Il y a 44 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Suivante
Auteur Sujet :

Question soldat projet scolaire

n°77072
luucie94
Posté le 12-03-2017 à 14:51:23  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Bonjour à tous,
 
Hier je suis allée aux archives de Paris, j'ai pu consulter la fiche de recrutement de Georges... Il a en effet été incorporé le 11 janvier 1916 et envoyé au front le 12 janvier.
 
Par contre j'ai trouvé une information nouvelle et contradictoire avec celle que j'avais déjà. Dans le livre d'or de ma commune il est marqué que Georges faisait parti du 208ème régiment cependant, sur sa fiche de recrutement il est marqué qu'il faisait parti du 110 régiment d'infanterie et qu'en septembre 1916 il incorpore le 8ème régiment. Que comprendre?
 
Merci de votre aide et bon dimanche !
 
Lucie


---------------
Lucie
n°77073
b sonneck
Posté le 12-03-2017 à 15:07:40  profilanswer
 

Bonjour Lucie,
 
Rien que de très banal. Incorporé au 110e le 11 janvier, il est changé de régiment le 16 septembre, comme cela se faisait assez fréquemment, pour équilibrer les effectifs, selon les besoins.
Le 208e étant le régiment de réserve dérivé du 8e, administré par le même dépôt (Saint-Omer, replié à Bergerac), il y a souvent confusion entre les deux. Un soldat affecté au 208e est en fait suivi par les services administratifs du 8e RI.
 
Un détail interpelle quand même : appelé à l'activité le 11 janvier, parti aux armées le 12 janvier, c'est bien rapide.
 
Cordialement
Bernard

n°77075
geryonesim​e
Amateur de généalogie
Posté le 12-03-2017 à 21:05:18  profilanswer
 

Bonjour,
 
En effet, il manque une période d'instruction militaire qui pourrait bien correspondre à son passage au 110e RI du 12 janvier au 16 septembre 1916.
 
À bientôt


---------------
Jean-Marc
n°77114
luucie94
Posté le 15-03-2017 à 17:08:37  profilanswer
 

Dans le JM du 110ème bataille j'ai lu que la "CMB 1" (je ne sais pas ce que c'est) a reçu l'ordre de se rendre sur Grisolles pour former les recrues de la classe 1916.
 
Pensez vous que cela corresponde ?


---------------
Lucie
n°77115
b sonneck
Posté le 15-03-2017 à 20:07:50  profilanswer
 

Bonjour Lucie,
 
CMB 1 : compagnie de mitrailleuses de brigade  N° 1.
 
Aux compagnies de mitrailleuses créées dans chaque régiment d'infanterie, sont venues s'ajouter, en 1915, une, puis deux autres compagnies de ce genre, au sein de chacune des brigades d'infanterie. Elles étaient rattachées, pour l'administration et la vie courante, aux deux régiments d'infanterie qui composaient la brigade.
De ce fait, on trouve souvent dans les JMO les sigles CMR pour compagnie de mitrailleuses régimentaire et CMB pour compagnie de mitrailleuses de brigade.
Les CMR étaient à la disposition du colonel commandant le régiment, qui en disposait comme il l'estimait utile à sa manœuvre, tandis que l'emploi des CMB était du ressort du général commandant la brigade.
 
Cordialement
Bernard
 

n°77116
Olivier75
Posté le 15-03-2017 à 22:36:27  profilanswer
 

Bonsoir,
 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6387801g/f12.item.r=CERVINI.zoom
 
Même si la date de décès est différente, je partirais qu'il s'agit bien du même.

n°77117
Olivier75
Posté le 15-03-2017 à 22:39:14  profilanswer
 

oups il faut remplacer le smiley par : puis /

n°77118
CD9362
Posté le 16-03-2017 à 10:14:17  profilanswer
 

air339 a écrit :

Bonjour,
Pour situer l'action, sur cette carte (fond Géoportail) qui donne approximativement les directions d'attaque, le 208e RI est encadré à gauche par le 8e RI et à droite par le 110e RI.  
Ces 3 régiments constituent la 2e Division, ils attaquent à l'est de Craonne (en 1917 le village est au point 122 sur la carte), qui est un objectif de la 1ere Division.
http://images.mesdiscussions.net/p [...] 09/208.jpg
Régis


 
Bonjour
le JMO de la 2 ème DI qui, comme l'a expliqué Régis, regroupe entre autre les  8eRI, 110 RI  dès le début de la guerre et le 208e RI à partir de novembre 1916.
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] a8308256da
 
Alors quelques questions aux connaisseurs: Pourquoi un soldat jeune se retrouve dans un régiment de réserve ? Au lieu du 208 e RI, n'aurait-il pas été plus logique qu'il demeure au 8 e RI ?  En fait il serait passé du 8 ème RI au 208 RI  donc entre septembre 16 et avril 17 ...  
Si comme le suggère Jean-marc, il est en période d'intructions de janvier 16 à septembre 16, n'est ce pas un peu long en temps de guerre ?  
Une lecture approfondie des 3 JMO "110", "8" et "208" permettra peut-être de voir apparaitre des transferts de l'un à l'autre des régiments  
( JMO 8 e RI septembre/ oct 16)
A la date du 7 Octobre 1916 un renfort de sous-officiers arrive du dépôt divisionnaire de la 2e DI et 526 hommes sont affectés au 8e RI.
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] 7f60da7906
dans le JMO du 208 e Ri , vers les 6 à 1o novembre 16 des gradés du 11à er 8 e RI sont affectés au 208 , mais il n'est pas fit mention des simples soldats  
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] f6b86a0b01
 
 
 
Questions à Lucie : Avez-vous photographier la fiche matricule ? vous pourriez l'insérer dans la discussion, des petits détails  peuvent éclaircir des points.
Avez-vous pu vérifier si sa tombe/ son corps se trouve bien à Champigny , où n'est ce que son nom sur une plaque "mémorielle" ?
 
La citation au Journal officiel d'un Cervini Georges du  208 e RI semble correspondre , et si la date de décès ( 30 avril 17) est différente de celle du la Fiche MPLF elle est en adéquation avec la date sur le relevé du cimetière de champion dont le lien a été donné par Didier.  
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] g/f12.item
http://memorialgenweb.org/memorial [...] urce=50329
 
Cordialement
AD-line


Message édité par CD9362 le 16-03-2017 à 15:19:00

---------------
http://1914-joseph-duchene.eklablog.com/
n°77120
b sonneck
Posté le 16-03-2017 à 12:13:34  profilanswer
 

Bonjour Adeline,
 
Si la période de janvier à septembre 1916 semble longue pour de l'instruction, cela tient, comme je l'ai expliqué dans un autre fil, à ce que le ministre a tardé à mettre la classe 1917 à la disposition du commandant en chef.
Appelée à l'activité en janvier 1916, elle n'a commencé à être envoyée dans les centres d'instruction de la zone des armées qu'à la date du 1er juillet et, le 14 septembre, elle était toujours dans la main du ministre et n'avait pas encore été mise à la disposition du GQG, comme l'indique une demande en ce sens adressée à cette date par le général Joffre au ministre.
Toute une polémique s'était élevée à cette époque entre les milieux parlementaires et le GQG, auquel on reprochait de laisser dans les services de la zone arrière des armées trop d'hommes valides qui auraient pu être utilisés à l'avant. D'où les réticences à "livrer" au GQG la ressource de la classe 1917.
 
Cordialement
Bernard

n°77128
geryonesim​e
Amateur de généalogie
Posté le 16-03-2017 à 19:25:01  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Exactement le même cas qu'un de mes arrière-grand-pères (classe 1917), à l'instruction au 4e RI du 11 janvier 1916 au 9 octobre 1916.
Passé au 113e RI, au 139e RI puis blessé au 339e RI (réserve du 139e RI) à 21 ans.
 
À bientôt


---------------
Jean-Marc
n°77132
b sonneck
Posté le 17-03-2017 à 09:28:32  profilanswer
 

Bonjour,
 
Ne perdons pas de vue que depuis le 15 janvier 1915 (je dis bien : 1915), il n'y a officiellement plus de distinction entre régiment actif et régiment de réserve. La seule différence, qui perdurera jusqu'à l'automne 1916 ou l'hiver 1916-1917, tenait au fait que les régiments ci-devant de réserve n'avaient que deux bataillons au lieu de trois. Elle cessera lorsqu'on en dissoudra un certain nombre pour aligner les autres sur le modèle à 3 bataillons.
 
Cordialement
Bernard

n°77133
Yv'
Posté le 17-03-2017 à 10:23:50  profilanswer
 

Olivier75 a écrit :

Bonsoir,
 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] RVINI.zoom
 
Même si la date de décès est différente, je partirais qu'il s'agit bien du même.


Bonjour à tous,
Maintenant on peut cliquer sur votre lien. http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/icones/smile.gif (Il fallait cocher "Désactiver les smilies" avant de valider votre message)
 
Comme cette citation du 208e R.I. est peu lisible, je la retranscris ici. A noter qu'il n'y a aucun autre Cervini sur Mémoire des Hommes et sur memorialgenweb, donc il y a de fortes chances que ce soit le bon.
 
« CERVINI (Georges), soldat : a toujours servi en brave et excellent soldat, donnant en toutes circonstances la valeur de son dévouement. Tombé glorieusement pour la France, le 30 avril 1917, en se portant à l'attaque devant Craonne. Croix de guerre avec étoile d'argent. »
(J.O. du 24 novembre 1920, p. 19048)
 
Je ne sais pas si quelqu'un a donné le lien de l'historique du 208e RI. On y trouve le nom du soldat Georges CERVINE...
http://argonnaute.u-paris10.fr/ark:/naan/102993611d
 
Cordialement,
Yves

n°77315
luucie94
Posté le 04-04-2017 à 16:22:20  profilanswer
 

Bonjour,
 
Je suis désolée de mon absence, j'ai été assez occupée. Nous avançons sur la partie plastique avec mes élèves. Plus je lis vos messages et plus je prends conscience de mon ignorance, heureusement que vous m'apportez des réponses. Et j'avoue ne pas trop comprendre cette histoire de formation qui vous parait à tous assez longue. Je dois surtout être en mesure d'expliquer les choses clairement à mes élèves.  
 
Je reviens sur un point pour être sure d'avoir bien compris. La classe 1917 a été appelé plus tôt (en janvier 16 au lieu de...) suite à une décision du gouvernement. On manquait de soldats j'imagine?  
 
J'ai en effet photographiez la fiche de recrutement. J'espère que vous arriverez à les lire. http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/21756/thumbnailIMG3866.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/21756/thumbnailIMG3864.jpg
 
Yves, j'ai en effet lu l'historique du 208ème et j'ai aussi vu ce Georges Cerviné. J'en ai déduit qu'il s'agissait bien de mon soldat.
 
 
Pour répondre à la question de l'un d'entre vous, le nom de Georges Cervini est bien inscrit sur le monument aux morts de ma commune. Et la citation est inscrite dans le livre d'or.
 
Encore une fois merci à tous.


---------------
Lucie
n°77322
b sonneck
Posté le 04-04-2017 à 18:53:06  profilanswer
 

Bonjour Lucie,
 
L'appel à l'activité des classes successives a été accéléré par la guerre.
 
En temps de paix, dans les années précédant la guerre, une classe était incorporée en une seule fois, au mois de novembre de l'année où les jeunes gens, qui avaient été recensés à 20 ans, atteignaient 21 ans.
 
La loi portant la durée du service de 2 à 3 ans a donné en 1913 un premier coup d'accélérateur en faisant incorporer cette année-là deux classes : la classe 1912 en octobre (à 21 ans donc) et la classe 1913 le 15 décembre (à 20 ans).
 
Les pertes du premier mois de guerre, en août 1914, ont conduit a accélérer encore le processus et la classe 1914 a été appelée dès le 7 septembre. Et le phénomène s'est encore amplifié :
- la classe 1915 a été incorporée à partir du 15 décembre 1914,
- la classe 1916 l'a été dès le 8 avril 1915.
 
Les choses se sont ensuite stabilisées et il n'a plus été appelé qu'une classe d'âge chaque année :
 
- la classe 1917 le 7 janvier 1916,
- la classe 1918 le 1er mai 1918,
- la classe 1919 le 15 avril 1918.
 
Toutes ces décisions, relevant en effet du gouvernement, résultaient de compromis entre les souhaits, que l'on devine divergents, du ministre de la guerre et du commandant en chef.
 
Cordialement
Bernard
 
 

n°77324
nandrieux1
Posté le 04-04-2017 à 21:37:57  profilanswer
 

Bonsoir Lucie et Tous les intervenants
Comme le sujet est concentré sur CRAONNE, n'oubliez pas de citer  
la chanson de CRAONNE, Je la cite et la fait écouter lors du travail  
de mémoire que je fais chaque année .
Bravo pour cette initiative et bon courage  
Noël, un picard migré dans le Lot  

n°77325
Skellbraz ​ .
l'idée est debout. Hugo
Posté le 04-04-2017 à 22:05:45  profilanswer
 

bonsoir à toutes et tous
Bonsoir Lucie, bravo pour le projet.
 Noël, c'est une bonne idée et je renchéris: cette chanson de Craonne peut être interprétée par des élèves du primaire. Avec très peu de moyens de la technique purement musicale, juste en suivant le texte, il est enrichissant d'en faire une interprétation / création qui n'appartiendrait qu'aux élèves de la classe.  
A votre disposition pour partager mes expériences par MP.  
 :hello: une Brigitte,  :) prof d'éduc. musicale à la retraite


Message édité par Skellbraz . le 04-04-2017 à 22:07:06

---------------
Sommaire "femmes pendant la Grande Guerre : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] tm#t120715
n°77332
luucie94
Posté le 05-04-2017 à 18:13:18  profilanswer
 

Merci Brigitte et Noël, je vais me pencher très sérieusement sur la question. C'est déjà moi qui mène la chorale à l'école donc pourquoi pas :) Je reviendrai peut être vers vous Brigitte. Merci pour vos idées.
 
En quoi consistait la formation des soldats ? Surtout celle que Georges a reçue (j'imagine en qu'en temps de guerre cette formation était accélérée et allait à l'essentiel).
 
J'ai beau relire le JMO du 110è, aux alentours du 12 janvier, a aucun moment il est fait allusion à une arrivée de soldats...


---------------
Lucie
n°77334
CD9362
Posté le 05-04-2017 à 20:11:04  profilanswer
 

luucie94 a écrit :


J'ai beau relire le JMO du 110è, aux alentours du 12 janvier, a aucun moment il est fait allusion à une arrivée de soldats...


D'après ce qui a été dit précédemment par Bernard et jean-Marc , ce n'est pas en janvier que vous devez cherchez mais après l'été 16.  A partir de janvier il est en instruction militaire ( maniement des armes, tactiques, obéissance ? j'imagine ). Vous citez la  date du 12 janvier 16 , mais en fait c'est écrit , si je lis bien car les 2 photos sont petites - "arrivé au corps et soldat de 2 classe le 12 janvier" cela ne veut pas dire "au front" mais "arrivé à la caserne"/ puis il est "passé au 8 e RI le 19 sept 1916". J'avais lu dans les JMO "A la date du 7 Octobre 1916 un renfort de sous-officiers arrive du dépôt divisionnaire de la 2e DI et 526 hommes sont affectés au 8e RI.  
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] 7f60da7906  
dans le JMO du 208 e Ri , vers les 6 à 1o novembre 16 des gradés du 11à er 8 e RI sont affectés au 208 , mais il n'est pas fit mention des simples soldats  
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] f6b86a0b01 .
Cela semble cohérent "Décédé ... d'après jugement déclaratif" , cela signifie qu'on le déclare juridiquement mort d'après des témoignages et non car on a retrouvé son corps.
 
 
Et puis vous avez son degré d'instruction "scolaire" : 3 ,... c'est au moins "lire écrire  compter"  
http://combattant.14-18.pagesperso [...] 306RM.html
0. pour le jeune homme qui ne sait ni lire ni écrire ;
1. pour le jeune homme qui sait lire ;
2. pour le jeune homme qui sait lire et écrire ;
3. pour le jeune homme qui sait lire, écrire et compter ;
4. pour celui qui à obtenu le brevet de l'enseignement primaire ;
5. pour les bacheliers, licenciés, etc...
 voir aussi  
http://combattant.14-18.pagesperso [...] sapas.html
plein de détails sur les parcours des soldats  
Bon travail
 
AD-Line


Message édité par CD9362 le 06-04-2017 à 19:04:46

---------------
http://1914-joseph-duchene.eklablog.com/
n°77372
Scolari
Posté le 09-04-2017 à 10:10:11  profilanswer
 

Bonjour,
comme l'indique Jérôme,

charraud jerome a écrit :

Bonsoir
Juste un rapide aparté pour relativiser la valeur des mentions de disparus sur les fiches MDH et les actes suite à jugement.
Pour une liste de plus de 13000 noms concernant le département de l'Indre, j'ai 528 fiches MDH indiquant la mention "disparu", toutes ont des jugement compris entre 1919 et 1922. Jusque là rien d'anormal.
Là on cela se corse, c'est qu'au final des sépultures sont connues pour 98 cas parmi ces 528 (18,5%). Tout simplement, la dépouille a été très certainement retrouvée après le jugement. Sur les 98, 16 dépouilles ont été rapatriées au Pays.
Cordialement
Jérôme


il y a éventuellement une recherche à faire pour éclaircir ses faits.
il a été déclaré disparu par l'armée devant Craonne en 1917, son père a écrit au CICR pour avoir des informations sur une éventuelle capture de son fils par les Allemands.
Puis en l'absence de témoins pour déclarer le décès, le tribunal de 1ere instance de Seine au vu des pièces fournis par son régiment a émis un jugement déclaratif de décès, le 6 juin 1919.
Comme l'avait indiqué Bernard, il faut que vous obteniez une copie de cet acte de décès à Champigny.
Puis il semblerait que la première inhumation soit retrouvée, que son père à sans doute fait une demande pour le transfert de la dépouille de son fils vers le carré militaire du cimetière communal Champigny-sur-Marne.
 
les sources à consulter éventuellement si le sujet de cette recherche vous convient :
Archives Départementales (A.D) :  
série M : Affaires générales. Administration du département  
sous-série 1M : administration générale du département  
sous-série 4M : Police générale  
sous-série 7M: Police administrative : bulletins des transferts des gares de triage vers les communes  
Série R : Affaires militaires et organismes de temps de guerre 1800-1940  
sous-série 2R : organisation de l'armée  
sous-série 3R : Anciens combattants et victimes de guerre  
 
aux Archives Municipales (A.M) :  
série D : Administration de la commune (actes du pouvoir municipal)  
série H : Affaires militaires  
cordialement
Frédéric


Message édité par Scolari le 09-04-2017 à 10:34:12

---------------
Le soldat et la mort dans la Grande Guerre
n°77373
CD9362
Posté le 09-04-2017 à 10:45:05  profilanswer
 

Bonjour Lucie
à Champigny avez vous vérifié si il est enterré là-bas ou si il est simplement sur une plaque commémorative du carré militaire ?
 
 
Concernant la question sur l'instruction militaire, lisez cet autre topic qui concerne ce sujet
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 4923_1.htm
 
AD


Message édité par CD9362 le 10-04-2017 à 14:05:02

---------------
http://1914-joseph-duchene.eklablog.com/
n°77430
luucie94
Posté le 12-04-2017 à 16:19:24  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci à tous pour vos réponses. Aux archives, il n'y a que son acte de naissance, aucun acte de décès.  
Il est juste inscrit sur le monument aux morts de la commune.


---------------
Lucie
n°77431
CD9362
Posté le 12-04-2017 à 17:41:52  profilanswer
 

luucie94 a écrit :

Aux archives, il n'y a que son acte de naissance, aucun acte de décès.


Bonsoir
L' acte de décès est soit aux archives de la Mairie  soit aux archives départementales/
On le trouve mal orthographié  CIRVINI Georges Louis sur la tables décennales des décès Champigny sur Marne
le site des archives départementales : page 111/172du registre " Tables des naissances, mariages, décès 1913-1922 - 5E 227"
à la date du 23 septembre 1919 , comme d'ailleurs c'est écrit sur sa fiche Mort pour la France, c'est à dire à la date de retranscription du jugement de décès.
http://archives.valdemarne.fr/arch [...] 7_0111.JPG
AD-Line


Message édité par CD9362 le 12-04-2017 à 17:43:06

---------------
http://1914-joseph-duchene.eklablog.com/
n°77434
Scolari
Posté le 12-04-2017 à 18:36:34  profilanswer
 

bonjour,
merci Adeline pour le lien vers les AD Val de Marne,
je pense que le jugement déclaratif de décès doit être lisible uniquement sur place.
Sinon vous pouvez écrire à la mairie pour obtenir une copie intégrale du décès mais au nom de CIRVINI.
cordialement
Frédéric


---------------
Le soldat et la mort dans la Grande Guerre
n°77449
air339
Posté le 13-04-2017 à 08:02:07  profilanswer
 

Bonjour,
 

Citation :

luucie94 a écrit :
 
 
J'ai beau relire le JMO du 110è, aux alentours du 12 janvier, a aucun moment il est fait allusion à une arrivée de soldats...


 
AD-Line a répondu à cette interrogation, ajoutons aussi que les JMO portent peu souvent l'arrivée de renfort.  
L'instruction pour la rédaction du JMO, qui figure en page de garde, n'exige pas cette information, contrairement à l'état quotidien des pertes.  
 
 
Pour illustrer les affectations successives, voici un extrait du livret militaire de mon arrière grand-père Albert Clément, soldat au 208e RI en avril 1917 :
 
- 104e RI lors de son service (en 1901)
- 102e RI lors de son rappel en août 1915
- 247e RI en septembre 1916 (après une convalescence, retour à une unité affectée à des travaux)
- 8e RI le 16 février 1917
- 208e RI le 28 février 1917
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/5009/aclivret8bis.jpg
 
 
Comme l'a rappelé Bernard, en 1917 il n'y a plus de différence entre un régiment d'active, constitué de jeunes (majoritairement de 20 à 26 ans) et son régiment de réserve (n° du régiment augmenté de 200, 8e RI => 208e RI) constitué de classes plus âgées. Pour combler les pertes, on incorpore dans les régiments des jeunes de 19 ans aussi bien que des hommes de 36 ans comme mon arrière grand-père.
 
 
Cordialement,
 
Régis


Message édité par air339 le 13-04-2017 à 11:15:03
n°77454
air339
Posté le 13-04-2017 à 13:41:26  profilanswer
 

Au sujet de l'instruction des soldats pendant la guerre, si le raccourcissement à 3 mois est justifié par le besoin pressant de renfort, il faut garder à l'esprit que la longue durée d'avant guerre - 2 ans puis 3 ans - tenait au besoin d'avoir immédiatement sous la main un nombre important d'hommes entraînés en cas de déclenchement d'un conflit.
 
 
Le "Manuel du chef de section" donne les éléments de l'instruction en temps de guerre :  
 
- le garde-à-vous (l'immobilité = l'obéissance face au supérieur),
 
- les différentes marches (pas cadencé : pas long de 75 cm, à raison de 170 pas/minute ; le pas gymnastique long de 90 cm, 180 pas/minute),
 
- les mouvement avec le fusil (à l'épaule, à la bretelle, à genoux, couché),
 
- les exercices : marche, lancer, course, port de charges, escalade, lutte, escrime à la baïonnette, etc.,
 
- le tir aux différents types de fusils, le démontage, l'entretien des armes,
 
- la connaissance et le lancer des différents types de grenades,
 
- les mouvements en formation : revue, défilé, marche, déploiement, combat, assaut. Avec les variantes (en ligne, en colonne) et selon la composition de l'unité (section, compagnie),  
 
-l'organisation du terrain : creusement de tranchées, d'abris, pose de défenses accessoires (fils de fer, chevaux de frise, etc.).
 

Manuel du chef de section d'infanterie
, 1918 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] .item.zoom, voir titre II : dressage élémentaire du fantassin.
 
 
En suivant le carnet d'instruction de mon grand-oncle Léon Richard, appelé à 19 ans en mai 1917 (affecté au 172e RI puis au 139e RI, en fait au 339e RI : cette fois c'est un jeune qui rejoint une unité "de réserve" ), on y retrouve le contenu de l'instruction dispensée, comme cette page sur des jeux :  
 
- pile ou face, le loup et l'agneau, le chat coupé, la mère gauche (?), les coins, l'épervier, le chat et la souris voleuse, gendarme et volés.
 
- la bascule dorsale, la chaine, la chaine étagée, la balle cavalière, la culbute à la poursuite (?), la chaise à porteurs, l'ours, le cheval fondu (?), bébé et sa nourrice
.
 
- les jarcotons, le coupe-jarret, les grenouilles, le pas de géant, le cloche-pied, le saute-mouton, le saute- bornes.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/5009/IMG02861.jpg
 
 
Ces jeux d'enfants sont l'échauffement en vue des exercices de combat : boxe française, anglaise, jiu-jitsu, lutte libre.  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/5009/IMG0288.jpg
 
Au menu : prise à la gorge, étranglement avec les pouces, élongation de la colonne cervicale avec torsion de la tête, fourche aux yeux, etc. dans le but de "provoquer une douleur suffisante pour que de cet état d'infériorité nous en profitions pour l'achever"...
 
 
Cordialement,
 
 
Régis


Message édité par air339 le 13-04-2017 à 13:45:07
n°77674
luucie94
Posté le 26-04-2017 à 19:56:03  profilanswer
 

Bonjour Régis,
 
Quel document formidable. Me permettez vous de le montrer à mes élèves?
 
Merci  aux autres. Je vais prendre contact avec les archives départementales.
 
Bonne soirée


---------------
Lucie
n°77680
air339
Posté le 27-04-2017 à 08:43:20  profilanswer
 

Bonjour Lucie,
 
 
Toutes ces images sont bien sûr "copyleft".  
 
Cordialement,
 
Régis

 Page :   1  2
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse