FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Divers

  Officier breveté (HC)

 

1 utilisateur anonyme et 22 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Officier breveté (HC)

n°26667
RivMar
Posté le 24-03-2017 à 19:02:51  profilanswer
 

Bonjour,
 
Je fais des recherches sur mon AAGP, et j'ai appris en envoyant un e-mail à l'école de Saint-Cyr qu'il a été breveté HC (je crois que ça veut dire hors cadre...).
En effet, sur une photo, il porte bien les foudres d'officier breveté sur le col de son uniforme. Mais que veut dire "breveté hors cadre" exactement et quelle en est l'utilité ? Peut-on retrouver la trace d'un éventuel brevet, ou au moins la date de réception du diplôme ?
 
Bonne soirée,
 
RivMar.

n°26671
b sonneck
Posté le 24-03-2017 à 20:37:17  profilanswer
 

Bonjour,
 
"Hors cadre" ne se rapporte pas au fait qu'il soit breveté, mais à son affectation du moment. On qualifiait alors ainsi avant la guerre les postes créés en dehors de ceux concourant à l'encadrement des régiments : les postes en état-major, par exemple.
Un breveté hors cadre est donc un breveté tout court.
 
Cordialement
Bernard

n°26676
RivMar
Posté le 24-03-2017 à 21:24:11  profilanswer
 

Bonsoir,  
 
Merci pour votre réponse, je comprends.  
 
Mais finalement, quelle est alors l'utilité d'un brevet pour la carrière du militaire ? Et y'a-t-il encore possibilité de mettre la main dessus, car aucun site ne parle de ça ?

n°26678
b sonneck
Posté le 24-03-2017 à 21:51:19  profilanswer
 

re-bonsoir,
 
Breveté se disait alors (et encore de nos jours) d'un officier ayant suivi avec succès la scolarité de l'Ecole supérieure de guerre. Il devient dès lors apte à tenir des postes dans les états-majors de haut niveau. Marche pied pour atteindre les rangs les plus élevés de la hiérarchie.
 
Cordialement
Bernard

n°26679
Jean RIOTT​E
Posté le 24-03-2017 à 22:50:05  profilanswer
 

Bonsoir,
Lorsque j'étais en activité on appelait cet insigne de col, marque distinctive des brevetés de l'école de guerre, "les mouches".
Cordialement,
jean RIOTTE

n°26683
RivMar
Posté le 25-03-2017 à 09:27:56  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci beaucoup pour vos réponses... Je me mets à la recherche de son nom dans les J.O. éventuels pour trouver une trace de son succès à l'ESG...
 
Bonne journée

n°26703
francoisml​n
Posté le 26-03-2017 à 22:24:08  profilanswer
 

Bonsoir,  
 
Vous avez ce site qui contient pas mal d'information sur l'ESG et les biographies des stagiaires: http://www.ecole-superieure-de-guerre.fr/
 
Peut-être y trouverez vous celle de votre arrière grand-père.
 
Bonnes recherches.
 
Cordialement.
 
Francois

n°26707
pierreth1
Posté le 27-03-2017 à 14:41:05  profilanswer
 

Bonjour,
 
Une question votre AGP était de quelle promotion? avez vous cherché sur la base Leonore, car si il était titulaire d ela légion d'honneur et si son dossier est communicable vous aurez (généralement parfois hélas le document manque) ses états de service au moins jusqu'à la proposition pour le grade de chevalier et il y a dans ce cas des chances que vous ayez les dates d'admission à l'école de guerre
Cordialement
Pierre


---------------
pierre
n°26749
RivMar
Posté le 31-03-2017 à 20:53:29  profilanswer
 

Bonjour à tous,  
 
J'avais déjà recherché sur le site que vous avez mentionné, François. Malheureusement, pas de trace de Louis Gabriel Rivière dans la base de données.  
 
J'ai aussi eu accès à sa fiche Léonore, Pierre, mais aucune mention du brevet...
 
En revanche, j'ai accès à son livret de notes. En 1900, il était lieutenant et il est écrit : "Paraît tout indiqué comme futur candidat à l'Ecole de Guerre". Il a été promu chef de bataillon en 1911. Il n'a donc pu intégrer l'ESG qu'entre ces deux dates (époque où il était lieutenant et capitaine).
 
C'est tout ce que je sais. En revanche, son dossier militaire est conservé à Vincennes, savez-vous si une trace prouvant le fait qu'il est breveté peut y être conservée ?
 
Si jamais, voici la photo en question. Il porte en effet les foudres et les aiguillettes... A cette époque, il est chef de bataillon (car 3 galons montants sur le képi).
 
Bonne soirée,
 
RivMar
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/21762/WIN20170324184908Pro.jpg

n°26750
ALVF
Posté le 31-03-2017 à 22:09:11  profilanswer
 

Bonsoir,
 
En consultant quelques annuaires, je constate que votre AAGP n'est pas mentionné dans les listes d'officiers brevetés qui figurent tous dans l'annuaire au chapitre "Service d’État-major" même s'ils sont affectés alors dans des unités où ils figurent à l'annuaire une seconde fois à leur rang au milieu des autres officiers de l'unité.
Il n'y a qu'un seul officier du nom de RIVIERE Louis Gabriel, officier d'infanterie coloniale.
-lieutenant du 1er octobre 1898.
-capitaine du 31 décembre 1903.
-chef de bataillon du 26 juin 1911.
 
Affectations:
-en 1902: 1er Régiment de Tirailleurs Sénégalais.
-en 1904: 22e R.I.C.
-en 1907: État-major particulier 8e Direction.
-en 1910: État-major particulier du Ministre de la Guerre.
-en 1912: 8e R.I.C.
-en 1914: Régiment de marche de Tirailleurs Sénégalais.
 
Sur la photographie, il porte les aiguillettes d'officier de l’État-major particulier du Ministre de la Guerre, on distingue sur son képi l'insigne de l'infanterie coloniale.
Cordialement,
Guy François.

n°26754
RivMar
Posté le 01-04-2017 à 10:19:38  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Merci beaucoup pour toutes ces informations !
 
Pourrais-je savoir où vous avez trouvé toutes ses affectations, car son registre matricule est incomplet, ainsi que les annuaires où vous avez effectué les recherches ?
 
Savez-vous aussi à quoi correspond le titre d'officier de l’État-major particulier du Ministre de la Guerre ?  
 
P.S. : Voici une partie du texte que m'a envoyé Saint Cyr à son sujet :
 

Citation :

Lieutenant le 1/10/1898. Il effectue une campagne en Côte d'Ivoire de 1901 à 1903 au cours de laquelle il est cité. Capitaine le
31/12/1903, il repart en Afrique au Régiment du Congo de 1904 à 1906. A son retour, il est affecté à la direction des troupes
coloniales à Paris (1910).
Chef de bataillon breveté HC en 1912, il quitte le 8 R.I.C. pour le régiment de marche des tirailleurs sénégalais, puis le 1er RIC en
1914


 
Je m'étais donc trompé sur les dates d'admission à l'ESG (je viens de recevoir ce texte)
 
Cordialement,
 
RivMar

n°26756
b sonneck
Posté le 01-04-2017 à 12:01:34  profilanswer
 

Bonjour,
 
Officier de l'état-major particulier du ministre de la guerre n'est pas un titre, mais une affectation.  
 
Cordialement
Bernard

n°26757
francoisml​n
Posté le 01-04-2017 à 14:49:47  profilanswer
 

Bonjour,
Si votre AAGP n’est pas passé par l’École supérieure de guerre, il est possible qu’il ait obtenu le brevet d’état-major sans suivre les cours de l’École, c’est-à-dire en passant seulement un examen.
Cette possibilité était offerte à des officiers répondant à certaines caractéristiques d’âge et d’ancienneté et généralement choisis parmi :  
1-les officiers métropolitains ayant échoué au concours d’entrée à l’École supérieure de guerre ;
2-les officiers coloniaux n’ayant pu se présenter au concours d’entrée à l’École supérieure de guerre du fait d’un séjour aux colonies.
Le nombre était très limité (2 par an dans la période de 1900 à 1914).
Une telle information devrait normalement figurer dans son dossier GR 4 YE 1602 (mais ce n’est pas systématique).
Cordialement.
François

n°26758
RivMar
Posté le 01-04-2017 à 15:51:21  profilanswer
 

Bonjour François,
 
Effectivement, la possibilité que vous m'apprenez me paraît plausible, car il me semble que Rivière est resté longtemps et effectuait des séjours fréquents aux colonies...
 
La réponse se trouvera donc sûrement dans son dossier...
 
Cordialement,  
 
RivMar.


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Divers

  Officier breveté (HC)