FORUM pages 14-18
  Soldats de la Grande Guerre

  Saint-Cyr — 61e promotion, dite « de Plewna » (1876~1878).

 

Il y a 52 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Saint-Cyr — 61e promotion, dite « de Plewna » (1876~1878).

n°77433
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 12-04-2017 à 17:55:28  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
                                                                                                           École spéciale militaire de Saint-Cyr
 
                                                                                                 61e promotion, dite « de Plewna » (1876~1878)
 
 
                                                                                                                        Classement d’entrée
 
 
                                                                                                       Journal officiel du 13 octobre 1876, p. 7.473.
 
   —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6212317w.item  
 
 
                                                                                                                       Classement de sortie
 
 
                                                                                                     Journal officiel du 13 septembre 1878, p. 9.173.
 
   —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6216186p/f5.item  


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°77450
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 13-04-2017 à 10:32:08  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
                                                                                                                     FRANÇOIS Maurice Paul
 
 
   Né le 24 juillet 1857 à Dunkerque (Nord), au 23, rue de l’Abreuvoir, et décédé le 17 août 1940 à Alençon (Orne).  
 
    Fils de Charles Joseph Albert FRANÇOIS, né le 27 juillet 1823 à Paris (XIe Arr.) et décédé le 22 juin 1858 à Dunkerque, négociant, et de Mathilde Eugénie LEMERCIER, née le 11 novembre 1830 à Dunkerque ; époux ayant contracté mariage à Dunkerque, le 11 octobre 1853 (Registre des actes de mariage de la ville de Dunkerque, Année 1853, f° 109, acte n° 162 – Registre des actes de naissance de la ville de Dunkerque, Année 1857, f° 113, acte n° 488).
 
    Époux de Denise Xavie TOURANGIN des BRISSARDS, née le 29 juillet 1857 à Dreux (Eure-et-Loir), rue des Capucins (Registre des actes de naissance de la ville de Dreux, Année 1857, f° 15, acte n° 80), avec laquelle il avait contracté mariage à Issoudun (Indre), le 6 octobre 1879 (Registre des actes de mariage de la commune d’Issoudun, Année 1879, f° 85, acte n° 84).
 
    Père de Charles Xavier Henri FRANÇOIS, né le 30 janvier 1892 à Bourges (Cher) et décédé le 9 avril 1956 à Alençon (Orne), au 1, rue Albert Ier (Registre des actes de naissance de la ville de Bourges, Année 1892, f° 42, acte n° 81).
 
   Époux de Laurence Marie Josèphe Gabrielle BINET de BOISGIROULT de SAINTE PREUVE, avec laquelle il avait contracté mariage à Alençon, le 9 décembre 1922 (Ibid. – Mention marginale).
 
   Admis le 4 novembre 1913 à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr à la suite du concours  ouvert la même année, 98e promotion, dite « de la Croix du Drapeau » (1913~1914). Classé 534e sur 550 élèves à l’issue dudit concours (J.O. 23 sept. 1913, p. 8.425).
 
 
                                                                                                                       Carrière militaire
 
 
   Classe 1877, n° 219 au recrutement de Châteauroux.
 
   Admis le 27 octobre 1876 à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr à la suite du concours  ouvert la même année, matricule n° 3.475. 61e promotion, dite « de Plewna » (1876~1878). Classé 236e sur 412 élèves à l’issue dudit concours (J.O. 13 oct. 1876, p. 7.473). Classé 81e sur 386 élèves à l’issue des examens de sortie de l’école (J.O. 13 sept. 1878, p. 9.173).  
 
   Par décret du 21 septembre 1878, nommé au grade de sous-lieutenant à compter du 1er octobre 1878 ; affecté au 68e Régiment d’infanterie.
 
   En 1880 et 1881, suit les cours de l’École régionale de tir du camp du Ruchard (Avon-les-Roches, Indre-et-Loire).
 
   Par décret du 9 octobre 1883 (J.O. 11 oct. 1883, p. 5.266), promu au grade de lieutenant (3e tour ; ancienneté) ; affecté au 114e Régiment d’infanterie.
 
   Le 15 mai 1886, déclaré admis à l’École supérieure de guerre après avoir satisfait au examens organisés la même année (J.O. 16 mai 1886, p. 2.263). Suit les cours de ladite école du 1er novembre 1886 au 4 novembre 1888.
 
   Breveté officier d’état-major (J.O. 15 nov. 1888, p. 4.793).
 
   Par décret du 29 mars 1889 (J.O. 1er avr. 1889, p. 1.597), promu au grade de capitaine (2e tour ; au choix) ; affecté au 95e Régiment d’infanterie.
 
   Par décision ministérielle du 27 novembre 1889 (J.O. 29 nov. 1889, p. 5.925), placé en situation d’activité hors-cadres ; affecté à l’État-major du 8e Corps d’armée à compter du 25 décembre 1889. Alors stagiaire audit état-major.
 
  Par décision ministérielle du 17 juillet 1890 (J.O. 19 juill. 1890, p. 3.725), désigné pour servir en qualité d’officier d’ordonnance auprès du général de division Auguste Victorin CRAMEZEL de KERHUÉ, commandant le 8e Corps d’armée.
 
  Par décision ministérielle du 4 décembre 1893 (J.O. 6 déc. 1893, p. 6.004), affecté au 95e Régiment d’infanterie.
 
  Par décision ministérielle du 18 novembre 1895 (J.O. 19 nov. 1895, p. 6.532), désigné pour servir en qualité d’officier d’ordonnance auprès du Ministre de la Guerre, Jacques Marie Eugène Godefroy CAVAIGNAC, nommé à cette fonction par un décret du 1er novembre 1895 (Gouvernement Léon BOURGEOIS) (J.O. 3 nov. 1895, p. 6.295).
 
   Par décision ministérielle du 15 mai 1896 (J.O. 17 mai 1896, p. 2.742), placé en situation hors-cadres et nommé à un emploi de son grade au 4e Bureau de l’État-major général de l’armée.
 
   Par décision ministérielle du 26 mai 1897 (J.O. 30 mai 1897, p. 3.050), affecté au 102e Régiment d’infanterie.
 
   Par décret du 26 juin 1897 (J.O. 29 juin 1897, p. 3.659), promu au grade de chef de bataillon à compter du 13 juin 1897 ; affecté au 124e Régiment d’infanterie.
 
   Par décret du 11 juillet 1900 (J.O. 12 juill. 1900, p. 4.496 et 4.498), promu au grade de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur.
 
   Par décret du 26 décembre 1905 (J.O. 27 déc. 1905, p. 7.592), promu au grade de lieutenant-colonel d’infanterie breveté ; affecté au 15e Régiment d’infanterie.  
 
   Par décision ministérielle du 9 mai 1906 (J.O. 11 mai 1906, p. 3.260), placé en position hors-cadre et nommé sous-chef d’état-major du 5e Corps d’armée.
 
   Par décision ministérielle du 24 septembre 1907 (J.O. 25 sept. 1907 p. 6.745 ; erratum J.O. 28 sept. 1907 p. 6.806), nommé chef d’état-major du 5e Corps d’armée. Succède à ce poste au colonel d’artillerie breveté Ferdinand FOCH, qui y avait été nommé par une décision du Ministre de la Guerre en date du 26 décembre 1905 (J.O. 27 déc. 1905, p. 7.605).
 
   Par décret du 27 mars 1911 (J.O. 28 mars 1911, p. 2.398), promu au grade de colonel d’infanterie breveté à compter du 30 mars 1911 ; affecté au 118e Régiment d’infanterie.  
 
   Par décret du 27 octobre 1914 (J.O. 30 oct. 1914, p. 8.460), promu au grade de général de brigade.  
 
   Par arrêté du Ministre de la Guerre en date du 6 juin 1915 (J.O. 7 juin 1915, p. 3.676), inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade d’officier dans les termes suivants :
 
   « M. François (M.-P.), général de brigade, commandant une division d’infanterie : officier général très distingué dont la bravoure et la compétence se sont affirmées dans des circonstances très difficiles et dont les excellents services à la tête de la division qu’il commande, sont de plus en plus appréciés. » (Rang du 1er mai 1915).
 
   Placé dans la 2e section (réserve) de l’État-major général de l’armée à compter du 24 juillet 1919 (J.O. 25 juill. 1919, p. 7.676).
 
   Par arrêté du Ministre de la Guerre en date du 15 mars 1921 (J.O. 19 mars 1921, p. 3.475), inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de commandeur.


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°77456
garance.
Posté le 13-04-2017 à 16:04:57  profilanswer
 

Bonjour
le site des promos éteintes dans saint cyr.org
https://www.saint-cyr.org/medias/ed [...] plewna.pdf
cdt  Garance

n°77471
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 14-04-2017 à 18:09:29  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
                                                                                             Officiers tués ou décédés durant la Grande guerre
 
                                                                                                                     [Liste non exhaustive]
 
 
   — ARBANÈRE Alfred Louis Achille, né le 5 septembre 1857 à Antibes (Alpes-Maritimes), décédé des suites de ses blessures le 20 août 1914 à Rohrbach-lès-Dieuze (Lorraine annexée – aujourd’hui Moselle) [Acte de décès transcrit à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 27 nov. 1914].  
 
   Colonel breveté, commandant le 53e Régiment d’infanterie, matricule n° 377 au corps, classe 1877, n° 878 au recrutement de Toulouse.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH00 [...] 02v001.htm  
 
 
   — BARBADE Ernest Auguste, né le 4 septembre 1856 à Versailles (Seine-et-Oise – aujourd’hui Yvelines), tué à l’ennemi le 10 septembre 1914 à Sompuis (Marne) [Acte de décès transcrit à Rambervillers (Vosges), le 18 janv. 1915].  
 
   Général de brigade, commandant la 25e Brigade d’infanterie.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH00 [...] 68v001.htm  
 
 
   — BELMON Henri Thomas Antoine, né le 6 décembre 1856 à Quimper (Finistère), tué à l’ennemi le 28 juin 1916 à Verdun (Meuse) [Acte de décès transcrit à Pont-Aven (Finistère), le 10 août 1916].  
 
   Lieutenant-colonel, commandant le 97e Régiment d’infanterie territoriale, matricule n° 93 au corps, classe 1876, n° 1.644 au recrutement de Quimper.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH01 [...] 14v001.htm  
 
 
   — COUTURAUD Charles, né le 16 octobre 1857 à Châteauroux (Indre), blessé grièvement le 25 août 1914 à l’attaque du village de Bazien (Vosges), décédé des suites de ses blessure le 10 septembre 1914 à l’Hôpital militaire de Baccarat (– d° –).  
 
   Lieutenant-colonel breveté, commandant le 86e Régiment d’infanterie, matricule n° ... au corps, classe 1877, n° 203 au recrutement de Châteauroux.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH04 [...] 10v001.htm  
 
 
   — DARD Joseph Germain Émile, né le 19 novembre 1857 à Commarin (Côte-d’Or), blessé grièvement le 20 octobre 1914 devant Cambrin (Pas-de-Calais), décédé des suites de ses blessure le 24 octobre 1914 à l’Ambulance 1/58 alors établie à Sailly-Labourse (– d° –).  
 
   Colonel, commandant le 285e Régiment d’infanterie, matricule n° 386 au corps, classe 1877, n° ... au recrutement d’Auxonne.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH06 [...] 47V001.htm
 
 
   — DELAHAYE François Gaston, né le 8 juin 1856 à La Flèche (Sarthe), tué à l’ennemi le 24 août 1914 à Tournai (Belgique) [Acte de décès transcrit à Nantes (Loire-Inférieure – aujourd’hui Loire-Atlantique), le 18 déc. 1916].
   
   Chef de bataillon au 83e Régiment d’infanterie territoriale, matricule n° 177 au corps, classe 1876, n° 698 au recrutement du Mans.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH06 [...] 30V001.htm
 
 
   — DEVAUX Gustave Émile, né le 25 octobre 1856 à Chaulnes (Somme), tué à l’ennemi le 25 octobre 1916 dans le secteur du Fort de Belleville, près de Verdun (Meuse) [Acte de décès transcrit à Roisel (Somme), le 16 déc. 1921].  
   
   Colonel, commandant le 315e Régiment d’infanterie, n° ... au corps, classe 1876, n° 585 au recrutement de Péronne.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH05 [...] 75v001.htm  
 
 
   — De FLOTTE Louis François Joseph, né le 6 mars 1858 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), décédé le 22 août 1914 à Ham-sur-Sambre (Province de Namur, Belgique) des suites de blessures de guerre reçues au combat d’Arsimont (– d° –) [Acte de décès transcrit à Guingamp (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor), le 31 juill. 1916].
 
   Colonel, commandant le 48e Régiment d’infanterie, n° ... au corps, classe 1878, n° 23/775 au recrutement de Perpignan.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH07 [...] 53v001.htm
 
 
   — FOURNIER Frédéric Alexandre, né le 14 juin 1858 à Paris, rue du Vieux Colombier (XIe puis VIe Arr.), tué à l’ennemi le 9 septembre 1914 à Montépreux (Marne) lors de la bataille de la Marne [Acte de décès transcrit à Cherbourg (Manche), le 7 avr. 1915].
 
   Lieutenant-colonel, commandant le 225e Régiment d’infanterie, n° 829 au corps, classe 1878, n° ... au recrutement de ...  
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH07 [...] 19v001.htm  
 
 
   — FRANQUET Louis Alexandre, né le 4 décembre 1856 à Songy (Marne), décédé le 18 décembre 1918 à l’Hôpital mixte de Morlaix (Finistère) des suites d’une maladie contractée en service [Acte de décès établi à Morlaix, le 18 déc. 1918].
 
   Lieutenant-colonel au 19e Régiment d’infanterie, n° ... au corps, classe 1876, n° ... au recrutement de ...  
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH07 [...] 76v001.htm  
 
 
   — GARNIER Hubert Victor Alexandre, né le 1er mai 1858 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), décédé le 22 mai 1916 à l’ambulance 3/5 alors établie à Froidos (Meuse) des suites de blessures reçues lors d’un violent bombardement [Acte de décès transcrit à Paris (IVe Arr.), le 18 oct. 1916].
 
   Colonel, commandant le 112e Régiment d’infanterie, n° ... au corps, classe 1878, n° ... au recrutement de ...
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH07 [...] 22v001.htm  
 
 
   — GÉRARDIN Marie Ferdinand Joseph Auguste Louis, né le 12 février 1858 à Metz (Moselle), grièvement blessé le 22 août 1914 à Signeulx (Province de Luxembourg, Belgique), décédé des suites de ses blessures étant en captivité à Coblence (Allemagne) [Acte de décès transcrit à Blois (Loir-et-Cher), le 5 juin 1919].
 
   Colonel breveté, commandant le 113e Régiment d’infanterie, n° ... au corps, classe 1878, n° ... au recrutement de ...  
 
   —> [Ne figure pas dans la Base Léonore]
 
 
   — GRATIOLET Pierre Antoine Léopold Louis, né le 25 mai 1857 à Paris (XIIe Arr.), tué à l’ennemi le 26 avril 1915 à la tranchée de Calonne, devant Mouilly (Meuse) [Acte de décès transcrit à Dreux (Eure-et-Loir), le 24 juill. 1915].
 
   Chef de bataillon de réserve au 51e Régiment d’infanterie, n° ... au corps, classe 1877, n° 517 au recrutement de la Seine, 3e Bureau.  
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH08 [...] 81v001.htm  
 
 
   — HÉTET Adrien Gustave, né le 5 octobre 1858 à Brest (Finistère), grièvement blessé à la jambe et au ventre à La Fère-Champenoise (Marne), décédé le 8 septembre 1914 à Herbisse (Aube) [Acte de décès transcrit à La Roche-sur-Yon (Vendée), le 21 déc. 1915].
 
   Colonel, commandant le 93e Régiment d’infanterie, n° 91 A. au corps, classe 1877, n° 1.210 au recrutement de Brest.  
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH08 [...] 03v001.htm
 
 
   — LAMY de la CHAPELLE Henri Marie Roger, né le 24 juillet 1858 à La Flèche (Sarthe), décédé le 25 octobre 1916 à l’Hôpital central de Bar-le-Duc (Meuse) d’une maladie agravée par le service [Acte de décès transcrit à Nice (Alpes-Maritimes), le 20 janv. 1917].
 
   Chef d’escadron, commandant d’étapes à la 2e Armée, n° ... au corps, classe 1878, n° ... au recrutement de ... [Non déclaré « Mort pour la France »].
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH14 [...] 448086.htm
 
 
   — De LAPARRE de SAINT-SERNIN Fernand Clément Adalbert, né le 13 décembre 1855 à Verdun-sur-Garonne (Tarn-et-Garonne), décédé le 29 novembre 1916 à Toulouse (Haute-Garonne) [Ne figure pas dans la base « Mémoire des hommes »].
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH09 [...] 36V001.htm  
 
   Chef de bataillon au 133e Régiment d’infanterie territoriale (Rayé des contrôles du corps le 26 novembre 1915).
 
 
   — LESASSIER-BOISAUNÉ Joseph, né le 22 mai 1857 aux Moutiers-en-Cinglais (Calvados), décédé le 17 mai 1915 dans une ambulance établie à Braquis (Meuse) des suites de blessures causées par un éclat d’obus [Acte de décès établi à Verdun (Meuse), le 17 mai 1915]. Domicilié à Chevillé (Sarthe).
 
   Lieutenant-colonel de réserve, commandant le 330e Régiment d’infanterie, matricule n° 44 au corps, classe 1877, n° ... au recrutement de ...
 
   —> [Ne figure pas dans la Base Léonore]
 
 
   — NADAL Ange Marie Auguste Ludovic, né le 8 février 1857 à Alès (Gard), décédé le 4 mars 1917 à l’Hôpital mixte de Saint-Étienne (Loire) des suites d’une maladie contractée en service [Acte de décès établi à Saint-Étienne, le ... mars 1917]. Domicilié à Marseille (Bouches-du-Rhône).
 
   Lieutenant-colonel au 41e Régiment d’infanterie territoriale, matricule n° ... au corps, classe 1877, n° 274 au recrutement de Nîmes.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH17 [...] 38V001.htm
 
 
   — O’REILLY André Marie Laurent Farell, né le 7 mai 1857 à Rouen (Seine-Inférieure – aujourd’hui Seine-Maritime), tué à l’ennemi le 24 août 1914 devant Crespin (Nord) [Jug. Trib. civ. Le Havre, 9 nov. 1917, transcrit à Montivilliers (Seine-Inférieure – aujourd’hui Seine-Maritime), le 27 nov. 1917].
 
   Chef de bataillon au 26e Régiment d’infanterie territoriale, n° 38 au corps, classe 1877, n° ... au recrutement de ...
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH11 [...] 240486.htm  
 
 
   — RAFFENEL Léon Amédée François, né le 14 août 1856 à Saint-Servan (Ille-et-Vilaine), tué à l’ennemi le 22 août 1914 à Saint-Vincent (Province de Luxembourg, Belgique) [Acte de décès transcrit à Paris (XVIe Arr.), le 9 avr. 1916].
 
   Général de brigade, commandant la 3e Division d’infanterie coloniale, matricule n° ... au corps, classe 1877, n° ... au recrutement de ...
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH14 [...] 486716.htm  
 
 
   — ROPPER Charles Joseph Marie Louis, né le 22 décembre 1858 à Épinal (Vosges), décédé le 6 octobre 1914 à Saint-Quentin (Aisne) des suites d’une affection cardiaque [Acte de décès transcrit à Orléans, le 17 juin 1919].
 
   Chef de bataillon au 28e Régiment d’infanterie, matricule n° 896 au corps, classe 1878, n° 1.446 au recrutement de la Seine, 2e Bureau.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH14 [...] 461512.htm  
 
 
   — ROQUES Charles Auguste Henri, né le 4 juillet 1858 à Pau (Basses-Pyrénées – aujourd’hui Pyrénées-Atlantiques), grièvement blessé à Villiers-aux-Vents (Meuse) et décédé le 6 septembre 1914 à l’Hôpital militaire de Bar-le-Duc (– d° –) des suites de ses blessures. Domicilié à Saint-Avertin (Indre-et-Loire).
 
   Général de brigade, commandant la 10e Division d’infanterie, matricule n° ... au corps, classe 1878, n° ... au recrutement de ...
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH19 [...] 51V001.htm
 
 
   — ROUDAUD Henri Étienne François, né le 25 janvier 1857 à Pierre-Buffière (Haute-Vienne), tué à l’ennemi le 16 septembre 1914 à Élincourt-Sainte-Marie (Oise) [Acte de décès transcrit à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), le 3 juin 1916].
 
   Chef de bataillon de réserve au 139e Régiment d’infanterie, matricule n° ... au corps, classe 1877, n° ... au recrutement de Limoges.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH19 [...] 02V001.htm  
 
 
   — De PIGACHE de SAINTE-MARIE Eugène Marie Joseph, né le 1er mars 1857 à Toulouse (Haute-Garonne), décédé le 4 juin 1915 à l’Hôpital complémentaire n° 12 de Verdun – sis à Vadelaincourt – (Meuse) des suites d’une maladie contractée en service. Domicilié à Mayenne (Mayenne).
 
   Lieutenant-colonel, commandant le 362e Régiment d’infanterie, matricule n° ... au corps, classe 1877, n° ... au recrutement de Toulouse.
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH18 [...] 50V001.htm  
 
 
   — TOURNOUËR Louis Marie Maurice, né le 5 avril 1858 à Paris (Xe Arr.), décédé le 1er janvier 1917 à Paris; à l’Hôpital du Val-de-Grâce (Ve Arr.), des suites d’une maladie aggravée par le service. Domicilié à Lusignan-Petit (Lot-et-Garonne).
 
   Capitaine au 4e Régiment de chasseurs à cheval, matricule n° 44 au corps, classe 1878, n° ... au recrutement de ...
 
   —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH26 [...] 12V001.htm  


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°78006
b sonneck
Posté le 19-05-2017 à 09:22:37  profilanswer
 

Bonjour,
 
Eugène de PIGACHE de SAINTE-MARIE était lieutenant-colonel au 130e RI, à Mayenne, lors de la mobilisation. Il est parti aux armées à la tête du 330e RI. Blessé le 24 août à spincourt et évacué, il était passé au 362e le 18 novembre 1914.
 
Pour la petite histoire, Henri LAMY de la CHAPELLE s'est marié deux fois à Paris avec la même personne : en décembre 1896 à la mairie du 8e, puis en janvier 1904 à la mairie du 9e...
 
Cordialement
Bernard
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Soldats de la Grande Guerre

  Saint-Cyr — 61e promotion, dite « de Plewna » (1876~1878).