Régiment d’Infanterie 15 Mars
  • 18 ème  -   5  Adjudts 2 sergt. M. 35 sergents 15  caporaux 335  soldats 392 - Béthune dépôt des isolés du 73° Régiment 20 Mars


Seuls les gradés seront habillés complètement en tenue militaire avant le départ.
Les hommes seront pourvus de képis, d’effets civils chauds ( y compris tricots, ceintures de laine, gants, couvertures) , de linge de rechange et de très bonnes chaussures.
Ceux envoyés pour relever les G.V.C. et P.I.L. actuellement en service recevront sur place les capotes, l’équipement, les armes et les cartouches des hommes relevés.
Ceux envoyés pour garder les nouvelles voies ferrées recevront avant leur départ une capote, l’équipement, les armes et les cartouches prévues par l’instruction du 18 Octobre 1910.
Les G.V.C. et P.I.L. relevés devront être soit versés dans leurs dépôts s’ils appartiennent à la classe 1891 ou à des classes moins anciennes, soit renvoyés dans leurs foyers dans le cas contraire, sauf à les rappeler quand leur classe sera convoquée.
Quant aux Sous-Officiers, ils seront relevés après avoir mis leurs successeurs au courant et seront reversés dans leurs dépôts à l’exception de ceux des classes 1887 et 1888 qui rentreront dans leurs foyers.
… »
 
Pour l'anecdote certains totaux d'effectifs de détachements sont faux mais ils sont recopiés ci-dessus tels que dans le document d'origine
Commentaires inspirés par cette lettre :

les intuitions envisagées dans mon message du 30/03/2012 ci avant sont confirmées :
1/ des GVC de la région Nord sont relevés en mars 1915, soit démobilisés pour les plus âgés, soit renvoyés vers leurs dépôts pour les autres
2/ cette région étant proche du front, pour maintenir le service il est fait appel à des détachements d'autres régions, ce qui explique la présence dans ces zones de G.V.C. originaires d'autres régions à partir de mars 1915.
 
Amicalement,
Yannick


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°6092
Yannickckc​k
Posté le 16-09-2012 à 01:20:18  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Les modèles de brassards portés par l'encadrement des GVC :
 
les modèles tricolores adoptés en 1887 :
L'instruction de création du service de Garde des Voies de Communication du 07 janvier 1887 prévoyait la dotation de brassards tricolores pour les hommes affectés à ce service, leur modèle est décrit par Décision ministérielle du 12 août 1887 (Journal Militaire année 1887 - 2eme semestre - page 125 ).
Un appendice à cette décision, publié le 24 décembre 1887 (Journal Militaire année 1887 - 2eme semestre - page 1229 ) précise en complément que le brassard du chef de groupe comporte 2 étoiles bleues sur la bande blanche du brassard tricolore, celui de son adjoint une étoile bleue.
Les brassards tricolores sans mentions sont courants sur les photos de GVC pendant la période de guerre, je n'ai pas encore trouvé d'image attestant de l'utilisation des brassards avec étoile(s) pendant le conflit.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/brassard1887.jpg
 
Les modèles en toile bleue avec la mention "GC" :
 
L'instruction de réorganisation du service des GVC datée du 12 juillet 1890 précise l'adoption d'un nouveau brassard en toile bleue dont la description sommaire est fournie en annexe 3 de cette instruction, annexe dont pour l'instant je n'ai pas encore pu consulter un exemplaire, j'ai toutefois pu consulter au SHD d'autres documents apportant des précisions intéressantes sur ces brassards bleus :
 

  • lettre du Ministère de la Guerre aux Commandants de Corps d'Armée du 21 mai 1891 (SHD 7N 12) donnant la description détaillée du brassard qui comporte déjà les inscriptions à porter sur les brassards de façon identique à ce qui est décrit dans l'instruction générale du 18 octobre 1910 avec mention sur les brassards de la lettre de section - du N° de groupe - de la mention GC - du N° de poste - du numéro de l'homme portant le brassard. Ces dispositions que j'avais indiquée dans les messages précédents comme adoptées par l'instruction de 1910, datent donc au moins de 1891, peut être même de l'instruction de 1890 ce qui pourra être vérifié si nous retrouvons un exemplaire de l'annexe 3 de l'instruction de 1890.


  • Prescription de détail confidentielle sur les effets nécessaires aux GVC datée du 2 juin 1891 - avec précision de tirage en 1897- (SHD 7N 12) qui précise que chaque homme est pourvu d'un brassard de toile bleue, sauf dans les 3e et 5e Régions Militaires ainsi que dans le Gouvernement Militaire de Paris où le brassard est tricolore. Cette précision intéressante nous informe du maintien exclusif des brassards tricolores dans ces trois zones au moins jusqu'en 1897, ce qui explique que sur de nombreuses photos de GVC de ces zones pendant la période de guerre les hommes sont très souvent encore dotés de brassards tricolores -soit sans mention comme prévu en 1887 - soit avec les mêmes mentions que celles adoptées sur les brassards bleus inscrites dans la plupart des cas sans doute en noir. A préciser que des photos dans ces zones pendant la période de guerre montrent aussi des brassards bleus, et que des brassards tricolores sont aussi visibles hors de ces zones, il n'est pas rare de voir dans un même groupe les deux modèles.


  • Lettre du Ministère de la Guerre du 12 août 1898 (SHD 7N 12) précisant que les hommes affectés à la garde des points importants du littoral doivent porter les mêmes brassards bleus que les GVC avec la mention GC - le N° d'homme - et le N° ou la lettre d'identification du poste. Ces dispositions sont rappelées à l'identique dans l'instruction générale du 18 octobre 1910.


  • 18 octobre 1910 l'instruction générale sur le service des GVC (SHD 16N 2810) reprend les descriptions des lettres des 21 mai 1891 et 12 août 1898 ci-dessus, mais ne mentionne plus la particularité du maintien des brassards tricolores, bien que ceux-ci sont attestés encore en usage pendant la guerre.


  • 20 octobre 1910 l'instruction confidentielles pour les postes (SHD 16N 2810) qui précise les annotations portées sur les brassards bleus des Commandants de section et leurs adjoints (lettre de section et mention GC), les chefs de groupe et leurs adjoints (lettre de section, N° de groupe et mention GC), les chefs de poste et leurs adjoints (lettre de section - N° de groupe - mention GC - N° de poste - N°1 pour le chef de poste ou N° 2 pour l'adjoint). Ces règles de marquage, que je n'ai pour l'instant retrouvées mentionnées que sur ce document de 1910, existaient peut être dès 1890 ou 1891, puisqu'elles fonctionnent selon le même mode de numérotation des sections groupes et postes que dans le système décrit pour les hommes dans la Prescription de détail sur les effets datant de 1891.


http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/brassardchefsGCbleu.jpg
 
Amicalement,
Yannick
 


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°6181
Yannickckc​k
Posté le 24-09-2012 à 23:09:25  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Le 28/03/12 Cathoul partageait avec nous une photo d'un membre de sa famille GVC Mayennais, fait rare le 30/03/2012 le même homme est identifié sur une seconde photo (voir messages ci-dessus à ces dates).
 
Et bien fait exceptionnel voici une troisième photo sur laquelle je viens de repérer encore le même homme, qui est assis en bout de rang sur la droite avec la main sur l'épaule de son voisin, plusieurs autres hommes sont aussi sur la précédente photo devant la cabane.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/GVC0223100dpi.jpg
 
Leurs tenues portent les N° soit du 124e RI (marquages sombres) soit du 25e RIT (marquages blancs) qui sont bien des unités de Laval.
 
Cathoul il va sans dire qu'une version de meilleure qualité de cette nouvelle photo va arriver sur votre boite mail.
 
Amicalement,
Yannick


Message édité par Yannickckck le 24-09-2012 à 23:25:49

---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°13840
Yannickckc​k
Posté le 17-05-2014 à 15:07:48  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Plus d'un an et demi après ce dernier message, après rédaction et recherches complémentaires commencés en novembre 2013 en travail collaboratif avec Cathoul, nous avons le plaisir de vous annoncer la publication d'un article portrait de Vital RIVIERE : le Mayennais envoyé comme GVC dans l'Aisne dont nous avions présenté plusieurs photographies ci-dessus :
http://gvc.14-18.pagesperso-orange [...] VIERE.html
 
Amicalement,
Yannick LE GRATIET


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°13841
Charraud J​erome
Posté le 17-05-2014 à 16:49:13  profilanswer
 

Yannickckck a écrit :

Bonjour à tous,
Plus d'un an et demi après ce dernier message, après rédaction et recherches complémentaires commencés en novembre 2013 en travail collaboratif avec Cathoul, nous avons le plaisir de vous annoncer la publication d'un article portrait de Vital RIVIERE : le Mayennais envoyé comme GVC dans l'Aisne dont nous avions présenté plusieurs photographies ci-dessus :
http://gvc.14-18.pagesperso-orange [...] VIERE.html
Amicalement,
Yannick LE GRATIET


 
Bonjour Yannick
Superbe. Je viens de le retwitter, cette belle étude mérite diffusion.
Cordialement
Jérôme Charraud
 


---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Divers

  Les B7 GC (??) du 66e RIT