FORUM pages 14-18
  Soldats de la Grande Guerre

  Alsacien pendant la guerre : comment savoir s'ils ont servi et où ?

 

Soldats de la Grande Guerre : gizmo02 SORTIES ET RENCONTRES : bernard55, 1 utilisateur anonyme et 40 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Alsacien pendant la guerre : comment savoir s'ils ont servi et où ?

n°76306
Sophia
Posté le 18-01-2017 à 20:40:17  profilanswer
 

Bonsoir à tous ! Comme évoqué dans le titre, je souhaiterais en savoir davantage sur le sort des Alsaciens lors du conflit.
Native d'Alsace et dans le cadre de mes recherches généalogique, j'aimerais comprendre le conflit dans ma région. N'ayant plus de grands-parents pour avoir des témoignages de leurs parents ou grands-parents, je souhaiterais savoir comment faire pour connaitre si mes ascendants ont combattu lors de la Première Guerre. Les informations que j'ai tiré des archives de mon département m'ont permis de savoir qu'après 1871, la plupart sont restés dans leurs village en Alsace. Et si en 1914 ils ont été mobilisé dans l'armée Allemande, comment puis-je savoir ? Et si un Alsacien mobilisé dans l'armée Allemande est mort, est-il mort pour la France ou l'Allemagne ? Existe-il un recensement des pertes civils lors du conflit ?
Je vous remercie d'avance pour les réponses, même infime que vous pourrez m'apporter.
Sophia


Message édité par Sophia le 20-01-2017 à 15:42:23
n°76307
Alain 57
Posté le 18-01-2017 à 21:46:36  profilanswer
 

Bonsoir Sophia,
Bonsoir à toutes et à tous,
 
Vaste sujet…..
 
En principe, les alsaciens-lorrains ont combattu au sein de l’armée allemande, sauf à avoir opté pour la nationalité française et s’être engagé dans cette même armée.
Comment savoir si vos aïeux ont été mobilisés dans l’armée allemande ? Il n’existe malheureusement pas de registres matricules pour l’armée allemande. Les seuls que vous puissiez consulter aux AD, concernent les soldats allemand revenus de la guerre, et encore mobilisables à cette époque. Cependant, il s’agit de registres reconstitués, et les services dans l’armée allemande n’y figurent pas.
 
Il vous reste cependant quelques sources :
-les souvenirs ou documents familiaux
-consulter certains sites (Verlustlisten, Denkmalprojekt, Fichiers CICR et autres) pour retrouver un soldat disparu, blessé, tué, prisonnier…..
 
Enfin, un alsacien mobilisé dans l’armée allemande et ayant été tué au combat, n’est pas mort pour la France, cela va de soi.
 
Cordialement
Alain


Message édité par Alain 57 le 18-01-2017 à 21:47:29
n°76308
Sophia
Posté le 18-01-2017 à 23:22:17  profilanswer
 

Merci Alain pour vos précieux renseignements .  
Pourquoi n'y-a-t-il pas de registres matricules pour l'armée Allemande ? (détruit ?)  
Quand aux soldats AL morts lors du conflit sous l'armée allemande, où sont-ils enterrés ? En France ou en Allemagne ?  
Et qui sont inscrit sur les monuments aux morts dans les villes et villages AL ? Si je déduits que pour la plupart des AL ont combattus pour l'Allemagne, il doit y avoir que des civils sur les monuments aux morts ? Et pas d'inscription "morts pour la France" .

n°76309
martinev
Posté le 19-01-2017 à 07:39:05  profilanswer
 

sujet abordé ici :
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 1613_1.htm
je vous ai envoyé un mp
ps voir aussi : http://dominique.richert.free.fr/index.htm


Message édité par martinev le 19-01-2017 à 07:48:35
n°76310
Alain 57
Posté le 19-01-2017 à 09:06:25  profilanswer
 

Bonjour Sophia,
Bonjour à toutes et à tous,
 
Je ne sais pas si les registres matricules ont existé sous la même forme pour l’armée allemande. Si ces documents  n’ont pas été détruits pour une raison quelconque, je suppose qu’ils ont été rendus aux allemands après guerre. Malheureusement, les archives allemandes (essentiellement prussiennes) ont disparu lors du bombardement de Potsdam en 1945.
 
Les soldats morts durant le conflit et dont on a retrouvé le corps, ont été inhumés dans un lieu proche du lieu de décès, sauf ceux dont les familles ont demandé le rapatriement du corps.
 
Concernant les monuments aux morts, les noms inscrits correspondent aux soldats tués durant le conflit. Si l’inscription sur le monument indique « Morts pour la France », il ne s’agit que de soldats déclarés tués à ce titre. C’est ce qui explique pourquoi on  trouve en Alsace-Lorraine la mention  « La commune à ses morts ». En générale, les noms correspondent aux natifs de la commune, mais on y trouve également les noms des résidents.
 
Cordialement
Alain

n°76311
cjouf
Posté le 19-01-2017 à 09:22:42  profilanswer
 

Bonjour à Toutes et Tous  
 
Ayant recherché les hommes qui ont participé à la GG et portant mon patronyme,j'ai recherché dans les fiches Croix-Rouge armée allemande et j'ai pu retrouver 3 personnes qui ont été fait prisonniers lors du conflit 14-18.
J'ai essayé de prendre contact avec leurs descendants mais ceux-ci ne s'intéressant pas à ce conflit n'ont pas donné suite à ma demande de photos de leurs parents... dommage
Sophia devrait faire les fiches CR,elle pourrait retrouver des traces dans ces fiches
Bien cordialement,
Christian


---------------
cjouf
n°76312
martinev
Posté le 19-01-2017 à 09:27:32  profilanswer
 

une recherche 'Alsaciens' sur europeana donne beaucoup de réponses, par exemple celle-ci :
http://www.europeana1914-1918.eu/e [...] ions/15300

n°76313
Sophia
Posté le 19-01-2017 à 09:42:46  profilanswer
 

Merci.  
Lors du conflit, ce sont tous les hommes AL qui ont été mobilisés dans l'armée Allemande ? (À partir de quel âge jusqu'à quel âge ?)
 Sinon y-a-t-il des ouvrages ou des livres qui racontent ou retracent l'histoire des AL lors du conflit ?  
 Comme écrit plus haut,je n'ai plus de famille qui peut me raconter ses souvenirs, alors que j'ai un tas de questions ...  

n°76314
Alain 57
Posté le 19-01-2017 à 10:37:08  profilanswer
 

Sophia,
 
De 1871 à 1918 les alsaciens résidant en Alsace, de même que les lorrains,  étaient de facto des citoyens allemands et devaient se conformer à toutes les lois allemandes, incluant l’obligation du service militaire et les ordres de mobilisation.
L’Alsace et la Moselle étaient «  Reichsland «  mais sous contrôle prussien. En conséquence les ressortissants  de cette région étaient logiquement incorporés dans les unités prussiennes.  
 
Tous les citoyens dès l’âge de 20 ans devaient, selon l’unité d’affectation, accomplir un service d’une durée de deux à trois ans, ininterrompu, sans exemption ni remplacement, puis ils étaient réservistes pour atteindre 7 années de service (loi  Bismark du 09/11/1867).
Il y avait aussi une armée territoriale (Landsturm)  qui concernait les jeunes de 17 à 19 ans ainsi que  les hommes de quarante à quarante cinq ans qui ne se qualifiaient pas pour le service actif.
Les  soldats de l’active, les réservistes ainsi que ceux du Landwehr étaient appelés au front en temps de guerre, tandis que ceux issus du Landsturm étaient affectés dans les forteresses où chargés de la surveillance des frontières et des territoires occupés.
 
Service actif :
Service actif de 20 à 23 ans suivant l’armée.
Reserve         :
 De 23 à 27 ans obligation de réserve  pour atteindre 7 ans de service.
Landwehr     :  
Affectation en fin de réserve, Landwehr 1 et 2 suivant la durée effectuée dans l’active
De 28 à 32 ans : ceux qui auront effectué deux ans de service actif, feront 5 ans dans la Landwehr 1, ceux qui auront effectué trois ans de service actif, en feront 3
De 33 à 38 ans : réserve dans la Landwehr 2.
Landsturm   :  
De 39 à 45 ans, affectation dans la Landsturm II, ainsi que les jeunes de 17 à 19 ans appelés eux, en cas de guerre.
 
Vous trouverez toutes sortes d’ouvrage en librairie, bibliothèque ou autres.
 
Cordialement
Alain

Message cité 2 fois
Message édité par Alain 57 le 19-01-2017 à 10:39:54
n°76315
martinev
Posté le 19-01-2017 à 12:28:11  profilanswer
 
n°76316
p Lamy
çà marmitte par ici !
Posté le 19-01-2017 à 13:26:16  profilanswer
 

Bonjour,
 
il y a aussi la piste des registres de matricule français établis après le retour à la France où l'on peut avoir certaines informations sur les coordonnées des personnes concernées et également les archives des demandes de carte du combattant française (demandes faites vers 1929-1930) où sont relatés les parcours des soldats qui en ont fait la demande, car il fallait justifier de 6 mois de présence au front pour obtenir la dite carte, même avec un parcours dans l'armée allemande. J'ai pu ainsi compléter mes informations sur les personnes que je suis, au niveau de la Moselle.
Après si l'on a connaissance du régiment d'incorporation de la personne on peut trouver trace du parcours des unités dans le livre "Rumeshalle Unsere Alte Armee" où sont détaillés tous les parcours des divisions allemandes durant la grande guerre.  
Il existe aussi le German army Handbook, et sa version française, qui compile les parcours des divisions allemandes établis au travers des interrogatoires des prisonniers allemands principalement, je crois que l'on peut le trouver sur internet.
 
C'est vrai que les archives ont été détruites en 1945, ce qui ne facilite pas les recherches.
 
Il y a aussi ce site : http://wiki-de.genealogy.net, en allemand qui compile beaucoup d'informations.
 
Les Alsaciens-Lorrains (AL) ont été incorporés dans tous les Land du Reich, pas seulement en Prusse, mais aussi en Bavière, Saxe, etc...Le but des Allemands étant d'éviter au maximum de les regrouper pour des raisons politiques et militaires bien compréhensibles, car beaucoup d'AL étaient francophiles et parfois même uniquement francophones. Dès 1914, certains Lorrains avaient idée de déserter, c'est pourquoi dès le débuit 1915 des directives de l'état mojor allemand les envoyés vers le front Est, avant leur retour massif au printemps 1918 suite à l'armistice signé avec les Russes, et devant le besoin de troupes pour les offensives allemandes, qui ont accéléré le retour des unités du front Est vers le front Ouest.
Il existait des Régiments spécifiquement Lorrains des XVIe et XVIIe Corps allemands (Infanterie Regiment 136 - 3 Lothringisches par exemple) ou Alsaciens, mais ces régiments, s'il comportaient des AL avaient un effectif majoritairement de recrutement prussien.
 
Bien cordialement.
P. Lamy


---------------
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP
n°76317
Sophia
Posté le 19-01-2017 à 15:21:22  profilanswer
 

Bonjour et merci, cela me fais maintenant plusieurs pistes à creuser. Il ne me reste plus qu'à apprendre l'Allemand !!  
D'ailleurs, quels étaient les principaux front de l'EST où les AL ont combattus ? Russe pour la plupart non ?  
Je suis vraiment preneuse pour des ouvrages que vous pouvez me conseiller de lire.

n°76318
p Lamy
çà marmitte par ici !
Posté le 19-01-2017 à 18:12:02  profilanswer
 

Les Allemands ont combattu sur tout le front Russe depuis le nord (vers Riga) jusqu'au sud, et se sont également engagés en  Roumanie en 1916, ou auprès des troupes turques en Macédoine.  
Ils ont également été présents en Afrique et on combattu et perdu en octobre 1914 leur concession chinoise du Kao-Tchéou (Tsing-Tsao).
 
Pour le sort des AL consultez les ouvrages de J-N Grandhomme à la Nuée Bleue (Strasbourg) parus récemment (site internet).
 
Bien cordialement.
P. Lamy


---------------
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP
n°76319
Sophia
Posté le 19-01-2017 à 23:32:08  profilanswer
 

Bonsoir. Je tiens d'abord à vous remercier tous pour vos contributions. Des pistes commencent doucement à se tracer.  
Que veux dire  "réserve dans la Landwehr 2." ? Ne possèdant que la branche de ma grand-mère paternelle, j'ai mon arrière-arrière grand-père qui , à l'âge de la mobilisation avait 33 ans en 14. Cela signifie qu'il a obligatoirement fait son service militaire allemand. Puis-je déduire qu'il a été dans la réserve de la Landwehr 2 en 14 ? Tous les hommes AL étaient mobilisés sans exception ? Hormis ceux qui ont pu aller en zone Française.  
Sophia

n°76320
151 RI
Posté le 20-01-2017 à 06:23:42  profilanswer
 

Bonjour Sofia et tous les intervenants.
 
J'ai lu et sauf erreur de ma part personne n'a pose la question..sous quel uniforme à t il été tué s il est mort à la guerre?
 
Un certain nombre d'Alsacien Lorrains ont combattu sous l uniforme français et souvent avec un nom d emprunt pour sauvegarder sa famille de représailles, voire lui même s il était fait prisonnier car il était un déserteur de l'armée prussienne. .....normal né  apres 1870 et résidant dans ces provinces il devenait de facto allemand (contrairement à la seconde guerre).
Donc s il a combattu sous l uniforme français mort au combat on doit le trouver sur les fiches mémoire des hommes.
 
Quelque soit son uniforme sous lequel il trouve la mort on va...en principe s il n'a pas été oublié. ..le trouver sur un monument aux morts.
En Alsace Lorraine peu ont été oublié après 1918....
 
Pour en revenir au monument aux morts....en Alsace Lorraine on ne trouve Aucun monument ou plaques de églises avec la mention " morts pour la France" mais on trouve les "2 nationalites" côte à côte.  
Dans ma commune cela va plus loin car à tort les enfants font l appel des noms avec. ....mort pour la France...et ce depuis 1920!.
 
Ne pas oublier mémorial genweb qui est une piste de départ. ....egalement le livre d or du souvenir francais de JP  Jean qui a recueilli les noms par village sans oublier le travail de l abbé Veber ou Weber (aux AD 57)
 
Enfin dernière piste si vous avez la commune....cherchez "l historien" local et très souvent les résultats sont surprenants
 
Bon courage dans cette passion dévorante
Cordialement
Gerard


Message édité par 151 RI le 20-01-2017 à 06:25:53
n°76321
p Lamy
çà marmitte par ici !
Posté le 20-01-2017 à 08:13:40  profilanswer
 

Bonjour,
 
Pour exemple, Julien Cheltiez né à Foville (Moselle). Cavalier au 9 Dragonner Regiment de Metz. Déserte le 11 août 1914, s'engage dans la Légion Etrangère, sous le nom d'emprunt Chanzon, passe aux chasseurs à cheval, puis chasseur à pied, tué en 1916 dans la Somme.
 
Le désertion étant punie de peine de mort, les AL avaient 3 possibilités :
-camp spécial de prisonniers AL (St Rambert sur Loire, Monistrol ou Lourdes)
-engagement dans l'armée française vers les fronts extérieurs
-engagement dans l'armée française front ouest sous nom d'emprunt, protecteur en cas de capture.
 
La formule est souvent "victimes de la guerre"
 
Cordialement.
P. Lamy


---------------
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP
n°76322
Alain 57
Posté le 20-01-2017 à 08:38:51  profilanswer
 

Bonjour Sophia,
Bonjour à toutes et à tous,
 
Réserve Landwehr 2 : ce sont les soldats allemands âgés de 33 à 38 ans classés parmi les réservistes.
 
Si votre aïeul avait 33 ans en 1914, on peut considérer qu’il est né en 1881, et en conséquence il a du effectuer son service militaire à l’âge de 20 ans, soit à partir de 1901 (sauf réforme, report ou avancement d’appel). Quant à savoir au sein de qu’elle armée il a remplit ses obligations, il faudrait connaître son lieu de résidence lorsqu’il avait 20 ans (archives familiales, recensements ou autres).  
 
Cordialement
Alain

n°76323
Sophia
Posté le 20-01-2017 à 08:59:18  profilanswer
 

Bonjour à tous,

 

Pour votre question Gerard, si elle me concerne, non il n'est pas mort lors du conflit. Mais j'aimerais beaucoup connaître son parcours militaire. Où a-t-il servi notamment, sous quel uniforme ? Mais comme dit, je n'ai que la branche de ma grand-mère paternelle, et je suis en train de remonter celle de mon grand-père paternelle. Et comme n'ayant plus de grands-parents depuis fort longtemps (j'ai 25 ans) j'ai l'impression de partir vraiment de rien. Alors l'histoire je dois d'abord la comprendre pour déduire les "petites histoires familiales". Vous m'avez déjà apporté beaucoup de pistes, et ça en devient difficile de s'arrêter de chercher, même pour dormir xD
Merci pour la référence du livre d'or du souvenir Français, J'ai la chance de l'avoir dans la bibliothèque de ma ville !

 

Pour en revenir à la réserve de la Landwehr 2,à quoi consistait-elle ? C'est la réserve comme on l'entend aujourd'hui en France par exemple ? Les mêmes missions que les actifs mais de façon ponctuelle ?

 

Sophia


Message édité par Sophia le 20-01-2017 à 15:44:37
n°76324
- Joel Hur​et -
Administrateur
Posté le 20-01-2017 à 09:10:46  profilanswer
 

Ce sujet a été déplacé de la catégorie Forum Pages d'Histoire vers la categorie Soldats de la Grande Guerre par - Joel Huret -


---------------
Histoire d'une collection : musée du costume militaire
n°76325
Alain 57
Posté le 20-01-2017 à 10:11:52  profilanswer
 

Sophia,
 
« Il n’est pas mort au conflit », voilà ce qui élimine déjà un certain nombre de pistes de recherches.
Pourriez-vous nous indiquer son nom et prénom, voire un lieu de naissance ?
Avec un peu de chance, on pourrait le retrouver sur une liste de blessés, prisonniers ou autres….
 
Cordialement
Alain


Message édité par Alain 57 le 20-01-2017 à 10:12:05
n°76327
Sophia
Posté le 20-01-2017 à 15:47:42  profilanswer
 

Bonjour ,  
 
Voici les informations que je détiens : Il s'appelait REDELSPERGER Louis, né le 22 Oct 1881 à Ste Marie aux Mines dans le Haut-Rhin

n°76328
151 RI
Posté le 20-01-2017 à 16:42:18  profilanswer
 

Bonjour Sophie
 
Voilà une piste......le dernier Louis serait peut être une piste
 
http://ste-marie123.pagesperso-ora [...] he1590.htm
 
Bonne chasse
Gerard


Message édité par 151 RI le 20-01-2017 à 17:29:30
n°76329
Alain 57
Posté le 20-01-2017 à 17:03:27  profilanswer
 

Sophia,
 
On trouve des homonymes sur les listes de pertes allemandes ainsi que sur celles du CICR, mais personne ne répondant au prénom de Ludwig (Louis).
Décédé en 1956, il est donc bien revenu du conflit, n’a sans doute pas été blessé, et n’a pas été fait prisonnier (si l’on part du principe qu’il a été enrôlé dans l’armée allemande).  
Agé de 37 ans à la fin de la guerre, il était donc encore mobilisable pour l’armée française. Il reste l’option qui consiste à vous rendre aux AD 68, afin de consulter les fameux registres matricules reconstitués. Avec un peu de chance……..
 
Cordialement
Alain

n°76330
Sophia
Posté le 20-01-2017 à 18:06:21  profilanswer
 

Bonsoir,  
 
Gérard, merci pour le lien, malheureusement il n'y a rien qui pourrai m'aider. Par chance j'ai les ascendants jusqu'en 1782 pour la branche REDELSPERGER.  
Alain, merci pour votre recherche. Où avez fait cette recherche ? Sur les sites cités plus haut dans la discussion ? Impossible donc de savoir ce qu'il à fait ?  
Justement c'est prévu que j'aille aux archives :) Mais comment dois-je procéder dans cette recherche des registres matricules ? C'est une recherche par nom ? Par date ?  
 
Plus j'avance, plus j'ai de questions, c'est terrible ... Votre aide m'est vraiment précieuse et je vous en remercie ! Même si je ne trouve pas de réponse à mes questions concernant cet ancêtre, j'apprend tellement!
 

n°76331
151 RI
Posté le 20-01-2017 à 18:18:15  profilanswer
 

Re
 
Voilà déjà le lien pour les AD en ligne
 
Je n'ai pas poursuivi car avec un téléphone pas simple...mais je crois à cette piste....pas de soucis le lien s ouvre en 1879.....patience c'est lourd
 
http://www.archives.haut-rhin.fr/s [...] d0d357dd//
 
Allez courage
Gerard


Message édité par 151 RI le 20-01-2017 à 18:20:04
n°76332
Sophia
Posté le 20-01-2017 à 18:23:51  profilanswer
 

Merci Gerard ! J'ai trouvé juste avant que vous ne me l'envoyez :)  Élément 820 page de gauche. Il est sous le prénom de Ludwig. Malheureusement tout est écrit en Allemand et je ne comprend pas l'Allemand.

n°76333
151 RI
Posté le 20-01-2017 à 18:46:56  profilanswer
 

Super
Sur ce forum il faut avoir confiance il y aura bien quelqu'un qui pourra traduire.
 Voilà une belle avancée  
Mais personne n'a non plus posé la question....avez vous des livrets de famille (je pense que non). C'est le meilleur début de recherches.
Bonne soirée cela avance
Gerard
 

n°76334
martinev
Posté le 20-01-2017 à 19:15:01  profilanswer
 

Sophia, essayez de faire des copies d'écran (ou téléchargez les images) ; je comprends l'allemand - et si c'est en écriture ancienne, nous sommes plusieurs à pouvoir déchiffrer !

n°76336
Sophia
Posté le 20-01-2017 à 19:45:25  profilanswer
 

Bonsoir Martine,  
 
Le plus simple voici le lien que Gerard à laissé , http://www.archives.haut-rhin.fr/s [...] d0d357dd// , il suffit d'aller sur l'élément 820 (dans la cartouche en haut à gauche) et vous tomberez directement dessus. C'est la page de gauche. Et la, vous pouvez zoomer à souhait !  
Bonne chance pour la lecture !

n°76337
martinev
Posté le 20-01-2017 à 20:52:53  profilanswer
 

Sophia, je veux bien vous aider, mais je perds patience pour trouver l'élément 820. Le plus simple est de copier coller le code qu'on trouve en haut à droite : </> . Ou de faire une copie d'écran.
J'ai d'abord vu toute une série d'actes de naissance, puis des listes, ensuite on revient à des actes de naissance, mais avec des n°s antérieurs. Rien de militaire là dedans !
Il est bien dit sur le site des AD du Ht Rhin qu'ils disposent de l'état civil ... pas des registres militaires. J'ai vérifié sur ancestry, au cas où il aurait été enrôlé chez les Bavarois : il n'y est pas. Donc, s'il a été enrôlé chez les "Prussiens", c'est à dire tous les autres Allemands (Rhénans, Saxons, Hambourgeois etc ...), les registres sont perdus, on ne peut rien retrouver. Et, comme il a survécu, aucune trace ; ceux qui sont morts, on peut les retrouver (en grande partie) par les 'Verlustlisten' = listes des disparus.


Message édité par martinev le 20-01-2017 à 21:12:03
n°76338
Alain 57
Posté le 20-01-2017 à 21:13:40  profilanswer
 

Sophia,
Retranscription acte de naissance de Redelsperger Louis (source AD 68)
 
N° 286
Markirch am 22 Oktober 1881
Redelsperger Ludwig
Vor dem unterzeichneten Standesbeatem erschien heute, der Persönlichkeit nach  bekannt, der ……..Friedrich Redelsperger, wohnhaft zu Markirch in der ….kircherstrasse, evangelischer Religion, und zeigte an, das von der Josephine Redelsperger geborene Hindersé, Ehefrau, evangelischer Religion, wohnhaft bei ihm, zu Markirch in seiner Wohnung, am zwei und zwanzigsten Oktober des Jahers tausend acht hundert achtzig und eins, Vormittag um vier Uhr ein Kind männlichen Geschlechts geboren worden sei, welches den Vornamen Ludwig erhalten habe.
Vorgelesen, genehmigt und unterschreiben
Gez : Redeslperger
Der Standesbeamte:
Gez : Fernand Bloch
Die Ubereinstimmung mit dem hauptregister beglaubigt
Markirch am 22 Oktober 1881
Der Standesbeamte:
Fernand Bloch
 
N° 286
Sainte Marie-aux-Mines, le 22 octobre 1881
Redelsperger Ludwig
Par-devant l’Officier d’Etat-civil soussigné,  a comparu aujourd’hui, la personnalité reconnue de Frédéric Redelsperger, domicilié à Sainte Marie-aux-Mines, rue ????? de l’église, de religion protestante, et qui déclare que, son épouse, Josephine Redelsperger née Hindersé, de religion protestante, domiciliée chez lui, à Sainte Marie-aux-Mines, dans son logement, a mis au monde un enfant reconnu être du  sexe masculin, le  22 octobre 1881 à 4 heures du matin, prénommé Louis.
Lu, approuvé et signé.
Signé : Redelsperger
L’Officier d’Etat-civil :
Signé : Fernand Bloch
Certifié conforme au registre principal.
Sainte Marie-aux-Mines, le 22 octobre 1881
L’Officier d’Etat-civil :
Fernand Bloch
 
Mention marginale :
Décédé à Turckeim (HR, pour Haut-Rhin)
Le 29 avril 1956
Colmar, le greffier de l’Etat-civil, 19 février 1961
 
Cordialement
Alain


Message édité par Alain 57 le 20-01-2017 à 21:28:34
n°76339
Sophia
Posté le 20-01-2017 à 21:35:45  profilanswer
 

Bonsoir ,

 

Merci Alain pour ce minutieux travail de traduction.
Martine, aux AD ils ont un classeur spécifique pour les recherches militaires. Mais me semble-t-il qu'avant 1919 il faut contacter les archives militaires de Pau.
C'est un peu une déception... De ne pas pouvoir savoir, et éclaircir cette période trouble. Le pire c'est que je risque d'avoir la même déception lors de mes recherches généalogiques..


Message édité par Sophia le 20-01-2017 à 21:36:17
n°76341
martinev
Posté le 20-01-2017 à 21:47:09  profilanswer
 

marié à 19 ans ? :  
15-09-1900 :
REDELSPERGER  Louis   &   GISSELBRECHT  Marie Louise
ou à 24 ?   :
27-04-1905 : REDELSPERGER  Louis   &   KIEFFER  Lucie
= http://ste-marie-aux-mines.pagespe [...] reinfr.htm .... où on trouve aussi ceci :
http://ste-marie-aux-mines.pagespe [...] _14_18.htm
Pourquoi ne pas contacter les auteurs du blog ? 'contact' sur la page d'accueil : http://ste-marie-aux-mines.pagespe [...] /index.htm


Message édité par martinev le 20-01-2017 à 21:54:23
n°76342
Alain 57
Posté le 20-01-2017 à 21:56:57  profilanswer
 

Sophia,
 
Etonnant qu’il n’y ait pas de registres matricules aux AD 68, ces registres existent dans le 67. Passez leur un coup de fil, vous en saurez probablement un peu plus.  
Déception en matière de recherches généalogiques, non rassurez-vous, c’est un peu plus simple, il faut avant tout s’organiser et s’armer de patience.  
 
Cordialement
Alain

n°76343
martinev
Posté le 20-01-2017 à 22:14:06  profilanswer
 

En tout cas, pas de registres matricules numérisés aux AD 67 : http://archives.bas-rhin.fr/recher [...] numerises/
peut-être est-ce le même cas aux AD 68 : non numérisés, mais existants !

n°76344
Sophia
Posté le 20-01-2017 à 22:58:29  profilanswer
 

J'irais de toute façon aux AD la semaine prochaine, je vous dirai le fruit de mes recherches.  
Sophia

n°76368
krzymen
Posté le 22-01-2017 à 13:56:48  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,  
Bonjour Sophia,
 

Alain 57 a écrit :

Il y avait aussi une armée territoriale (Landsturm)  qui concernait les jeunes de 17 à 19 ans ainsi que  les hommes de quarante à quarante cinq ans qui ne se qualifiaient pas pour le service actif.
Les  soldats de l’active, les réservistes ainsi que ceux du Landwehr étaient appelés au front en temps de guerre, tandis que ceux issus du Landsturm étaient affectés dans les forteresses où chargés de la surveillance des frontières et des territoires occupés.
 
Landsturm   :  
De 39 à 45 ans, affectation dans la Landsturm II, ainsi que les jeunes de 17 à 19 ans appelés eux, en cas de guerre.


Je dois ajouter quelques mots à ce qu'a écrit Alain. Ces règles concernant le Landsturm n’étaient pas strictement observées au début de la guerre (en 1914 et 1915). Les meilleures divisions d'infanterie ont été envoyés en France et les Allemands étaient obligés d’utiliser sur le front de l'Est des nombreux bataillons du Landsturm. Ces bataillons ont subi de lourdes pertes.
Un exemple - Landsturm Infanterie Bataillon I Hagenau.
La plupart des soldats de cet bataillon étaient originaires des villages, qui se trouvent actuellement en France, en Alsace dans le departement Bas-Rhin (communes Haguenau/Hagenau et Wissembourg/ Weißenburg)
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] .htm#t5190
Deux compagnies (env. 360-400 hommes) ont participé à l/attaque du 1 février 1915 à Blinno. C’était un désastre - 53 tués, 47 blessés et 129 prisonniers !
1915. Les Alsaciens à Blinno / Pologne
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] htm#t25604
Nécropoles et monuments étrangers ..à l'étranger - N° 3 - BLINNO
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] .htm#t4371
La plupart des soldats tuées dans le combat de Blinno est née dans les années 1872-1875 et le plus âgé en 1869 !
 
Le Landsturm Infanterie Bataillon I Hagenau participait aux combats jusqu’à le mois d’août 1915 (avec un second bataillon « alsacien », le Landsturm Infanterie Bataillon II Hagenau). Après il faisait partie des forces d’occupation allemands dans la région de Białystok et plus à l’Est.
 

p Lamy a écrit :

Les Alsaciens-Lorrains (AL) ont été incorporés dans tous les Land du Reich, pas seulement en Prusse, mais aussi en Bavière, Saxe, etc. (...) Dès 1914, certains Lorrains avaient idée de déserter, c'est pourquoi dès le débuit 1915 des directives de l'état mojor allemand les envoyés vers le front Est

 
L'arrivée des Alsaciens sur le front de l'Est n'a pas passé inaperçu! Voici une information paru dans la presse de Varsovie à mi-février de 1915  - probablement les prisonniers capturés à Blinno étaient bavards! :-) :-)  
 
Le "Kurjer Warszawski" informait:
Na froncie naszym zjawiło się wiele oddziałów landszturmu, złożonych z alzatczyków, których widocznie niemcy nie uważają za dostatecznie pewnych w walkach z francuzami. Oprócz tego na froncie naszym zjawiły się oddziały polowe, które podczas pokoju stały załogą w Alzacji i Lotaryngji i dotychczas działały na froncie zachodnim. - Traduction libre : Des nombreux unités du Landsturm sont arrivé sur notre front. Elles sont composés d'Alsaciens, qui ne sont probablement pas considéré par les Allemands comme suffisamment « sûrs » dans les combats contre les Français. En outre, sur notre front sont arrivé des unités de campagne/de ligne, qui en temps de paix avaient leurs garnisons en Alsace et en Lorraine, et qui jusqu’à maintenant ont opéré sur le front occidental.
 
Bien cordialement
Krzysztof


---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°76372
Sophia
Posté le 22-01-2017 à 19:01:36  profilanswer
 

Bonsoir,  
Merci Krzysztof pour cette information, c'est très intéressant.  
Sur le front de l'Est les Al mobilisés faisaient parti que de la landstrum ? Ou aussi de la Landweh ? J'essaie juste de comprendre la différence entre landstrum et landweh . Hormis concernant la tranche d'âge et le nom. Quelles étaient leurs missions ?  

n°76375
pierreth1
Posté le 22-01-2017 à 20:47:37  profilanswer
 

[quotemsg=76314,9,13551]Sophia,
 
De 1871 à 1918 les alsaciens résidant en Alsace, de même que les lorrains,  étaient de facto des citoyens allemands et devaient se conformer à toutes les lois allemandes, incluant l’obligation du service militaire et les ordres de mobilisation.
L’Alsace et la Moselle étaient «  Reichsland «  mais sous contrôle prussien. En conséquence les ressortissants  de cette région étaient logiquement incorporés dans les unités prussiennes.  
 
Bonjour,
Juste une precisionles alsaciens mosellans n'etaient pas sujets allemands (il n'y a pas de citoyens dans uen monarchie) de facto mais de jure!  
la France au traite de francfort a abandonné l'aAlsace Moselle et a abandonné toute prétention sur ces territoires,le terme de facto n'est pas approprie en ce qui concerne un  traite de paix signe en toute connaissance de cause. Que nous ayons pu récupérer ce s territoires en 1919 sans consultation de la population et que nos  grands parents aient été "réintégrés dans la nationalité francaise" est d'ailleurs "amusant car si on peut admettre que les alsaciens nés avant 1871 donc français de naissance aient pu être réintégrés, pour ceux nés après dont mes grands parents et mon oncle c'est un peu tire par les "cheveux"  Mais c'est une de subtilités de ce retour à la France
Sur les monuments aux morts il y a aussi en lieu et place de la commune de X à ses morts la formule "a nos morts"  
ainsi en est il de Strasbourg: qui a été inauguré, le dimanche 18 octobre 1936, par le président de la République Albert Lebrun. Il porte comme seule inscription « À nos morts » sans mentionner la patrie pour laquelle les soldats sont tombés.
 
Effectivement les alsaciens mosellans servaient majoritairement dans l'armée prussienne mais en fait seule la bavière et la Saxe avaient leur ministere de la guerre propre et leur armee intégrée dans l'armee imperiale touts le sautres duchés royaumes, cites etc. m^me si par tradition le sunites de recrutement de ces etats gardaient gard une numerotation faisant reference à leur origine, appartena nient de facto à l'armee prussienne (dans l'ordre de bataille toutes ce sunites Hanovre etc) avaient un numero prussien en plus
Concernant les alsaciens incorpores en 14 dans l'armee allemande, bien que les archives prussiennes aient ete detruites en 1945 à Zossen il est possible bien souvent d'obtenir un minimum d'information des autorites allemandes (cela se limitera à date d'incorporation regiment blessures eventuelles et demobilisation) mais il ne peut pas être fourni d'etat de services type etat signaletique et des services (le fameux "Militardienstzeitbescheinigung" ). Cela vaut le coup d'essayer, il vous faut juste la date et le lieu de naissance. vous pouvez aussi essayer les societes d'histoires qui existent dans nombre' de communes alsaciennes, elles ont souvent des fonds (par don) importants et peuvent parfois des miracles
 
 
Concernant le Reichland à la veille de la guerre le territoire avancait cahin caha vzers une autonomie semblable à celle des autres etats la question s eposait de savoir d'ailleurs si ce serait un duche, un royaume etc et qui en serait à la tête.comme tous les etats federes allemands le Reichland avait ete doté recemment d'un drapeau (le "Rot un Wiss" ) et d'un hymne.
 
Cordialement
Pierre


---------------
pierre
n°76376
krzymen
Posté le 22-01-2017 à 21:01:20  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,  

Sophia a écrit :

Sur le front de l'Est les Al mobilisés faisaient parti que de la landstrum ? Ou aussi de la Landweh ? J'essaie juste de comprendre la différence entre landstrum et landweh . Hormis concernant la tranche d'âge et le nom. Quelles étaient leurs missions ?


Bonsoir Sophia
 
Alain 57 a très bien repondu à ces questions !  

Alain 57 a écrit :

Les  soldats de l’active, les réservistes ainsi que ceux du Landwehr étaient appelés au front en temps de guerre, tandis que ceux issus du Landsturm étaient affectés dans les forteresses où chargés de la surveillance des frontières et des territoires occupés.


 
Je peus ajouter que ce sont les soldats du Landsturm qui surveillaient les prisonniers de guerre dans les camps. Les Alsaciens et les Lorrains, qui se trouvaient sur le front de l’Est, étaient affectés aux régiments d’active, de réserve, du Landwehr et aux bataillons du Landsturm.  
Il y avait aussi des Alsaciens dans la Kaiserlische Marine ! :-)
 
Sophia - quelques liens qui peuvent vous interresser :
 
L’Alsace et les alsaciens durant la guerre 14-18
http://www.genealogiegometzlechate [...] 014-18.pdf
Les Alsaciens-Lorrains dans la campagne de Roumanie (1916-1919)
http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/42983/CL_2001_1_19.pdf?sequence=1
Les soldats alsaciens-lorrains en Palestine ottomane pendant la Grande Guerre
https://alsace.revues.org/1933
 
Et à la fin, comme la situation des Polonais - sujets allemands - était comparable à celle des Alsaciens, je vous invite à lire cet sujet :
Polonais dans l'armée allemande
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] .htm#t4711
 
Les Alsaciens étaient appelés au front de l’Est et la plupart des Polonais étaient dirigés sur le front français ...
 
Bien cordialement
Krzysztof


Message édité par krzymen le 22-01-2017 à 21:06:42

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Soldats de la Grande Guerre

  Alsacien pendant la guerre : comment savoir s'ils ont servi et où ?