FORUM pages 14-18
  Soldats de la Grande Guerre

  Saint-Cyr — 88e Promotion, dite « de la Tour d’Auvergne » (1903~1905).

 

Il y a 45 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Saint-Cyr — 88e Promotion, dite « de la Tour d’Auvergne » (1903~1905).

n°78604
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 01-07-2017 à 13:29:51  profilanswer
 

.
  Bonjour à tous,
 
                                                                                                        École spéciale militaire de Saint-Cyr
 
                                                                                    88e promotion, dite « de la Tour d’Auvergne  » (1903~1905)
 
 
 
   ■ Classement d’admission.  
 
      Journal officiel du 18 septembre 1903, p. 5.839.
 
          —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] x/f23.item      
           
 
   ■ Boursiers.  
 
     Journal officiel du 25 novembre 1903, p. 7.117.
 
          —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62492075/f5.item    
 
 
   ■ Classement de sortie.  
 
     Journal officiel du 3 septembre 1905, p. 5.336.
 
          —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62592313/f4.item  
 
 
   ■ Nominations au grade de sous-lieutenant et affectations.
 
 
      • Décret du 9 septembre 1905 – Infanterie : Journal officiel du 10 septembre 1905, p. 5.455.  
 
          —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62592380/f3.item
 
 
      • Décret du 13 septembre 1905 – Infanterie coloniale : Journal officiel du 16 septembre 1905, p. 5.566.  
 
          —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6259244q/f2.item  
   
 
      • Décret du 21 septembre 1905 – Cavalerie : Journal officiel du 24 septembre 1905, p. 5.711.  
   
          —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62592528/f3.item
 
 
   ■ Nominations au grade de lieutenant.
 
      • Décret du 21 septembre 1907 – Infanterie : Journal officiel du 24 septembre 1907, p. 6.720.
 
          —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6259792h/f4.item


Message édité par Rutilius le 02-07-2017 à 11:14:02

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°78606
garance.
Posté le 01-07-2017 à 14:32:34  profilanswer
 

l'infatigable Rutilius doit être secondé !
Topo de la Saint Cyrienne tiré des promotions éteintes
https://www.saint-cyr.org/medias/ed [...] vergne.pdf
cdt  Garance


---------------
"Il pleuvait en cette nuit de Noël 1914, où les Rois Mages portaient des Minenwerfer."
n°78607
lignard2
j'en reviendrai!
Posté le 01-07-2017 à 16:11:51  profilanswer
 

Bonjour Rutilius
 
Grâce à cette mine d'informations, j'ai pu encore retrouver un officier sorti de la même promotion. J'ai retrouvé sa trace sur le monument aux morts de QUIMPER cette année.
A. Jacquelot de Boisrouvray, officier du 148ème présent en Belgique en Août 14. (défense du front de Meuse)
Si cela peut aider voici quelques documents le concernant (possible d'avoir en HD mais par MP). On sera fixé sur le sort d'un des élèves.
Merci
 
Cordialement
 
Christian
 Quimper, le nom de l'officier
la stèle déposée par la famille à l'endroit où son corps fut retrouvé
sa photo sur le site MGW
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/10170/stele2.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/10170/stele.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/10170/dejacquelotduboisrouvray.jpg


Message édité par lignard2 le 01-07-2017 à 16:14:37

---------------
lignard
http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/  
n°78612
baude1967
109 RI
Posté le 01-07-2017 à 22:48:48  profilanswer
 

bonjour
voici un officier du 109 RI
 
Moulin Maurice Henri Cne chef 8ème Cie tué d’une balle à la tête le 14.11.1914 au Rutoire (62) né le 04.12.1884 à Sarlat (24) 1 blessure 2 citations OA
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2229/moulin.jpg
cordialement
pascal

n°78614
Charraud J​erome
Posté le 02-07-2017 à 09:57:18  profilanswer
 

Bonjour
Labroue De Vareilles Sommieres Francois:
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12/RI090DeVareillesSommieresFrancois3.jpg
 
Cordialement
Jérôme Charraud


---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog
n°78790
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 08-07-2017 à 11:03:28  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
                                                                                                            JEANZAC Léon Firmin Hippolyte    
 
 
   Né le 24 septembre 1883 à Albi (Tarn), rue Puech Bérenguier, et décédé des suites de ses blessures [ou s’étant suicidé ?] le 18 mai 1940 à Argentan (Orne), caserne Molitor. Inhumé au cimetière Saint-Jean-de-Gaillac (Tarn), carré 15, tombe B. 1.246.  
 
    Fils de Léon François Hippolyte JEANZAC, né vers 1852, serrurier, et de Joséphine Élisabeth GOMBIER, née vers 1854, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville d’Albi, Année 1883, f° 28, acte n° 328).
 
    Époux de Thérèse Émilie Anne COUR..., avec laquelle il avait contracté mariage à ... (Gironde), le ... (Ibid. – Illisible).
 
 
                                                                                                                        Carrière militaire
 
   Classe 1903, n° 616 au recrutement d’Albi.
 
   Engagé volontaire pour 3 ans à la mairie d’Albi le 24 octobre 1903.
 
   Admis le 27 octobre 1903 à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr à la suite du concours  ouvert la même année, matricule n° 6.052. 88e Promotion, dite « de la Tour d'Auvergne » (1903~1905). Classé 312e sur 330 élèves à l’issue dudit concours (J.O. 18 sept. 1903, p. 5.840). Boursier avec trousseau (J.O. 25 nov. 1903, p. 7.117). Classé 184e sur 324 élèves à l’issue de l’examen de sortie de l’école (J.O. 4  sept. 1905, p. 5.336).
 
   Par décret du 9 septembre 1905 (J.O. 10 sept. 1905, p. 5.455), promu au grade de sous-lieutenant à compter du 1er octobre 1905. Affecté au 34e Régiment d’infanterie, en garnison à Mont-de-Marsan (Landes).  
 
   Par décret du 21 septembre 1907 (J.O. 24 sept. 1907, p. 6.720), promu au grade de lieutenant à compter du 1er octobre 1907.
 
   Affecté au 4e Régiment de tirailleurs algériens à compter du 25 mars 1909.
 
   Par décision ministérielle du 21 novembre 1912 (J.O. 25 nov. 1912, p. 9.923), muté au 3e Bataillon de tirailleurs.  
 
   Affecté au 8e Régiment de tirailleurs algériens à compter du 15 août 1913.
 
   Par décision ministérielle du 23 juillet 1914 (J.O. 25 juill. 1914, p. 6.792), muté au 31e Régiment d’infanterie (3e compagnie).  
 
   Blessé à l’épaule droite par une balle de shrapnel le 30 août 1914 au combat de Remiremont (Vosges).
 
   Blessé par un éclat d’obus à l’aisselle droite le 12 septembre 1914 au combat de Bouchavesnes (Somme).
 
   Par décret du 22 février 1915 (J.O. 23 févr. 1915, p. 932 et 935), promu au grade de capitaine (au choix). Alors affecté au 5e Régiment de tirailleurs.
 
   En 1917, et jusqu’au 15 juillet 1918, commande la Compagnie de mitrailleuses du 4e Régiment mixte de zouaves et de tirailleurs.
 
   Blessé par un éclat d’obus à la face interne de la cuisse le 18 juillet 1918 au combat du Chêne-la-Reine, commune de Leuvrigny (Marne).
 
   Par décision ministérielle du 15 juillet 1918 (J.O. 25 juill. 1918, p. 6.425), affecté au 14e Régiment d’infanterie.
 
   Par décision ministérielle du 10 octobre 1918 (J.O. 14 oct. 1918, p. 8.932), de nouveau affecté au 4e Régiment mixte de zouaves et de tirailleurs.
 
   Par décision ministérielle du 27 mai 1920 (J.O. 30 mai 1920, p. 7.877), destiné à la Commission interalliée de contrôle en Allemagne et affecté pour ordre au 24e Régiment d’infanterie, étant néanmoins maintenu au 4e Régiment mixte de zouaves et de tirailleurs.
 
   Par décision ministérielle du 22 décembre 1922 (J.O. 25 déc. 1922, p. 12.296), maintenu à la Commission interalliée de contrôle en Allemagne et affecté pour ordre au 167e Régiment d’infanterie (Armée du Rhin).
 
   Affecté le 10 avril 1923 au 8e Régiment d’infanterie – nouvelle numérotation du 167e Régiment d’infanterie.  
 
   Par décision ministérielle du 21 février 1925 (J.O. 25 févr. 1925, p. 2.012), affecté pour ordre au 144e Régiment d’infanterie (Réorganisation).
 
   Par décision de la Commission de réforme de Bordeaux en date du 28 juillet 1926, proposé pour une pension de 10 % pour « gêne fonctionnelle du membre inférieur droit ». Maintenu en activité.  
 
   Par décision de la Commission de réforme de Bordeaux en date du 22 juin 1928, à nouveau proposé pour une pension de 10 % pour « gêne fonctionnelle du membre inférieur droit ». Maintenu en activité.  
   
   Par décret du 21 décembre 1928 (J.O. 23 déc. 1928, p. 13.351 et 13.353), promu au grade de chef de bataillon. Affecté au 121e Régiment d’infanterie, en garnison à Montluçon (Allier).
 
   Par décision de la Commission de réforme de Montluçon en date du 8 juillet 1930, proposé pour une pension de 10 % pour, « 1° – Séquelles de lésions traumatiques multiples, légère laxité du genou droit ; 2° – Craquement du genou ; 3° – Cicatrice axillaire droite. ». Maintenu en activité.  
 
   Affecté à la compagnie hors-rangs.
 
   Mis à la disposition du chef de corps le 18 janvier 1932.
 
   Par décision ministérielle du 20 janvier 1932 (J.O. 24 janv. 1932, p. 893), nommé major au 121e Régiment d’infanterie.  
 
   Désigné pour suivre au Camp de Châlons (Mourmelon, Marne), du 11 au 23 avril 1932, le cours pratique de tir des officiers supérieurs d’infanterie (J.O. 12 mars 1932, p. 2.640).
 
   Par note n° 886 de la 25e Division en date du 7 avril 1932, désigné comme directeur du cours pratique de mitrailleuses et d’engins au Camp de La Fontaine-du-Berger (Puy-de-Dôme), du 23 au 28 mai 1932.
 
   Par décret du 21 décembre 1934 (J.O. 25 déc. 1934, p. 12.713), promu au grade de lieutenant-colonel. Maintenu au 121e Régiment d’infanterie.
 
   Exerce le commandement du régiment du 19 au 25 avril 1935, puis du 5 au 15 août 1935.
 
   Du 5 au 15 août 1935, membre de l’encadrement du Bataillon de réservistes, à Bourg-Lastic (Puy-de-Dôme).  
 
   Le 26 août 1936, dirigé vers le Camp de la Courtine (Creuse) pour assister aux tirs du Groupement d’artillerie. Directeur du cours pratique de tir.  
 
   Directeur du cours pratique de tir du Camp de la Courtine du 12 au 26 juin 1938.
   
   Par décision ministérielle du 6 février 1939 (J.O. 10 févr. 1939, p. 1.889), étant inscrit au tableau d’avancement pour le grade de colonel, nommé commandant par intérim du 8e Régiment d’infanterie, en garnison à Cherbourg (Manche) ; succède au colonel breveté d’état-major Louis Gabriel POLLET de SAINT-FERJEUX. Commandement pris le 15 mars 1939 (L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 15.466, Jeudi 16 mars 1939, p. 6).
     
   Par décret du 22 juin 1939 (J.O. 25 juin 1939, p. 8.001), promu au grade de colonel à compter du 24 juin 1939.
 
   Grièvement blessé le 14 mai 1940 à Lesves (Belgique) ; évacué en France.
 
 
                                                                                                                              Citations
 
 
    Cité à l’ordre du 1er Corps d’armée (Ordre général n° 4 – R.) le 25 septembre 1914 dans les termes suivants :
 
    « A pris le commandement du bataillon après la mort de son chef et a conduit bravement cette unité à l’assaut des tranchées ennemies. A été grièvement blessé après avoir traversé la première ligne. »
 
 
    Cité à l’ordre du 11e Corps d’armée (Ordre n° 321) le 22 novembre 1917 dans les termes suivants :
 
   « Officier de grande valeur. Le 23 octobre 1917, a conduit au combat sa compagnie de mitrailleuses, vigoureusement entraînée et d’un moral superbe. A pris les dispositions les plus judicieuses pour appuyer du feu de ses pièces la progression du bataillon, réduire les centres de résistance, s’assurer la conservation du terrain conquis. »
 
 
    Cité à l’ordre de l’armée (J.O. 14 juin 1918, p. 5.143) dans les termes suivants (Ordre du 24 avril 1918) :
 
   « JEANZAC (Léon-Firmin-Hippolyte), capitaine au 4e rég. mixte de zouaves et tirailleurs : a efficacement coopéré à la réduction des nids de mitrailleuses, prêtant ainsi aux compagnies de première ligne le concours le plus précieux et infligeant à l’ennemi de très lourdes pertes ; brisant ses contre-attaques, a largement contribué les jours suivants à la conservation du terrain conquis. »
 
 
    Cité le 10 août 1918 à l’ordre du 14e Régiment d’infanterie (Ordre n° 872) dans les termes suivants :
 
   « Jeanzac Léon, commandant le 3e Bataillon. Officier de grande valeur. A pris le 17 juillet 1918 les dispositions les plus judicieuses pour porter son bataillon à l’attaque, montrant un calme et un sang-froid de premier ordre. A été blessé le 18 à son poste de combat. »
 
 
                                                                                                                            Distinctions  
 
 
   Médaille coloniale avec agrafe « Maroc ».
 
   Officier de 4e rang de l’Ordre Hafidien-Chérifien (Rabat, 20 mars 1913).
 
   Officier du Nicham-Iftikar.
 
   Par arrêté du Ministre de la Guerre en date du (J.O. 9 oct. 1917, p. 7.982 et 7.984), inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier dans les termes suivants (Rang du 1er octobre 1917) :
 
   « JEANZAC (Léon-Firmin-Hippolyte), capitaine (active) au 4e rég. mixte de zouaves-tirailleurs (compagnie de mitrailleuses, 8e rég. de tirailleurs). »    
 
   Par décret du 3 juillet 1930 (J.O. 6 juill. 1930, p. 7.533 et 7.535), promu au grade d’officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants :
 
   « JEANZAC (Léon-Firmin-Hippolyte), chef de bataillon au 121e rég. d’infanterie ; 20 ans de services, 14 campagnes, 3 blessures, 1 citation. Chevalier du 1er octobre 1917. »
 
   Croix de guerre 1914~1918 avec palme, deux étoiles de vermeil et une étoile de bronze.
 
   Médaille interalliée, dite « de la Victoire ».  
 
   Croix de guerre 1939~1940 avec palme.
 
   Déclaré « Mort pour la France » (Service historique de la Défense, Caen, Cote AC 21 P 59580).
 
 


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°78800
Francine L​aude
Posté le 10-07-2017 à 07:05:01  profilanswer
 

Bonjour,
 
quelques petits compléments pour JACQUELOT DU BOISROUVRAY de, Alain Marie
né le 27/05/1883 rue Royale à Quimper
Signalement Cheveux et sourcils blonds, yeux gris, front ordinaire,  
nez et bouche moyens, menton rond, visage ovale, taille 1m80  
 
Parents
JACQUELOT DU BOISROUVRAY de, Charles François Marie, contrôleur des contributions directes
et KERNAFFLEN de KERGOS de, Denise Marie Angèle Marie Marthe x 20/08/1871 Clohars Fouesnant
 
Mariage le 10/12/1910 à Lunéville (Meurthe-et-Moselle)  
avec RAVINEL de, Amélie Marie Marthe - Domicile Quimper
 
Matricule n° 520 Bureau Quimper Classe 1903
Engagé volontaire à Quimper le 24 octobre 1903 pour l’ESM … Caporal le 06/08/1904, sergent le 06/02/1905,
Sous-lieutenant au 148e RI le 01/10/1905 par décret du 09/09/1905  
Lieutenant le 01/10/1907. Capitaine le 22/03/1915. Parti aux Armées le 02/081914  
 
Disparu le  01/09/1914 à la Ferme de la Chapelle sur Tourbe, près de Sevon-en-Argonne (Matricule)
Mort pour la France le 13/09/1914 Cernay-en-Dormois (Marne)
Jugement du 18/12/1919 Quimper Transcrit 14/01/1920 Quimper
Secours de 400 frs payé le 23/05/1919 à la vicomtesse DU BOISROUVRAY, épouse.  
 
* Croix de Guerre
* Légion Honneur
 
  « Officier qui était de tout premier ordre comme valeur morale et militaire.
  Faisant partie d’un détachement du 148ème Régiment d’Infanterie encerclé par l’ennemi,
  a essayé pendant 13 jours de le ramener dans les lignes française.
  Blessé une première fois a continué à se défendre, ne voulant pas abandonner un capitaine grièvement blessé.
  est glorieusement tombé pour la France, transpercé de dix autres balles. »

 
 
Amicalement
Francine

n°78801
Francine L​aude
Posté le 10-07-2017 à 07:25:08  profilanswer
 

et un autre  
 
BIGOT d’ENGENTE Charles Marie Alexis
NB erreur dans mémorial St Cyr pour la première initiale des prénoms E.M.A
né le 28/11/1884 à Paris XVIème (Seine)
 
Parents
BIGOT d’ENGENTE Adalbert Marie Anne propriétaire
et SCHAUENBURG de, Marie Bathilde propriétaire (domicile Penhars1907) x 19/04/1876 Hochfelden (Bas-Rhin)
 
Mariage le  30/07/1907 Quimper
26/07/1907 Contrat chez Maitre MANIERE notaire à Quimper
07/06/1907 Autorisation du général commandant le 7ème corps d’armée
avec MOREAU de LIZOREUX Jeanne Louise ° 10/03/1885 Pleuven  
3 enfants
 
Matricule n° 512 Bureau Limoges Classe 1903 (1904)  
 
44ème RI sous-lieutenant (1907)
1907 domicile de fait à Lons-le-Saunier (Jura) de droit à Penhars
1915 dernier domicile Penhars (et non Angoulême comme dans la transcription)
 
107ème RI Capitaine - Commandant de la 5ème Cie
Blessé 28/08/1914 Belgique
+ 22/09/1915 Ecuries (Pas-de-Calais) au "Labyrinthe" d’un éclat d’obus dans une tranchée
 
Transcrit 20/04/1916 Penhars    
Historique du 107ème RI
 
Cité à l’ordre de l’armée
   « A fait preuve de sang-froid, d’énergie et de sens tactique dans le commandement de sa compagnie.
     Blessé le 28 août 1914 à Beaumont (Ardennes), a néanmoins conservé le commandement de son unité. »


Cité
à l’ordre de l’armée
    « Officier de premier ordre, déjà cité à l’ordre du Corps d’Armée, à la suite du sang-froid, du courage  
     et de l’énergie dont il avait donné les preuves dans les premiers mois de campagne. Est tombé  
     mortellement frappé, dans la tranchée avancée, en préparant les travaux précédant les attaques de septembre »

 
* Légion d’honneur
* Croix de guerre avec 1 palme et 1 étoile
 
http://sd-4.archive-host.com/membres/images/miniatures/194555563939705994/Militaires_29/Saint-Cyr_29/BIGOT_d_ENGENTE_portrait.jpghttp://sd-4.archive-host.com/membres/images/miniatures/194555563939705994/Militaires_29/Saint-Cyr_29/BIGOT_d_ENGENTE_organigramme.jpghttp://sd-4.archive-host.com/membres/images/miniatures/194555563939705994/Militaires_29/Saint-Cyr_29/BIGOT_d_ENGENTE_27-28_aout.jpghttp://sd-4.archive-host.com/membres/images/miniatures/194555563939705994/Militaires_29/Saint-Cyr_29/BIGOT_d_ENGENTE_dc_JMO.jpghttp://sd-4.archive-host.com/membres/images/miniatures/194555563939705994/Militaires_29/Saint-Cyr_29/BIGOT_d_ENGENTE_MdH1.jpghttp://sd-4.archive-host.com/membres/images/miniatures/194555563939705994/Militaires_29/Saint-Cyr_29/BIGOT_d_ENGENTE_MdH2.jpghttp://sd-4.archive-host.com/membres/images/miniatures/194555563939705994/Militaires_29/Saint-Cyr_29/BIGOT_d_ENGENTE__le_Progres_1915.jpg
(double clic pour agrandir)
 
Amicalement
Francine
 
 
 

n°78802
lignard2
j'en reviendrai!
Posté le 10-07-2017 à 12:02:27  profilanswer
 

Francine Laude a écrit :

Bonjour,
 
quelques petits compléments pour JACQUELOT DU BOISROUVRAY de, Alain Marie
né le 27/05/1883 rue Royale à Quimper
Signalement Cheveux et sourcils blonds, yeux gris, front ordinaire,  
nez et bouche moyens, menton rond, visage ovale, taille 1m80  
 
Parents
JACQUELOT DU BOISROUVRAY de, Charles François Marie, contrôleur des contributions directes
et KERNAFFLEN de KERGOS de, Denise Marie Angèle Marie Marthe x 20/08/1871 Clohars Fouesnant
 
Mariage le 10/12/1910 à Lunéville (Meurthe-et-Moselle)  
avec RAVINEL de, Amélie Marie Marthe - Domicile Quimper
 
Matricule n° 520 Bureau Quimper Classe 1903
Engagé volontaire à Quimper le 24 octobre 1903 pour l’ESM … Caporal le 06/08/1904, sergent le 06/02/1905,
Sous-lieutenant au 148e RI le 01/10/1905 par décret du 09/09/1905  
Lieutenant le 01/10/1907. Capitaine le 22/03/1915. Parti aux Armées le 02/081914  
 
Disparu le  01/09/1914 à la Ferme de la Chapelle sur Tourbe, près de Sevon-en-Argonne (Matricule)
Mort pour la France le 13/09/1914 Cernay-en-Dormois (Marne)
Jugement du 18/12/1919 Quimper Transcrit 14/01/1920 Quimper
Secours de 400 frs payé le 23/05/1919 à la vicomtesse DU BOISROUVRAY, épouse.  
 
* Croix de Guerre
* Légion Honneur
 
  « Officier qui était de tout premier ordre comme valeur morale et militaire.
  Faisant partie d’un détachement du 148ème Régiment d’Infanterie encerclé par l’ennemi,
  a essayé pendant 13 jours de le ramener dans les lignes française.
  Blessé une première fois a continué à se défendre, ne voulant pas abandonner un capitaine grièvement blessé.
  est glorieusement tombé pour la France, transpercé de dix autres balles. »

 
 
Amicalement
Francine


 
Bonjour Francine,
 
merci pour ce complément d'informations concernant ce lieutenant du 148ème RI.
Cordialement
 
Christian
 


---------------
lignard
http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/  
n°78805
Francine L​aude
Posté le 10-07-2017 à 12:27:26  profilanswer
 

De rien Christian c'est la moindre des choses car ces deux là cela fait un bon moment
que je les avais rédigés ayant des liens familiaux (plus ou proches) avec d'autres postés
dans des sujets par promo déjà en place

 

Je reconnais que sans accès au Mémorial depuis plus de deux mois j'avais tout laissé en plan ...

 

Merci surtout à Daniel d'ouvrir ces nouveaux sujets  [:francine laude:9] et avec les liens c'est top !

 

Bien amicalement à vous et à tous
Francine


Message édité par Francine Laude le 10-07-2017 à 12:28:03

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Soldats de la Grande Guerre

  Saint-Cyr — 88e Promotion, dite « de la Tour d’Auvergne » (1903~1905).