FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Lieux

  147e RI - avril - mai 1918

 

1 utilisateur anonyme et 20 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

147e RI - avril - mai 1918

n°26153
christophe​ lagrange
Posté le 29-01-2017 à 09:39:44  profilanswer
 

Bonjour,
 
Une petite photo (6x9) représentant un groupe d'hommes du 147e RI sur le blog
http://147ri.canalblog.com/albums/ [...] 6-001.html
 
http://147ri.canalblog.com/archive [...] 63313.html
porte la légende suivante au dos :
Souvenir de la ligature
1ère Cie. Secteur Gazeux
Le 6 . 5 . 18
Ton cher cousin
Robi (ou Bobi)

 
A cette période le 147e est à Verdun, CR de Beaumont. Ce " secteur Gazeux " pourrait-il être un secteur du CR ? Et quid de la " ligature de la 1ère Cie " ? Cela dit-il quelque chose à l'un d'entre vous ?
 
Je tente d'identifier les officiers assis dont un lieutenant. Dans le JMO un lieutenant CHANTEAU arrive après la date du 6/5/18. Je vais rechercher le nom du précédent à la 1ère Cie. Pour le possible sous-lieutenant, deux candidats possible mais après le 6/5/18...
Je vais également tenter de recouper avec les listes des cités autour de cette date.
 
Amicalement
Christophe


---------------
Les Blogs :
http://147ri.canalblog.com/ http://347ri.canalblog.com/ http://409ri.canalblog.com/ http://5gc29bcp.canalblog.com/
n°26381
JPL 85_08
Posté le 21-02-2017 à 21:38:13  profilanswer
 

Bonsoir Christophe, bonsoir à toutes et à tous,
 
Eh bien, voilà, une belle photo  qui, pour moi, révèle la force de l’esprit d’équipe et l’adhésion de tout un groupe à des valeurs communes.  
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14628/147eRI.jpg
La position des mains sur les épaules des deux militaires assis au 1er plan me semble témoigner de la confiance, de la fierté et de la reconnaissance des soldats photographiés pour ces deux hommes ainsi mis à l’honneur au centre de la photo.
 
On remarque, qu’à deux exceptions près, tous sont décorés de la croix de guerre.  La photo a été prise à l’arrière et visiblement les hommes sont au repos depuis plusieurs jours (tenues impeccables).
 
La lecture du J.M.O. du 147e R.I. en 1918 me conduit à penser que ce régiment était spécialisé dans l’exécution de coup de main. Celui qui a été fait dans la nuit du 28 au 29 avril 1918 y est particulièrement bien détaillé. A défaut de listes nominative précises, on y trouve la composition numérique en sous-officiers, caporaux et soldats constituant les groupes qui ont réalisé cette opération.
 
On y apprend que :
 
- La totalité du  détachement était placé sous les ordres du Lieutenant LAFFITTE, commandant la 6e compagnie (2e Bataillon du 147e RI). Plus précisément, le Ltt LAFFITTE pendant l’exécution de cette mission commandait le groupe G 2 (colonne n° 2 avec les groupes G 3 du Slt GEORGES et G4 de l’Adjudant DELAVEAU) ;
 
- Le groupe G 2 du LTT LAFFITTE est attaqué par les allemands et appelle de l’aide. L’Adj DELAVEAU se porte à leur secours avec plusieurs hommes. Ensuite on peut lire : «  Le Lieutenant LAFFITTE et plusieurs de ses hommes sont blessés, le Caporal-fourrier LE GUEN est atteint très grièvement. Les abris sont incendiés par un groupe schilt. L’Adjudant DELAVEAU charge sur ses épaules le Lieutenant LAFFITTE et l’emporte » ;
 
- Sous les ordres du Ltt LAFFITE, le groupe G2 avait la composition suivante : 1 chef de section, 1 sous-officier – 2 caporaux – 8 soldats grenadiers et 1 équipe schilt (il y a dans le JMO un calque de leur progression sur le terrain).
 
On y note également que :
 
- L’Adj DELAVEAU est cité à l’ordre du 17e C.A le 6 mai 1918,
- Le Ltt LAFFITE se verra conféré le grade de Chevalier de la Légion d’honneur  et sera d’ailleurs cité au JORF du 2 juillet 1918 en page 5756 :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14628/LTTLAFFITTEDenisChLHJOV1.jpg
 
Tout ceci m’amène à faire une hypothèse… qui n’engage que moi, bien sûr :
 
Je suis enclin à penser que :
 
-  l’officier assis qui porte sa croix de guerre en décoration pendante est le Lieutenant LAFFITE. Assis à côté de lui, ce peut être l’Adjudant DELAVEAU et  la totalité des soldats debout pourrait correspondre à l’effectif des hommes indemnes du groupe G2 issu de la 6e compagnie (hors groupe Schilt qui, à ma connaissance, était pour emploi au 147e mais issu des formations du Génie),
 
- la photo a bien été prise à la date indiquée au verso (6 mai 1918), d’ailleurs la physionomie du (supposé) Ltt LAFFITTE laisse penser qu’il n’est pas trop en forme du fait d’une blessure récente,
 
- la mention au verso « Souvenir de la ligature » correspond peut-être à un souvenir de garrot posé sur le terrain pour stopper une hémorragie déclenchée par la blessure reçue par Ltt LAFFITTE pendant le coup de main.
 
La carrière militaire du Ltt LAFFITTE ne se termine pas avec la fin de la Grande Guerre. Promu chevalier de la légion d’honneur le 10 mai 1918, il intègre – en 1919 - la 104e Promotion de Saint Cyr, promotion dite "Promotion des Croix de Guerre » . Il est élevé à la dignité d’Officier de la Légion d’honneur (JORF du 22 décembre 1935 – page 13434) :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14628/OffLHJOdu22decembre1935page13434.jpg
 
Né le 4 novembre 1894 à Massat (Ariège), il quitte le service actif en 1946 en tant que  Général de Division d’Infanterie de la subdivision militaire de Caen (Manche).
 
Peut-on espérer établir formellement que l’officier sur la photo est le Lieutenant David LAFFITE ?
 
L’espoir est toujours permis mais, pour ce faire, je crois que la meilleure piste à suivre est de lancer une bouteille à la  mer pour retrouver les descendants du Général LAFFITTE, en espérant qu’ils disposent d’archives photographiques familiales qui leur permettraient d’identifier sans ambiguïté leur aïeul.  
 
Il y a bien 2 dossiers nominatifs au nom du Général LAFFITTE, l’un à la Chancellerie de la Légion d’honneur mais actuellement classé non communicable (base Léonore), l’autre sous côte 74 YD 508 au SHD de Vincennes dont la consultation doit être réservée actuellement aux seuls ayants droits du Général décédé en 1972.D’ailleurs rien ne permet de supposer qu’il y ait des photos dans ces dossiers.  
 
Pour ma part, je n’ai pas trouvé de fiche matricule à son nom aux AD de l’Ariège.
 
Peut-on espérer en apprendre plus sur ce coup de main du 29 avril 18, sur le « Secteur gazeux », l’identité des soldats photographiés… ?
 
Oui. Je crois que cela vaut le coup d’aller voir de près quelques cartons d’archives au SHD de Vincennes :
 
- Cote 25 N 152 : cartons d’archives des opérations du 147e R.I. pour les années 1915 à 1918,
- Cotes 24 N 69, 72 et 73 : cartons d'archives relatives aux opérations des 4e D.I., 7e B.I. et de l'I.D.4 en 1918
 
Nota: Je n'ai pas trouvé de reversement d'un fond d'archives privées de la famille LAFFITTE auprès du SHD de Vincennes.
 
Je finirai ce soir tout simplement :
 
- en disant que pour les mentions «  1ère Cie » et « Ton cher cousin Robi (ou Bobi) », là… je suis sec !
 
- en ayant une pensée particulière pour l’Adjudant DELAVEAU car si le Général D. LAFFITTE a eu une belle et longue carrière, il lui doit quand même beaucoup. Ce serait intéressant de retrouver ses descendants… non ?
 
Bonne soirée. Cordialement.
 
Jean-Pierre
 
 
 

n°26382
christophe​ lagrange
Posté le 22-02-2017 à 08:26:21  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci pour cette brillante démonstration et intéressante hypothèse.
 
Pourquoi pas ?
 
Mais... la 6e Cie était au 2e bataillon et la 1ère Cie au 1er bataillon... Une erreur de notation du cousin Robi ou Bobi qui s'est mélangé dans les compagnies ?
 
Malheureusement aucune autre mention au verso.
 
Un jour peut-être une autre photo avec des hommes identifiés permettra-t-elle de confirmer ou d'infirmer.
 
Cordialement
Christophe


---------------
Les Blogs :
http://147ri.canalblog.com/ http://347ri.canalblog.com/ http://409ri.canalblog.com/ http://5gc29bcp.canalblog.com/
n°26478
lignard2
j'en reviendrai!
Posté le 08-03-2017 à 16:26:22  profilanswer
 

Bonjour Christophe,
 
retrouvée dans un dossier, cette petite annonce concernant un soldat de votre régiment. Août 1914 présence effective en Belgique puis sans nouvelle depuis les combats.  
Les familles belges mettaient des petites annonces dans les journaux afin de retrouver la trace de leur parent engagé sous les drapeaux. Plusieurs familles françaises ont également mis ces avis de recherches dans les journaux belges espérant certainement avoir un retour. . Voici donc un exemple.
Si cela peut servir
cordialement
 
Christianhttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/10170/147emeri.jpg


Message édité par lignard2 le 08-03-2017 à 16:28:54

---------------
lignard
http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/  

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  La Grande Guerre en photos
  Lieux

  147e RI - avril - mai 1918