FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Divers

  Remise de Décorations BCA

 

Forum Pages d'Histoire : michelstl, 4 utilisateurs anonymes et 43 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Remise de Décorations BCA

n°27567
Antonio
Posté le 09-07-2017 à 11:15:24  profilanswer
 

Bonjour,
 
Aujourd'hui, je vous livre une série de cinq photos non annotées, concernant des Chasseurs Alpins. Elles ont, je pense tout un rapport entre elles, sur la scène qui s'y déroule.  
 
Dans l'ordre de présentation;  
 
Sur la photo Nr. 1, On peut y voir un rassemblement des troupes, avec drapeau en tête, dans une plaine des Vosges?
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/img693.jpg
 
Photo Nr. 2  
 
Défilé des Chasseurs, baïonnettes aux canons, devant un petit monument et poteau indicateur? Egalement fanfare et fanion.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/img694.jpg
 
Photo Nr. 3
 
Remise de décorations avec présentation des armes, devant une maison forestière? De dos un aumônier Chasseur.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/img692.jpg
 
 
Photo Nr. 4
 
Encore une remise de décorations par un général, en présence de son état major. Le Lieutenant avec sabre au clair, porte le numéro 54 sur ses pattes de col.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/img687.jpg
 
Dernière photo Nr. 5
 
Groupe de Chasseurs, avec médailles, la majorité d'entre eux, ont les numéros 67 et 68, sur leur pattes de col.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/img691.jpg
 
Si vous avez des infos, sur cette série de photos, je serai intéressé...
 
Merci d'avance.
Antonio

Message cité 1 fois
Message édité par Antonio le 09-07-2017 à 11:35:57
n°27571
Skellbraz ​ .
l'idée est debout. Hugo
Posté le 09-07-2017 à 14:17:41  profilanswer
 

Bonjour à toutes et tous,
Merci Antonio pour le partage des photos.  
photo N°5: la taille des galons m'aurait incitée à penser à une photo datant d'avant ou du tout début de la guerre... Supposition tout à fait contredite par le nombre de chevrons (et les médailles) portés par certains hommes.  
Il me semble que celui-ci en porte 3, si ce n'est 4. Etrange tout de même : je me dis que les Chasseurs Alpins avaient leurs propres règles vestimentaires.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17061/chevrons.png
cordialement
Brigitte


Message édité par Skellbraz . le 09-07-2017 à 14:18:41

---------------
Sommaire "femmes pendant la Grande Guerre : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] tm#t120715
n°27575
Ph Crozet
Posté le 09-07-2017 à 18:28:28  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Pour la 2...
 
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 4313_1.htm
 
Bonne fin journée
 
Philippe


---------------
Amicalement,
 
n°27576
Yv'
Posté le 09-07-2017 à 18:43:08  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Donc ce serait le col du Bonhomme ?
https://images-01.delcampe-static.n [...] 14.jpg?v=0
 
Yves

n°27583
Antonio
Posté le 10-07-2017 à 11:01:51  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci Philippe et Yves, pour les infos. C'est bien le col du Bonhomme.
 
Antonio

n°27585
Eric Mansu​y
Posté le 10-07-2017 à 11:42:24  profilanswer
 

Bonjour,
 
Il est difficile de distinguer, sur la cinquième photo, qui est au 67e et qui est au 68e, mais le quatrième homme à partir de la droite pourrait être Marceau Furet, du 67e, mort en 1917.  
 
Bien cordialement,
Eric Mansuy


---------------
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.
n°27629
Guilhem LA​URENT
Posté le 16-07-2017 à 23:29:41  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir Antonio,
 
Merci du partage

Antonio a écrit :

Dernière photo Nr. 5
 
Groupe de Chasseurs, avec médailles, la majorité d'entre eux, ont les numéros 67 et 68, sur leur pattes de col.
http://images.mesdiscussions.net/p [...] img691.jpg
 
Si vous avez des infos, sur cette série de photos, je serai intéressé...


 
Comme Eric, je pense qu'il est très difficile d'identifier les officiers présents sur cette photo (unités ?). Toutefois, sous toute réserve, je crois reconnaître le capitaine BERTIN du 68e BCA (quatrième en partant de la gauche, uniforme clair).
 
Serait-il possible d'avoir une copie de cette image dans un format beaucoup plus précis. Vous pouvez me contacter par MP. Merci à vous.
 
Perso, je ne pense pas que cette carte photo ait un lien chronologique avec les autres.
 
Amicalement
 
Guilhem


Message édité par Guilhem LAURENT le 16-07-2017 à 23:32:43

---------------
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.
n°27631
cowboy38
Posté le 17-07-2017 à 09:05:57  profilanswer
 

Bonjour
Pour comparaison, voici ci-dessous un scan du Cne BERTIN (68e BCA) avec le fanion de la 10e cie issu d'une série de photos (1915) du bataillon en Alsace.
Cordialement
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6049/bertin.jpg

n°27689
Antonio
Posté le 23-07-2017 à 14:43:23  profilanswer
 

Bonjour,

 

De retour de vacances, je vous remercie pour les infos supplémentaires et la photo. Voici des agrandissements de la photo du groupe des chasseurs médaillés. Voir de droite à gauche.

  

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/68eBCA1.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/68eBCA2.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/68eBCA3.jpg

 

Antonio


Message édité par Antonio le 23-07-2017 à 14:44:32
n°27710
Guilhem LA​URENT
Posté le 25-07-2017 à 14:37:28  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Antonio,
 
Des hypothèses...
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/68eBCA2.jpg
 
De gauche à droite (trois premiers)
 
capitaine André BERTIN (68e BCA) avant de se raser la barbe...
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/98/bertin.jpg
 
médecin aide-major de 2e classe BESSIERE (67e BCA)
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/98/bessiere.jpg
 
médecin aide-major MERCIER (67e BCA)
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/98/mercier.jpg
 
Au premier plan (6e en partant de la gauche)
 
capitaineDESTRIBATS Jean
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/98/destribatsjean.jpg
Né le 20 décembre 1882 à Andres (département des Landes)
Fils de Bertrand DESTRIBATS et de Marie TESTEMALE
Marié le 27 novembre 1909 à Marie SARRAUTE
Taille :1,74 m
 
Incorporé le 16 novembre 1903 au 28e bataillon de chasseurs alpins
Arrivé au corps le dit jour.
Caporal le 19 septembre 1904
Sergent le 23 septembre 1905
Rengagé pour deux ans le 29 septembre 1906 à compter du 1er octobre 1906
Rengagé pour trois ans le 24 septembre 1908 à compter du 1er octobre 1908
Rengagé pour deux ans, un mois et quinze jours le 26 mai 1911 à compter du 1er octobre 1911
Rengagé pour deux ans le 20 mai 1913 à compter du 16 novembre 1913
Adjudant le 23 juin 1914
Adjudant-chef le 24 septembre 1914
Sous-lieutenant à titre temporaire le 10 février 1915
Sous-lieutenant à titre définitif le 3 septembre 1915
Lieutenant à titre temporaire le 17 janvier 1916
Lieutenant à titre définitif le 24 juin 1916
Capitaine à titre temporaire le 28 septembre 1916
Capitaine à titre définitif le 30 septembre 1917
 
Citation à l’ordre de la 1re Armée n°72 du 19 octobre 1914 (JO du 13 novembre 1914) : « belle conduite et courage au feu »
 
Citation à l’ordre du 8e groupe de bataillons du 24 octobre 1914 : « occupant avec sa section un piton boisé n’a pas hésité à se lancer plusieurs fois à la baïonnette contre une reconnaissance ennemie supérieure en nombre. A su conserver l’ordre et la cohésion dans sa section et maintenir vigoureusement l’ennemi jusqu’à l’arrivée du gros de sa compagnie. »
Citation à l’ordre de la 6e Armée n°404 du 25 octobre 1916 : « commandant de compagnie d’une très grande énergie. A entraîné sa compagnie avec un élan admirable à l’assaut de positions fortement tenues par l’ennemi, les a enlevées en faisant de nombreux prisonniers et tuant tous ceux qui faisaient mine de résister. »
 
Citation à l’ordre de la 66e Division n°609 du 14 août 1917 : « officier dont l’éloge n’est plus à faire. Chargé avec sa compagnie pendant les opérations du 28 juillet au 3 août 1917 de la mission modeste mais essentielle de ravitailler les unités d’assaut en vivres, munitions et matériel, s’est acquitté de cette mission d’une façon parfaite, a obtenu de sa compagnie un rendement remarquable, ne laissant manquer de rien les unités de première ligne malgré les difficultés de ravitaillement dans des boyaux impraticables et sous les violents bombardements. »
Citation à l’ordre de la 6e Armée n°533 du 17 novembre 1917 : « officier splendide. Chargé avec sa compagnie de s’emparer de la carrière au Charbon, a enlevé son objectif d’un seul élan. A maintenu son gain pendant toute une journée, malgré les contre-attaques les plus furieuses, guidant et encourageant ses chasseurs par son admirable attitude. Exemple vivant du beau soldat. »
 
Citation à l’ordre de la 6e Armée n°535 du 24 novembre 1917 : « la 1re compagnie du 28e BCA chargée sous les ordres du capitaine Destribats d’une mission très dure et particulièrement délicate d’un seul élan, capturant 50 prisonniers. Pendant toute une journée a tenu tête à des furieuses contre-attaques, montrant dans ces circonstances un merveilleux esprit de discipline de ténacité et de combativité. »
 
Citation à l’ordre de la 66e DI n°816 du 17 juin 1918 : « le 8e groupe de BCA commandant par le lieutenant colonel Leclerc et comprenant… le capitaine Destribats, héritant d’une situation de fin de combat sur un terrain dépourvu d’organisation défensive a fourni un effort exceptionnel durant un mois de dur secteur, a culbuté l’ennemi en lui enlevant des observatoires d’une importance capitale. Grâce à un labeur inlassable, malgré les fatigues résultant d’une très sérieuse épidémie et en dépit de violents bombardements par obus toxiques a organisé le terrain conquis et en a fait à la fois un centre de résistance de premier ordre et un tremplin offensif parfaitement outillé. Par une lutte d’usure de tous les instants a pris et conservé l’ascendant sur le Boche supprimant en lui toute velléité de réaction et lui infligeant des pertes telles que ce dernier a dû être relevé à trois reprises. Magnifique faisceau d’énergie, de vaillance et de dévouement. »
 
Citation à l’ordre de la 66e DI n°912 du 15 octobre 1918 : « détachement léger de la 66e Division commandé par le capitaine Destribats – du 11 au 16 septembre 1918, attaquant sans cesse un ennemi résolu au sacrifice et brisant ses deux violentes contre-attaques, a fait preuve d’un esprit offensif, d’une valeur manœuvrière et d’une ténacité admirables. »
 
Citation à l’ordre de la 10e armée n°345 du 15 novembre 1918 : citation ci-dessus portée à l’ordre de l’armée
Médaille militaire : ordre du GQG des armées de l’Est du 30 décembre 1914 (JO du 21 janvier 1915) : « toujours très brillant au feu, commandant l’avant-garde de sa compagnie et se heurtant à un compagnie allemande dans un bois d’accès très difficile, a chargé l’ennemi à trois reprises et l’a arrêté jusqu’à l’arrivée de sa compagnie. »
 
Chevalier de la Légion d’Honneur – ordre 330 D du 18 avril 1915 : « son capitaine ayant été tué, a pris, sous le feu, le commandement de sa compagnie ; l’a entraîné à la baïonnette et s’est emparé de plusieurs tranchées ennemies et d’une pièce de canon. »
 
Croix de guerre : 7 palmes, 1 étoile de bronze, 3 étoiles d’argent
Officier de la Légion d’Honneur – décret du 2 octobre 1920, rang du 16 juin 1920 (JO du 4 octobre 1920)
 
 
Au premier plan (9e en partant de la gauche)
 
capitaineVINCENS Julien Albert
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/98/vincensjulien.jpg
 
Né le 30 juillet 1889 à Barjols (département du Var)
Fils de Joseph VINCENS et de Félicie RECUBERT
Taille : 1,67 m
 
Incorporé le 3 octobre 1910 au 27e bataillon de chasseurs alpins
Arrivé au corps le dit-jour
Caporal le 19 février 1911
Sergent le 24 septembre 1911
Envoyé dans la disponibilité le 25 septembre 1912 – certificat de bonne conduite accordé.
Rappelé à l’activité par ordre de mobilisation générale du 2 août 1914
Arrivé au corps (27e bataillon de chasseurs alpins) le 4 août 1914
Blessé le 19 août 1914 à Dieuze (Lorraine), « balle cuisse éclats d’obus au dos »
Blessé le 26 août 1914 à Lamothe près de Lunéville, « éclats d’obus pied gauche »
Passe au 67e bataillon de chasseurs alpins entre le 26 août et le mois de janvier 1915 (date inconnue)
Adjudant le 6 novembre 1914
Sous-lieutenant à titre temporaire le 24 janvier 1915
Blessé le 29 mai 1915 au Suttel, Reichakerkopf (Alsace), « blessure du genou et de la cuisse gauche par scharpnell.
Lieutenant à titre temporaire le 9 juin 1915
Blessé le 1er septembre 1915 au Lingekopf, « éclats de grenade au nez »
Sous-lieutenant à titre définitif le 15 avril 1916
Capitaine à titre temporaire le 5 mai 1916
Lieutenant à titre définitif le 27 janvier 1917
Tué le 9 mai 1918 au bois de Sénécat dans la Somme
 
Citation à l’ordre du bataillon n°18 du 10 février 1915 : « appartenant à une compagnie coupée du gros du bataillon a par son énergie emmené avec lui une quarantaine de chasseurs pour essayer de joindre les lignes françaises à travers un plateau découvert, s’est retiré en combattant. A pu rentrer dans nos lignes avec cinq chasseurs seulement et a continué à combattre en se joignant à un corps voisin »
 
Citation à l’ordre de l’armée du 26 septembre 1915 (JO du 28 octobre 1915) : « a maintenu sa compagnie sous un bombardement intense d’une durée de douze heures ; a ensuite par son sang-froid et son audace repoussé à coups de grenades une violente attaque allemande qui prenait à revers une de nos positions particulièrement importante et difficile à tenir »
 
Inscription au tableau spécial de la Légion d’Honneur, chevalier pour prendre rang du 12 septembre 1916 : « officier très énergique et d’un courage exemplaire, possédant un véritable ascendant sur ses chasseurs. Déjà quatre fois blessés et deux fois cités à l’ordre. Le 24 août 1916 malgré un feu violent de mitrailleuses a porté sa compagnie à l’assaut avec un élan magnifique. Arrêté dans la progression a maintenu ses hommes sous le feu avec le plus grand sang-froid »
 
Citation à l’ordre de la division n°474 du 14 novembre 1916 : « officier du plus grand sang-froid et d’indomptable énergie. Dans une position qui venait d’être conquise, a maintenu pendant huit jours sa compagnie à un niveau moral remarquable toujours prête à l’offensive, malgré les pertes sévères. »
 
Citation à l’ordre de la division n°552 du 10 juin 1917 : « excellent officier énergique, brave et d’esprit inventif. A su organiser une partie délicate dans un secteur difficile. S’y est multiplié, encourageant chacun par sa présence de jour et de nuit, prenant une grande part à la réussite d’un coup de main qui a élargi la ligne et enlevé un poste ennemi. »
 
Citation à l’ordre de la 6e Armée n°544 du 12 décembre 1917 (JO du 22 janvier 1918) : « officier qui s’est signalé dans toutes les attaques auxquelles a participé le bataillon. S’est distingué de nouveau le 23 octobre en conduisant à l’assaut les deux compagnies de tête du bataillon, faisant 250 prisonniers de la Garde impériale et capturant un canon de campagne, 11 mitrailleuses et un matériel important. »
 
Citation à l’ordre de la 1re Armée n°34 du 29 mai 1918 (JO du 1er juillet 1918) : « capitaine à la compagnie de mitrailleuses du 67e bataillon de chasseurs alpins – officier d’élite. Véritable entraîneur d’hommes. Aimé de ses chefs et de ses camarades ; adoré de ses chasseurs pour lesquels il incarnait l’âme du bataillon. Mortellement frappé à son poste de combat, le 9 mai 1918 cinq citations antérieures. »
 
 
Je pense que les deux officiers entre les capitaines DESTRIBATS et VINCENT appartiennent au 28e BCA - présence de la fourragère.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/68eBCA1.jpg
 
Confirmation pour Marceau Henri Paul FURET
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/98/furetmarceau.jpg
 
Qu'en pensez-vous ?
 
Amicalement
 
Guilhem
 


---------------
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.
n°27711
Eric Mansu​y
Posté le 25-07-2017 à 15:15:50  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Salut Guilhem,
 
Sur cette photo prise au sein du 67e en février 1917, cela semble correspondre pour Mercier (en bleu) et Vincens (en rouge) :
 
http://pimg.imagesia.com/fichiers/1ei/67e-bca-copie_imagesia-com_1eiu9_small.jpg
 
Pour Bessière, je pense que nous avons comme source une même photo, sur laquelle le commandant Vial poserait juste à droite, en uniforme clair.
 
Destribats est en effet facilement reconnaissable, mais je ne pense pas que Bertin ait jamais porté la barbe (dans tous les cas, je ne l'ai jamais vu que moustachu).
 
Amicalement,
Eric
 
 
 


---------------
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.
n°27712
Antonio
Posté le 25-07-2017 à 17:25:18  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci messieurs, pour ce très bon travail d'identification. Cela va me permettre d'inscrire les noms au dos de la photo.
 
Antonio

n°27713
Guilhem LA​URENT
Posté le 25-07-2017 à 17:40:21  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
Salut Antonio et Eric,

Eric Mansuy a écrit :

Pour Bessière, je pense que nous avons comme source une même photo, sur laquelle le commandant Vial poserait juste à droite, en uniforme clair.

 

Je te confirme que nous possédons la même photo. Le drapeau des chasseurs n'est pas loin... D'après le répertoire des corps de troupe de l'armée française pendant la Grande Guerre - Tome 2, chasseurs à pied, alpins et cyclistes, d'Yvic Herniou et Eric Labayle, j'ai daté cette photo au 17 mai 1917. Suis-je bon ?

 
Eric Mansuy a écrit :

Destribats est en effet facilement reconnaissable, mais je ne pense pas que Bertin ait jamais porté la barbe (dans tous les cas, je ne l'ai jamais vu que moustachu)

 

En fait, je me suis appuyé sur la photo daté de février 1915 présente dans l'historique du 68e BCA (page 10). Sur celle-ci, le capitaine Bertin est identifié comme étant assis au premier rand à l'extrême droite. Pour les autres officiers sur le même rang cela colle bien. Le capitaine Bertin est au 68e BCA depuis le mois de janvier 1915, donc... Possédant une photo de bien meilleur qualité que celle de l'historique. Tous les officiers sont présents sauf un, mais pas placés à la même place (voir ci-dessous), donc à moins qu'il y ait un homonyme ou une erreur de légende sur cette photo, le capitaine Bertin, si c'est bien le bon, avait donc une belle barbe en février 1915...

 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/98/68ebcafevrier1915.jpg

 


 

Merci pour cette photo, que je connaissais. Je ne sais si tu as tous les noms.

 

premier rang : lieutenant GACHET, capitaine LATTRUFFE commandant VIAL, capitaine BARTOLI, lieutenant PHILIPP, lieutenant ANGELI
deuxième rang : lieutenant BOSC, médecin aide-major de 2e classe MERCIER, capitaine VINCENS, lieutenant ROZES, lieutenant VALLON, lieutenant DEDON
troisième rang : lieutenant POLI, lieutenant BAR, lieutenant COIGLIO, lieutenant LECOQ

 

Amicalement

 

Guilhem


Message édité par Guilhem LAURENT le 25-07-2017 à 17:42:01

---------------
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.
n°27714
Antonio
Posté le 25-07-2017 à 19:28:06  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Comme on est en pleine identification, je voudrais revenir sur la photo nr.4 J'ai fait une découpe de la photo que voici. Le général décore un lieutenant du 54e BCA
 
Est-ce que vous reconnaissez ce général?
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12031/54eBCA.jpg
 
Antonio

n°27716
Guilhem LA​URENT
Posté le 25-07-2017 à 20:06:50  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir Antonio,
 
Le nom qui me vient sans faire de recherches : général DE MAUD'HUY
 
S'il n'est pas bien grand, cela peut-être lui...???
 
Attention aucune certitude.
 
Amicalement
 
Guilhem


---------------
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.
n°27717
Eric Mansu​y
Posté le 26-07-2017 à 07:54:01  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Salut Guilhem,
 
La présence du général de Maud'huy à la cérémonie est déjà évoquée dans ce fil, précédemment cité (et initié par toi) :  
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 4313_1.htm
 
Elle est détaillée dans le JMO du 14e BCA, à la date du 8 juillet 1915.
 
Amicalement,
Eric


---------------
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.
n°27747
Antonio
Posté le 30-07-2017 à 09:35:09  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Merci à Guilhem pour l'identification du général, et à Eric pour le lien.
 
Antonio

n°28147
nem
Posté le 11-09-2017 à 19:18:38  profilanswer
 

Bonsoir,
Je viens de tomber sur ce post, avec ces photos qui sont très intéressantes (Encore plus pour moi qui suis passionné par le 68 BCA), et je suis en mesure d'identifier un autre officier qui se trouve sur la photo n° 5, (le 5eme personnage en partant de la droite): Il s'agit du Capitaine Baratin, qui fût tué le 18 Juin 1918 au bois Coquelin dans la Somme.
Je suis désolé pour la qualité de mes photos, mais elles sont sous cadre, et j'ai fait au mieux.
https://i11.servimg.com/u/f11/19/09/91/25/bca40010.jpg
https://i11.servimg.com/u/f11/19/09/91/25/bca00010.jpg
Il va falloir que je creuse un peu dans mes documents, mais je dois pouvoir en identifier d'autres.
Bien cordialement
Emeric

n°28189
Griou
Posté le 14-09-2017 à 22:04:08  profilanswer
 

Bonsoir,
Pour la photo N°4, il s'agit bien du général De Maud'huy qui décore le capitaine du 54 BCA. Ce dernier est Gaston Vidal un des fondateurs du "Diable au Cor" et auteur de"figures et anecdotes de la Grande Guerre".
 
Marc


---------------
recherche tous souvenirs sur les chasseurs alpins notamment lors des combats des vosges

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Divers

  Remise de Décorations BCA