Il y a 57 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Identification

n°11225
Maynat
Posté le 25-11-2013 à 02:08:09  profilanswer
 

Bonjour à tous et a toutes,
 
Etant tout nouveau sur ce (magnifique!) forum, je me présente très rapidement : je m’appelle Pierre, j'ai 17ans et depuis pas mal de temps, je suis passionné par la Grande Guerre. A mon plus grand bonheur, j'ai trouvé il y a peu dans une malle oubliée du grenier deux photos de poilus. Elles ont la chance d'être en très bon état.  
Sur l'une d'elle apparaît un homme que je n'ai pas encore réussis a identifier, mes aïeux inscrits sur le monument au mort de mon village et dont j'ai retrouvé les fiches n'ayants pas combattus sous le 143e RI, je ne sais même si cette personne a fait partie de ma famille.
Plusieurs questions me viennent donc en tête :  
     -Est il possible de se rendre a la mairie et d'y trouver des archives d'habitants de la commune ayant combattu pendant la Guerre, en vue de recherche personnelles?
     -Concernant ce soldat, est il possible qu'il ait changé de régiment pendant la Guerre? Par exemple pour être redirigé vers le 83e ou le 211e RI (régiments de mes aïeux morts pendant la Guerre)
     -Est il possible de dater assez précisément ce cliché? Vu son uniforme, son képi et sa baïonnette, j'ai pu en déduire qu'il a été pris au début de la Guerre, mais quand?
     -De plus, que signifie ce brassard où semble être inscrit les lettres "G" et "C"?
     -Enfin, est il possible sinon de donner un nom, d'identifier un peu mieux cet homme?
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14349/numérisation0001.jpg2..jpg
 
Je vous remercie d'avance, m'excuse aussi peut être de la naïveté de mes questions, mais comme je vous l'ai dit je suis nouveau et pas habitué a ce genre de travail. Je suis toutefois sûr que cette passion pour la Grande Guerre qui nous anime tous ici vous permettra de comprendre mes intentions et mes questionnements.  :)  
 
En vous souhaitant une bonne soirée/journée,
Cordialement, Pierre

Message cité 1 fois
Message édité par Maynat le 25-11-2013 à 02:11:17
n°11226
armand
Posté le 25-11-2013 à 07:24:41  profilanswer
 

Bonjour Pierre
Bienvenue chez nous. Tu peux de représenter dans la rubrique "Qui est Qui" si tu veux.
pour tes recherches tu peux lire le mémento
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 4840_1.htm
Ton homme est un ancien de la réserve de l'armée territoriale.

Maynat a écrit :

-De plus, que signifie ce brassard où semble être inscrit les lettres "G" et "C"?


C'est un brassard de GVC (Gardes des Voies de Communication) voir sur le site d'Arnaud les explications
http://combattant.14-18.pagesperso [...] 15GVC.html
Quel est le numéro inscrit au col ? 145 ?  
Le 145e Régiment d'Infanterie appartenait, dès le temps de paix, à la garnison normale de la Place de MAUBEUGE. D'après le plan de mobilisation, il faisait partie, en cas de guerre, de la réserve générale de la Place, qui comprenait, en outre, le 4ème régiment d’infanterie territoriale, le 345e Régiment d'Infanterie de Réserve;
peux être un réserviste du 4e RIT?
Bonne recherche et tiens nous au courant
 
Cdt
Armand


Message édité par armand le 25-11-2013 à 07:41:27

---------------
Sur les traces du 132ème RI " Un contre Huit " et du 294ème RI (le "29-4" )
n°11227
p Lamy
çà marmitte par ici !
Posté le 25-11-2013 à 09:39:11  profilanswer
 

Bonjour,
vu l'équipement et l'armement de ce soldat (fusil et épée-baionette Gras mle 1874) je pense plus à un régiment territorial confirmé par les numéros blancs sur fond rouge des pattes de col.
Cordialement.
P. Lamy


---------------
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP
n°11240
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 25-11-2013 à 18:59:56  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Cet homme est bien un GVC. Armand, pour en savoir plus, il y a maintenant le site des GVC de Yannickckck, oh combien plus complet :
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr/
 
L'uniforme ressemble plus à ceux de 1915 que du début de la guerre, ce qui accrédite l'idée d'une tenue du 145e RIT d'Aix-en-Provence. Surtout si le blanc des numéros ne bave pas.
 
Bien cordialement,
Arnaud


---------------
Dernière mise à jour du Parcours du combattant 14-18 : 17/09/17 - Henri Pannard, transcription de sa biographie
n°11243
Yannickckc​k
Posté le 25-11-2013 à 22:10:47  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Le brassard avec mention GC ne laisse aucun doute sur le fait qu'il s'agisse d'un GVC.
 
Le fusil Gras modèle 1874 et sa baïonnette sont la dotation réglementaire pour les GVC.
 
Cet homme est normalement un réserviste de la territoriale, c'est à dire qu'il a des grande chance d'être d'une des classes 1887 à 1892 (= des grandes chances d'être né entre 1867 et 1872).
 
Pierre nous indique 143 pour le N° blanc de capote.
 
Administrativement il doit être rattaché à un régiment d'infanterie territoriale (RIT) d'où possibilité d'un numéro blanc de RIT sur  capote et képi, peut être ici le 143ème RIT (Pau avec le 18e régiment d'infanterie RI sur la même ville). Sous réserve qu'il ne s'agisse pas d'un N° sombre blanchi à la craie pour la photo (c'est parfois extrêmement bien fait !)
 
Par contre normalement les GVC devaient d'après les instructions recevoir à la mobilisation des vêtements usagés (notamment de collection d'instruction) du régiment d'infanterie RI, donc marqués aux N° sombre (sur photo N&B) de ce régiment.
Ca semble être le cas ici pour son képi qui ne porte pas de N° blanc, et qui porte bien une marque de collection d'instruction (la petite pastille blanche)
Juste sous cette pastille sur un bon scan et un grossissement on peut peut être lire ou deviner s'il y a un N° inscrit (même sombre) à vérifier par Pierre ça pourrait aider si on arrive à le déchiffrer (mais il est peut être un peu masqué ici par la visière...à voir).
 
Si le N° de la capote est bien un N° blanc du 143e RIT on devrait avoir en sombre sur le képi un N°18 ou un N° de RI des subdivisions voisines 12 ou 49.
 
Probable fin 1914 courant 1915, mais pour des GVC de l'arrière ce genre de tenue est possible aussi bien plus tardivement.
 
Bien cordialement,
Yannick


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°11244
Maynat
Posté le 25-11-2013 à 22:35:19  profilanswer
 

Bonjour a tous,
 
Tout d'abord merci pour ces réponses fort intéressantes et si rapides.
Pour répondre a Armand, le numéro inscrit sur le col est le numéro 143. Suite a des recherches rapides sur les sites que vous m'avez proposés vous ainsi que Arnaud Carobbi et grâce auxquels j'ai appris des choses très intéressantes (je vous en remercie) j'ai pu déduire que cet homme appartenait donc bien au 143e RIT, qui était installé à Pau, dans les Basses Pyrénées, actuellement Pyrénées Atlantiques, le département ou je réside et d'ou est originaire ma famille depuis des générations. Quitte a savoir maintenant si cette personne fait partie de ma famille, autre paire de manches! Il va falloir que je fasse des recherches plus approfondies a ce sujet.
 
Encore merci a tous pour toutes vos précisions, je vous tiendrai au courant de mes recherches,
 
Cordialement, Pierre

n°11245
Maynat
Posté le 25-11-2013 à 22:59:19  profilanswer
 

Merci beaucoup a Yannickckck pour ces informations de dernière minute si on peut dire, après avoir lu votre message, en effet on peut apercevoir en sombre, très peu visible, un numéro sur le képi. Malheureusement je n'ai pas les outils nécessaire pour vérifier (une simple loupe hélas, me manque). Concernant le col, a regarder de plus près, même si je sais que souvent le travail était si bien fait que il était presque indétectable, il semble bien que ce soient les couleurs d'origine (notamment grâce au pli du col et au jeu d'ombre), après je n'exclue pas le fait que je puisse me tromper.
Je m’équiperait donc prochainement d'une loupe afin d'y voir un peu plus clair concernant ce képi, je vous tiendrait au courant
 
Merci encore, et bonne soirée
 
Pierre

n°11247
Yv'
Posté le 26-11-2013 à 00:00:59  profilanswer
 

Bonsoir Pierre,
 
Pour le parcours des différents soldats, il va falloir aller aux AD 64 (ils n'ont pas mis les fiches matricules en ligne), mais au moins cela devrait permettre d'être rapidement fixé. Voir le "memento" signalé par Armand.
Et une précision : il est tout-à-fait possible pour un soldat de changer de régiment pendant la guerre, même si un changement territoriale -> active était moins fréquent, enfin il me semble.
 
Cordialement
Yves

n°11258
Maynat
Posté le 26-11-2013 à 22:22:11  profilanswer
 

Bonsoir a tous,
 
Du nouveau dans ma quête d'identification de ce soldat, une piste, mais pour autant elle est loin d'être sûre.
En effet j'ai recherché des documents permettant de connaitre un peu mieux ce soldat du 143 RIT, et une tante m'a montré ce livret :  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14349/numerisation0002.jpg
 
Ce livret a appartenu a un certain Pouts Lucien, ayant appartenu successivement au 18e RI, puis au 143e RIT, basé a Pau. Pour l'instant, ces informations semblent correspondre avec les suggestions et les déductions que vous m'avez partagé. Seulement voila : ce Lucien est né le 4 septembre 1855, il est donc de classe 1875 (comme on peut le lire sur la 1ere de couverture). Il aurait eu donc 59 ans au début de la Guerre! Cela me semble très âgé, même pour un réserviste de l'armée territoriale... Et de plus l'homme de la photo semble (à moins que je ne sois un piètre déducteur) un peu plus jeune. Je demande donc votre avis, pour me dire si oui ou non l'homme de la photo est bel et bien Lucien Pouts.
 
Je vous remercie d'avance,
Cordialement
Pierre

n°11260
Yannickckc​k
Posté le 27-11-2013 à 00:27:04  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Si Pau est votre région alors ce N°143 est le N° blanc du 143e territorial, son képi pourrait comporter un N°18 sombre pour Pau également.
 
Difficile de dire si l'homme photographié a 59 ans ou moins.
 
Du point de vue des instructions l'engagement volontaire pour le service des GVC, d'homme ayant dépassé l'âge de fin de leurs obligations militaires, était possible, sous réserve d'aptitude physique.
 
Un article récent d'Arnaud Carobbi évoque ces engagements volontaires d'hommes âgés :
http://combattant.14-18.pagesperso [...] nObli.html
 
Arnaud souligne que ces hommes se voyaient ouvrir une nouvelle (une deuxième donc) fiche dans la liste matricule de la classe 1914, cet engagement volontaire en 1914 ne figure donc pas sur leur première fiche matricule ouverte dans leur classe d'origine, il en est peut-être de même pour le livret évoqué ci-dessus, comporte t'il des mentions sur la période 1914-1918 ? il ne mentionne peut être pas l'engagement en 1914 ? les engagés volontaires se voyaient-ils aussi dotés d'un nouveau livret ?
 
Amicalement,
Yannick


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°11275
Maynat
Posté le 27-11-2013 à 22:12:57  profilanswer
 

Bonsoir Yannick,
 
Tout d'abord merci pour vos précisions.
Malheureusement, je n'ai toujours pas pu me procurer une simple loupe pour lire le numéro sur le képi. Par ailleurs Pau est bien ma région, ce qui confirme presque que cet homme faisait partie du 143e RIT.
Concernant les informations inscrites dans le livret, sur la page "Immatriculations successives" on peut y voir que Lucien Pouts a d'abord été affecté au 18e régiment d'infanterie en 1878, puis il est juste noté "Régiment d'Infanterie stationné à Pau" en 1882, puis enfin un tampon notant "143e Regt Territal d'Infanterie", sans date précise (voir photos ci-jointes).
Cependant, sur la page d'après, concernant les incorporations successives, est noté "A accompli une période d'exercices au 143e Regt Territoriale d'Infanterie du 18 au 30 avril 1887" ce qui nous fixe donc sur ce point.
Concernant la Grande Guerre, aucune allusion n'y est faite.
 
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14349/1.png
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14349/45.png
(en espérant que les images ne soient pas trop petites) (si jamais vous avez du mal a voir les informations, cliquez sur la photo et faites ctrl + "+" ou ctrl + roulette de la souris)
 
Donc en conclusion, pour vous répondre Yannick, il n'y a pas dans ce livret de mention d'un quelconque engagement en 1914. Peut etre est ce pour les même raisons que vous avez mentionné (peut être obtention d'un nouveau livret).
Je vous remercie pour vos suggestions.
 
Amicalement,
Pierre


Message édité par Maynat le 27-11-2013 à 22:41:26
n°11777
Maynat
Posté le 06-01-2014 à 21:57:52  profilanswer
 

Bonjour a tous, et avant tout meilleurs vœux pour cette année 2014 qui débute, année du centenaire de cette Grande Guerre qui ne cesse de nous fasciner!
 
Tout d'abord, comme vous certains d'entre vous l'avait suggéré, après de longues minutes penché sur ce fameux numéro de képi, on semble bien distinguer (c'est vraiment extrêmement peu lisible) un numéro 18, correspondant donc au 18RI de Pau, ce qui corrobore vos suggestions.
De plus, je ne l'avais pas précisé précédemment, mais cette photo s'agit d'une carte postale vierge. Au verso donc, est inscrit "Photographie VALANCE,5, Rue de Strasbourg, NANCY" "Les clichés sont conservés, n°6299" (numéro en manuscrit).
Quelques questions qui doivent être idiote, mais tant pis : au vu de l'adresse du photographe, cela veut dire que lorsque le cliché a été pris, le régiment stationnait prés de cette ville? Si oui est il possible de savoir ce qu'il faisait là bas?
De plus, que signifie "les clichés sont conservés"? Question peut être naïve, mais bon sait on jamais!
 
En vous remerciant d'avance et en vous souhaitant une bonne soirée/journée,
Cordialement
Pierre

n°11778
Yannickckc​k
Posté le 06-01-2014 à 22:40:18  profilanswer
 

Bonjour,
 
Meilleurs Voeux également,
 
Si à la mobilisation en août 1914 les GVC ont été affecté sur des postes de garde près de chez eux, à partir de mars 1915, les régions de l'arrière envoient des renforts de GVC dans les régions proches du front, voir l'article sur cette question précise ici : http://gvc.14-18.pagesperso-orange [...] Front.html.
 
Ce GVC a pu être envoyé en renfort comme GVC près de Nancy.
 
Ca pourrait expliquer pourquoi il porte une capote du 143e RIT et un képi du 18e RI :
 
Normalement (mais il y a de nombreuses exceptions) à la mobilisation, selon les règlements  les GVC devaient percevoir des effets provenant des dépôts du RI de leur subdivision et donc marqués au N° de ce régiment, ici le képi du 18e RI
Normalement encore (mais là aussi il y a de nombreuses exceptions) les GVC dans les zones non exposées aux incursions de l'ennemi devaient être dotés d'un képi mais pas d'une capote (mais d'une tenue composée d'un pantalon de treillis blanc et d'une veste de bourgeron blanche) ça pourrait expliquer pourquoi il n'a reçu que le képi au marquage du 18e RI, il n'y avait donc pas de capote dans les vêtements réservés par le 18e RI pour les GVC à la mobilisation.
 
Les renforts de GVC envoyés dans la zone près du front devaient par contre êtres dotés d'une capote (parfois perçue au départ dans leur région, parfois perçue à l'arrivée dans la zone renforcée), bien qu'équipés à la mobilisation par le RI les GVC étaient administrativement rattachés au RIT de leur subdivision, l'envoi en renfort vers le front passait par un passage au dépôt du RIT qui a pu fournir les capotes requises marquées donc à son N° 143e RIT.
 
Le port d'une capote usagée sur laquelle ne subsiste qu'une rangée de boutons, et de bandes molletières, pourrait correspondre pour des GVC à une photo prise début 1915.
 
Amicalement,
Yannick LE GRATIET


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
21/08/2017 dernière mise à jour du site.
n°11779
Maynat
Posté le 06-01-2014 à 23:25:15  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Je vous remercie Yannick pour cette réponse si rapide et pour ces informations ma foi très interressantes sur ces soldats âgés qui ont joué un rôle plutôt méconnu de la Guerre! Ce "pépère" (comme on surnommait affectueusement les hommes de la territoriale) a donc été habillé avec ce que l'on a pu pour pouvoir servir son pays bien loin de sa région et de sa famille.. On voit a quel point cette Guerre frappa toutes les générations, emportant avec elle des biens trop jeunes et des bien trop vieux, laissant derriere elle des veuves et des orphelins...
 
Merci encore Yannick pour votre réponse, en vous souhaitant une agréable soirée  :jap:  
 
Amicalement,
Pierre


Aller à :
Ajouter une réponse